APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 6710 - Octobre 2020

Médecine d'Afrique Noire

N° 6710 - Octobre 2020

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2077 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 6710 - Octobre 2020

Docteur Dimai Ouo Kpamy La pandémie due à la Covid-19 en Guinée : aspects clinique, thérapeutique et facteurs liés au décès dans les sites de traitement
D.O. Kpamy, S. Keita, B. Yattassaye, M. Camara, M. Barry, M. Kone, T. Camara, S. Keira, Y. Toure, F. Cherif, M. Awada, F.A. Traore, F.B. Sacko, M.S. Sow, J. Donamou, M.L. Kaba, M. Conde, L. Sagno, F. Kourouma, S.D. Cisse, M.B. Diallo, C.C. Degbey, G.E. So - Guinée - pages 509-517


X

Docteur Dimai Ouo Kpamy La pandémie due à la Covid-19 en Guinée : aspects clinique, thérapeutique et facteurs liés au décès dans les sites de traitement La pandémie due à la Covid-19 en Guinée : aspects clinique, thérapeutique et facteurs liés au décès dans les sites de traitement est évalué 1 étoiles

Auteurs : D.O. Kpamy, S. Keita, B. Yattassaye, M. Camara, M. Barry, M. Kone, T. Camara, S. Keira, Y. Toure, F. Cherif, M. Awada, F.A. Traore, F.B. Sacko, M.S. Sow, J. Donamou, M.L. Kaba, M. Conde, L. Sagno, F. Kourouma, S.D. Cisse, M.B. Diallo, C.C. Degbey, G.E. So - Guinée
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 509-517


Résumé

Introduction : La présente étude avait pour objectif de décrire les caractéristiques clinique et thérapeutique des patients Covid-19 hospitalisés dans les sites de traitement et d’étudier les facteurs liés au décès.
Méthode : Il s’agissait d’une étude transversale et descriptive. Elle a été conduite à partir du 12 mars au 15 juillet 2020 dans 9 sites de traitement Covid-19 de la Guinée. La cible était essentiellement composée des patients Covid-19, des responsables médicaux et les administrateurs des sites de traitement. Une analyse univariée a permis d’identifier les facteurs liés au décès des patient Covid-19.
Résultats : L’étude a porté sur 6276 cas confirmés au covid-19 suivis dans les 9 sites de traitement de la Guinée. La majorité des confirmés hospitalisés étaient du sexe masculin soit 67,10% contre 32,90% de sexe féminin. L’âge moyen des confirmés était de 36,86 ans. 60,80% des cas confirmés avaient eu un contact avec un patient covid-19 avant leur confirmation. Le temps moyen mis avant l’hospitalisation des cas confirmés au covid-19 était de 2,65 jours. Vingt virgule vingt-deux pour cent des cas confirmés étaient diabétiques et 20,02% étaient hypertendus. A leur admission les patients présentaient les signes suivants : l’agueusie et l’anosmie (26,02% chacune), la toux (20,19%), la fièvre (16,91%), les céphalées (7,12%), les difficultés respiratoires et l’asthénie physique (4,83% chacune). Les classifications cliniques à l’admission étaient les cas asymptomatiques (69,79%,) les cas légers (13,30%), les cas mineurs (13,29%), les cas critiques (2,12%) et les cas sévères (1,50%). Le traitement reçu par les patients était à base d’azithromycine (98,75%), d’hydroxy-chloroquine (94,45%), de dexaméthasone (3,86%) et d’oxygène (3,86%). La durée moyenne d’hospitalisation était de 20 jours. 87,91% des cas confirmés étaient sortis guéris contre 0,61% de décédés. Les principaux facteurs liés au décès dans les sites de traitement étaient l’âge supérieur à 60 ans OR : 24,93 et P : 0,000 (IC 95% : 12,30-50,53) ; le temps mis avant l’hospitalisation supérieur à 2 jours OR : 3,72 et P : 0,029 (IC 95% : 1,14-12,14) ; le diabète OR : 9,87 et P : 0,000 (IC 95% : 4,88-19,95) ; l’HTA OR : 13,14 et P : 0,000 (IC 95% : 5,48-31,47) ; Cas sévère à l’admission OR : 9,13 et P : 0,000 (IC 95% : 5,71-14,59) et Cas critique à l’admission OR : 9,13 et P : 0,000 (IC 95% : 5,71-14,59).
Conclusion : La réalisation d’une étude basée sur les facteurs associés au taux élevé de guérison des patients covid-19 en Guinée est une nécessité.


Summary
The Covid-19 pandemic in Guinea: clinical, therapeutic aspects and factors related to death at treatment sites

Introduction: The objective of this study was to describe the clinical and therapeutic characteristics of Covid-19 patients hospitalized at treatment sites and to investigate factors related to death.
Method: This was a cross-sectional and descriptive study. It was conducted from March 12nd to July 15th, 2020 in 9 Covid-19 treatment sites in Guinea. The target was mainly composed of Covid-19 patients, medical managers and administrators of the treatment sites. A univariate analysis identified factors related to the death of Covid-19 patients.
Results: The study involved 6276 covid-19 confirmed cases followed up in the nine (09) treatment sites of Guinea. The majority of the confirmed hospitalized cases were male (67.10%) versus female (32.90%). The mean age of the confirmed cases was 36.86 years. 60.80% of the confirmed cases had had contact with a covid-19 patient prior to their confirmation. The mean time to hospitalization for covid-19 confirmed cases was 2.65 days. 20.22% of confirmed cases were diabetic and 20.02% were hypertensive. On admission the patients presented the following signs: ageusia and anosmia (26.02% each), cough (20.19%,), fever (16.91%,), headache (7.12%), respiratory difficulties and physical asthenia (4.83% each). Clinical classifications at admission were asymptomatic (69.79%,) mild (13.30%), minor (13.29%), critical (2.12%) and severe (1.50%). The treatment received by the patients was based on Azithromycin (98.75%), hydroxy-chloroquine (94.45%), dexamethasone (3.86%) and oxygen (3.86%). The average length of hospitalization was 20 days. 87.91% of confirmed cases were discharged cured compared to 0.61% of deaths. The main factors related to death at the treatment sites were age > 60 years OR: 24.93 and P: 0.000 (95% CI: 12.30-50.53); time to hospitalization > 2 days OR: 3.72 and P: 0.029 (95% CI: 1.14-12.14); diabetes OR: 9.87 and P: 0.000 (95% CI: 4.88-19.95); hypertension OR: 13.14 and P: 0.000 (95% CI: 5.48-31.47); severe case on admission OR: 9.13 and P: 0.000 (95% CI: 5.71-14.59) and critical case on admission OR: 9.13 and P: 0.000 (95% CI: 5.71-14.59).
Conclusion: A study based on the factors associated with the high cure rate of covid-19 patients in Guinea is needed.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Najah Fatou Coly Etude comparative du dosage de la Protéine C Réactive (CRP) par immunoturbidimétrie et immunoagglutination
N.F. Coly, M. Soumboundou, Kh. Ciss, M. Djite, S. Thiam, A. Samba, A. Ndiaye, F. Cissé, O. Boye, I.Y. Soumah, F. Diedhiou, N.D. Sall, F.D. Agne, P.M. Gueye - Sénégal - pages 519-524


X

Docteur Najah Fatou Coly Etude comparative du dosage de la Protéine C Réactive (CRP) par immunoturbidimétrie et immunoagglutination Etude comparative du dosage de la Protéine C Réactive (CRP) par immunoturbidimétrie et immunoagglutination  est évalué 1 étoiles

Auteurs : N.F. Coly, M. Soumboundou, Kh. Ciss, M. Djite, S. Thiam, A. Samba, A. Ndiaye, F. Cissé, O. Boye, I.Y. Soumah, F. Diedhiou, N.D. Sall, F.D. Agne, P.M. Gueye - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 519-524


Résumé

Introduction : La protéine C-réactive est une protéine de la phase aiguë de l’inflammation. C‘est un marqueur très utilisé en pédiatrie pour orienter le diagnostic d’un processus inflammatoire, notamment des affections fébriles de l’enfant. Il n’existe pas de méthode de référence. L’objectif de l’étude est de comparer la technique d’immunoagglutination à la technique d’immunoturbidimétrie pour une meilleure prise en charge des pathologies pédiatriques.
Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude comparative réalisée au laboratoire de l’Hôpital pour Enfants de Diamniadio. D’abord quatre-vingt-cinq prélèvements ont été sélectionnés et traités le même jour. La protéine C-réactive provoque une agglutination des particules de latex couvertes avec les anticorps anti-Protéine C-Réactive humaine. Cette agglutination est lue sur plaque à l’œil avec l’immuno-agglutination ou au spectrophotomètre avec l’immunoturbidimétrie. Des tests de répétabilité et de reproductibilité ont été effectués.
Résultats : L’étude comparative des deux méthodes montre une discordance de 7,06%. Pour 14% des échantillons, les concentrations de la méthode d’immunoturbidimétrie étaient supérieures. Cette technique présente une répétabilité et une reproductibilité satisfaisantes pour des valeurs de protéine C-réactive élevées avec respectivement des coefficients de variation égales à 6% et 8%. Toutefois, une bonne corrélation est notée entre les deux techniques avec un coefficient de corrélation Kappa égal à 0,85.
Conclusion : La technique d’immunoturbidimétrie est précise avec une bonne reproductibilité des valeurs élevées. Elle permet une meilleure prise en charge des affections fébriles chez l’enfant et présente l’avantage de l’automatisation.


Summary
Comparative study of the dosage of C-Reactive Protein (CRP) by immunoturbidimetry and immunoagglutination

Introduction: C-reactive protein is a protein in the acute phase of inflammation. It is a marker widely used in pediatrics to guide the diagnosis of an inflammatory process, especially febrile illnesses in children. There is no reference method. The aim of this study is to compare immunoagglutination technique with immunoturbidimetry technique for better management of pediatric pathologies.
Materials and methods: This study carried out at the laboratory of the Diamniadio Children's Hospital. First eighty-five samples were selected and processed the same day with two techniques. The C-reactive protein causes agglutination of the latex particles covered with the anti-human C-Reactive Protein antibodies. This agglutination is read on a plate by eye with immunoagglutination or by spectrophotometer with immunoturbidimetry. Repeatability and reproducibility tests were carried out.
Results: A discrepancy of 7.06% was found. For 14% of the samples, the concentrations of the immunoturbidimetry method were higher. This technique has satisfactory repeatability and reproducibility for high C-Reactive Protein values with coefficients of variation equal to 6% and 8% respectively. However, a good correlation is noted between the two techniques with a Kappa correlation coefficient equal to 0.85.
Conclusion: The immunoturbidimetry technique is precise with good reproducibility of high values. It allows better management of febrile illnesses in children and has the advantage of automation.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Professeur Thérèse Biselele Infection néonatale précoce aux Cliniques Universitaires de Kinshasa : profil bactériologique
G. Bafunyembaka, O. Lunguya, B. Tady, T. Biselele - Congo-Kinshasa - pages 525-536


X

Professeur Thérèse Biselele Infection néonatale précoce aux Cliniques Universitaires de Kinshasa : profil bactériologique Infection néonatale précoce aux Cliniques Universitaires de Kinshasa : profil bactériologique est évalué 1 étoiles

Auteurs : G. Bafunyembaka, O. Lunguya, B. Tady, T. Biselele - Congo-Kinshasa
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 525-536


Résumé

Introduction : L’Infection Bactérienne Néonatale Précoce (IBNP) est celle qui survient dans les 72 heures de vie post-natale, période variable selon les auteurs. L’écologie bactérienne du milieu aide à adapter l'antibiothérapie probabiliste initiale.
Objectif : Déterminer le profil bactériologique de l’Infection Néonatale Précoce (INP) aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK).
Matériel et méthodes : Etude transversale descriptive réalisée à la maternité et au service de néonatologie des CUK de juillet à décembre 2016. Elle a porté sur les nouveau-nés suspects d’infection néonatale qui ont fait l’objet de prélèvements sanguins pour les hémocultures. Le test Chi carré de Pearson et le test de Student ont été utilisés selon les conditions d’application. La force d’association a été estimée par le calcul des rapports des cotes (Odds Ratio)
Résultats : Sur 282 nouveau-nés enregistrés, 201 étaient suspects d’INP dont 165 nés aux CUK. Les facteurs de risque maternels de l’INP étaient dominés par l’infection urogénitale (43%) et les consultations prénatales (CPN) irrégulièrement suivies (21%). Les hémocultures étaient positives dans 9,95% des cas avec une prédominance des germes Gram négatif (78%), à savoir Enterobacter sp (38,8%), Escherichia coli (16,66%) et Staphylococcus aureus (16,66%). L’antibiogramme a révélé une sensibilité des germes à l’association pipéracilline-tazobactam (60%), la ciprofloxacine (40%), l’amikacine (40%), les imipenèmes (30%) et la céfotaxime (25%). Vingt-deux patients étaient décédés (10,9%). Les principaux facteurs maternels associés au décès étaient l’infection urogénitale (p < 0,0001), les CPN irrégulièrement suivies (p < 0,0001) et la rupture prématurée des membranes ≥ 12h (p = 0,0121).
Conclusion : Le profil bactériologique de l’INP aux CUK était dominé par les germes Gram négatif. Le schéma antibiotique avéré efficace était la céfotaxime + amikacine, la pipéracilline + tazobactam, ciprofloxacine et les imipenèmes.


Summary
Early onset neonatal infection at the University Hospitals of Kinshasa: bacteriological profile

Introduction: Early onset neonatal bacterial infection is the occurrence of infection in the first 72 hours after birth, a variable period according to the authors. The perfect knowledge of the bacterial ecology of the environment allows a better adaptation of the initial probabilistic antibiotic therapy.
Objective: To determine the bacteriological profile of early onset neonatal infection at the University Hospitals of Kinshasa to improve management and reduce neonatal mortality.
Material and methods: Descriptive cross-sectional study with target infants suspected of early onset bacterial infection. It took place in the maternity and the neonatology unit of the University Hospitals of Kinshasa from July to December 2016.
Results: Two hundred and one newborns out of the 282 selected, were suspected of early neonatal infection including 165 births in the University Hospitals of Kinshasa (hospital frequency: 67%). The main maternal risk factors were urogenital infection (43%) and lack of prenatal care attendance (21%).
The neonatal clinical presentation was polymorphic and non-specific, mainly the disturbance of the neurological examination. Blood cultures were positive in 9.95% of cases. The germs involved were Enterobacter sp (38.8%), E. coli (16.66%), two strains producing broad-spectrum betalactamase, and S. aureus (16.66%) sensitive to Piperacillin + Tazobactam (60%), Ciprofloxacin (40%), Amikacin (40%), Imipenem (30%) and Cefotaxime (25%). Twenty-two died (10.9%). The main maternal factors associated with death were urogenital infection (p < 0,0001) lack or irregular prenatal care (p < 0,0001) and premature rupture of membranes ≥ 12 h (p = 0,0121).
Conclusion: The main bacteriological profile of early onset neonatal infection at the University Hospitals of Kinshasa was Gram-negative organisms (78%). The effective antibiotic regimen was: Cefotaxime + Amikacin (first intention); Piperacillin + Tazobactam (second intention); Ciprofloxacin (third intention) and Imipenems as last resort.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Aboudou Raïmi Kpossou Aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques du carcinome hépatocellulaire à Cotonou
A.R. Kpossou, F.H.R. Gnangnon, F. Seidou, C.T.M. Hounsa, S. Adjadohoun, R.K. Vignon, C.N.M. Sokpon, Y. Imorou Souaïbou, D.G. Gbessi, J. Sehonou, N. Kodjoh - Bénin - pages 537-545


X

Docteur Aboudou Raïmi Kpossou Aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques du carcinome hépatocellulaire à Cotonou Aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques du carcinome hépatocellulaire à Cotonou est évalué 1 étoiles

Auteurs : A.R. Kpossou, F.H.R. Gnangnon, F. Seidou, C.T.M. Hounsa, S. Adjadohoun, R.K. Vignon, C.N.M. Sokpon, Y. Imorou Souaïbou, D.G. Gbessi, J. Sehonou, N. Kodjoh - Bénin
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 537-545


Résumé

Introduction : Le Carcinome Hépato-Cellulaire (CHC) est le 4ème cancer le plus fréquent en Afrique sub-saharienne et son incidence est en augmentation. L’objectif de cette étude était de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques du CHC dans deux centres hospitaliers à Cotonou.
Méthode : C’était une étude transversale, descriptive à recueil prospectif, effectuée de janvier 2015 à avril 2016. Elle avait inclus tous les cas de CHC suivis au service d’hépato-gastroentérologie du CNHU-HKM et à la Polyclinique Atinkanmey à Cotonou.
Résultats : Au total 46 cas de CHC étaient notés sur 1216 patients, soit une fréquence hospitalière de 3,6%. Pour les cas, la sex-ratio était de 3,2 et l’âge moyen de 53 ± 16,3 ans, avec deux pics : le premier entre 36 et 45 ans ; et le second entre 66 et 75 ans. L’hépatite B était la cause la plus fréquente (54,3%) suivie de l’hépatite C (32,6%) et de l’alcoolisme (21,7%). Il y avait une cirrhose chez 54,3% des patients. Les douleurs abdominales étaient le principal mode de découverte du CHC (37%). Plus de 95% des patients avaient un taux d’alphafœtoprotéine élevée et 64% des patients avaient des nodules hépatiques multiples à l’imagerie (la lésion principale dépassant 10 cm dans 2/3 des cas). Des métastases pulmonaires étaient notées dans 60% des cas. Plus de 50% des patients étaient à un stade C de la Barcelona Clinic Liver Cancer Classification (BCLC). Seulement deux patients (4,3%) avaient reçu une chirurgie curative, 23,9% des cas avaient reçu du sorafenib ; deux tiers des patients avaient reçu un traitement purement symptomatique. La moyenne de survie globale était de 3,1 mois.
Conclusion : Les hépatites virales B et C sont les principaux facteurs de risques du CHC dans notre étude. Une politique de lutte contre ces affections s’impose dans notre pays.


Summary
Epidemiological, clinical, paraclinical and therapeutic aspects of hepatocellular carcinoma in Cotonou

Introduction: HepatoCellular Carcinoma (HCC) is the fourth most common cancer in sub-Saharan Africa and its incidence is increasing. The aim of this study was to describe the epidemiological, clinical, paraclinical and therapeutic aspects of HCC in two hospitals in Cotonou.
Method: It was a prospective, cross-sectional, descriptive study, conducted from January 2015 to April 2016. It included all cases of HCC followed in the hepato-gastro-enterology department of CNHU-HKM and Polyclinic Atinkanmey in Cotonou.
Results: A total of 46 patients with HCC were noted in 1216 patients, a hospital frequency of 3.6%. For cases, the sex ratio was 3.2 and the mean age was 53 ± 16.3 years, with two peaks: 36 to 45 years and 66 to 75 years. Hepatitis B was the most common cause (54.3%) followed by hepatitis C (32.6%) and alcoholism (21.7%). There was cirrhosis in 54.3% of patients. There was cirrhosis in 54.3% of patients. Abdominal pain was the main mode of discovery of HCC (37%). More than 95% of patients had elevated alpha-fetoprotein, and 64% of patients had multiple liver nodules on imaging (the primary lesion exceeded 10 cm in 2/3 of the cases). Lung metastases were noted in 60% of cases. More than 50% of the patients were at stage C of the Barcelona Clinic Liver Cancer (BCLC) classification. Only two patients (4.3%) had received curative surgery, 23.9% had received sorafenib; two-thirds of the patients had received purely symptomatic treatment. The average overall survival was 3.1 months.
Conclusion: Viral hepatitis B and C are the main risk factors for HCC in our study. A policy of fighting against these affections is necessary in our country.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Chimène Pulchérie Guiegui Etude des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs chez les teinturiers du secteur informel en Côte d’Ivoire
C.P. Guiegui, I.NA. Aka, A.A.C. Kra, O.F. Fofana, L.M. A. N’guessan, B.A.A. Kouame, Y.M Ouattara, A.F. Tchicaya, Y.M. Kouassi, S.B. Wognin, J.S. Bonny - Côte d'Ivoire - pages 546-552


X

Docteur Chimène Pulchérie Guiegui Etude des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs chez les teinturiers du secteur informel en Côte d’Ivoire Etude des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs chez les teinturiers du secteur informel en Côte d’Ivoire est évalué 1 étoiles

Auteurs : C.P. Guiegui, I.NA. Aka, A.A.C. Kra, O.F. Fofana, L.M. A. N’guessan, B.A.A. Kouame, Y.M Ouattara, A.F. Tchicaya, Y.M. Kouassi, S.B. Wognin, J.S. Bonny - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 546-552


Résumé

Objectif : Décrire les Troubles Musculo-Squelettiques des Membres Supérieurs (TMS-MS) chez des teinturiers de l’économie informelle en Côte d’Ivoire.
Matériel et méthodes : Nous avons conduit une étude descriptive sur 10 mois (1er juillet 2018 au 30 avril 2019), portant sur les TMS-MS présentés par les teinturiers de l’économie informelle de la commune d’Anyama. Les données ont été recueillies au moyen d’une fiche d’enquête élaborée à partir du questionnaire nordique de Kuorinka appliqué aux membres supérieurs. Le diagnostic clinique des TMS a été posé selon le protocole européen d’examen clinique pour le repérage des troubles musculo-squelettiques du membre supérieur SALTSA.
Résultats : Nous avons enregistré 110 teinturiers majoritairement de sexe féminin (60%) avec une moyenne d’âge de 37,75 ± 14,24 ans. L’ancienneté moyenne au poste de travail était de 13,35 ± 11,84 ans avec de extrêmes 1 et 46 ans. Nous avons retrouvé une prévalence de 87,27 % de TMS de membres supérieurs. Il s’agissait principalement de syndrome de la coiffe des rotateurs (72,8%), de cervicalgie (54,1%) et de syndrome du canal carpien (19,7%). Dans notre étude, l’ancienneté professionnelle avait un lien statistiquement significatif avec la survenue de TMS-MS (p = 0,001) chez les teinturiers.
Conclusion : Les TMS-MS ont une prévalence élevée chez les artisans-teinturiers compromettant ainsi la pérennité des activités s’exerçant déjà dans des conditions précaires. Au rang des recommandations, nous insistons sur l’intérêt de la formation des teinturiers sur les gestes et postures au travail.


Summary
Study of musculoskeletal disorders of upper limbs in dyers of the informal sector in Ivory Coast

Objective: To describe MusculoSkeletal Disorders (MSD) of the upper limbs in dyers of the informal economy in Ivory Coast.
Material and methods: We conducted a descriptive study over 10 months (July 1st, 2018 to April 30th, 2019), focusing on MSD of the upper limbs presented by the dyers of the informal economy of the town from Anyama. Data were collected using a survey form based on the Nordic Kuorinka questionnaire applied to the upper limbs. The clinical diagnosis of MSD was made according to the European protocol for clinical examination for the identification of musculoskeletal disorders of the upper limb SALTSA.
Results: We recorded 110 dyers mainly female (60%) with an average age of 37.75 ± 14.24 years. The average professional seniority was 13.35 ± 11.84 years with extremes 1 and 46 years. We found an 87.27% prevalence of upper limb MSD. These were mainly rotator cuff syndrome (72.8%), neck pain (54.1%) and carpal tunnel syndrome (19.7%). In our study, professional seniority had a statistically significant link with the occurrence of TMS-MS (p = 0.001) in dyers.
Conclusion: MSD of the upper limbs have high prevalence among dyers, thus compromising the sustainability of activities already carried out under precarious conditions. Among the recommendations, we emphasize the value of training dyers on gestures and postures at work.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Ignace Nogognan  Lengane Dysplasie fibreuse crânio-faciale chez l’adolescent : à propos d’un cas
N.I. Lengane, S. Ouattara, P. Paré, M.J.M. Some, A. Coulibaly, I. Savadogo, N. Zaghré, B.P. Ouedraogo - Burkina Faso - pages 553-556


X

Docteur Ignace Nogognan  Lengane Dysplasie fibreuse crânio-faciale chez l’adolescent : à propos d’un cas Dysplasie fibreuse crânio-faciale chez l’adolescent : à propos d’un cas est évalué 1 étoiles

Auteurs : N.I. Lengane, S. Ouattara, P. Paré, M.J.M. Some, A. Coulibaly, I. Savadogo, N. Zaghré, B.P. Ouedraogo - Burkina Faso
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 553-556


Résumé

p>La dysplasie fibreuse des os est une anomalie congénitale du développement de l’os, au cours de laquelle du tissu fibreux remplace progressivement l’os normal. La dysplasie fibreuse crânio-faciale touche plusieurs os de la face. Nous rapportons un cas de dysplasie fibreuse crânio-faciale chez un adolescent de 12 ans. Elle a été suspectée à la radiologie et confirmée histologiquement. L’exploration clinique et paraclinique du squelette n’a pas retrouvé d’autres atteintes osseuses. Il n’y avait pas de taches café-au-lait ni d’endocrinopathies. Le patient a bénéficié d’une surveillance clinique et radiologique.


Summary
Craniofacial fibrous dysplasia in adolescents: about a case

Fibrous dysplasia of the bones is a congenital bone development anomaly, during which fibrous tissue gradually replaces normal bone. Craniofacial fibrous dysplasia affects many bones of the face. We report a case of cranial fibrous dysplasia in a 12-year-old boy. It was suspected in radiology and confirmed histologically. Clinical and paraclinical exploration of the skeleton did not find any other bone localization. There were no café-au-lait spots or endocrinopathies. The patient underwent clinical and radiological follow up.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Ngor Ndour Aspergillose sinusienne invasive dans sa forme pseudo-tumorale. A propos de deux cas
N Ndour, H Ahmed, M Ndiaye, C Ndiaye, MS Diouf, H Tall, B Loum, ES Diom, A Tall, BK Diallo, IC Ndiaye - Sénégal - pages 557-561


X

Docteur Ngor Ndour Aspergillose sinusienne invasive dans sa forme pseudo-tumorale. A propos de deux cas Aspergillose sinusienne invasive dans sa forme pseudo-tumorale. A propos de deux cas est évalué 1,5 étoiles

Auteurs : N Ndour, H Ahmed, M Ndiaye, C Ndiaye, MS Diouf, H Tall, B Loum, ES Diom, A Tall, BK Diallo, IC Ndiaye - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 557-561


Résumé

Objectifs : L’objectif de cette étude était de rapporter deux cas d’aspergillose sinusienne invasive dans sa forme pseudo-tumorale avec une revue de la littérature
Cas cliniques : Deux patients âgés de 18 ans, ont consulté pour une obstruction nasale bilatérale chronique associée à une rhinorrhée purulente et une exophtalmie. L’examen physique retrouvait une masse polypoïde endonasale, inflammatoire à la rhinoscopie antérieure et une exophtalmie d’allure tumorale. Le scanner des sinus de la face montrait un comblement hétérogène des sinus avec une rupture corticale par endroit et une présence de calcifications, évoquant ainsi le diagnostic d’aspergillose sinusienne invasive dans sa forme pseudo-tumorale. L’exérèse chirurgicale par voie endoscopique endonasale pour l’un et par voie cutanée pour l’autre était le moyen thérapeutique. Les examens histologiques et mycologiques sur la pièce d’exérèse ont confirmé l’aspergillose invasive.
Conclusion : L’aspergillose sinusienne invasive pseudo-tumorale est une infection rare, qui touche habituellement les sujets immunodéprimés. Son diagnostic est souvent tardif et difficile compte tenu du caractère polymorphe et non spécifique des signes cliniques et de son caractère invasif pseudo-tumoral à l’origine de lyse osseuse orientant vers un processus malin.


Summary
Invasive sinus aspergillosis in its pseudotumoral form. About two cases

Objectives: The objective of this study was to report two cases of invasive sinus aspergillosis in its pseudotumoral form with a review of the literature.
Clinical cases: Two patients, aged 18 years, were admitted to our department for chronic bilateral nasal obstruction associated with purulent rhinorrhea and bilateral exophthalmos. Physical examination revealed an endonasal polypoid mass, inflammatory on anterior rhinoscopy, and tumor-like exophthalmos. CT scan of face sinuses showed heterogeneous sinus filling with local cortical rupture and calcifications, suggesting the diagnosis of invasive sinus aspergillosis in its pseudotumoral form. Surgical endonasal endoscopic excision and cutaneous means were the therapeutic approaches. Histological and mycological examinations of the surgical specimen confirmed invasive aspergillosis.
Conclusion: Invasive sinus aspergillosis is a rare infection, usually affecting immunocompromised persons. Its diagnosis is often late and difficult due to the polymorphic and non-specific nature of the clinical signs and its invasive pseudotumoral nature, which causes bone lysis suggesting a malignant process.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Soumana Traore Luxation sous-talienne pure médiale traumatique au Centre Hospitalier Universitaire Bocar Sidy Sall (CHU-BSS) de Kati
S. Traore, I. Keita, A. Kaba - Mali - pages 562-564


X

Monsieur Soumana Traore Luxation sous-talienne pure médiale traumatique au Centre Hospitalier Universitaire Bocar Sidy Sall (CHU-BSS) de Kati Luxation sous-talienne pure médiale traumatique au Centre Hospitalier Universitaire Bocar Sidy Sall  (CHU-BSS) de Kati est évalué 2,5 étoiles

Auteurs : S. Traore, I. Keita, A. Kaba - Mali
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6710 - Octobre 2020 - pages 562-564


Résumé

La luxation sous talienne médiale aiguë pure, sans lésion associée est rare. Elle fait suite le plus souvent à un traumatisme en varus équin à haute énergie, à une chute de hauteur, à un accident de la circulation routière ou accident sportif. Plus généralement, la luxation sous talienne peut survenir dans n’importe quelle direction, conditionnant les lésions associées dont les plus fréquentes sont la souffrance cutanée et la survenue de fractures (malléolaires, talus, ou métatarsiennes).
Nous rapportons le cas d’un jeune artiste musicien de 37 ans, reçu dans le service de traumatologie du CHU-BSS de Kati, présentant une luxation sous-talienne médiale pure traumatique et pris en charge dans notre service.


Summary
Traumatic isolated medial subtalar dislocation at the University Teaching Hospital Bocar Sidy SALL of Kati

Pure acute medial subtalar dislocation without associated lesion is rare. It most often following high energy equine varus trauma, a fall from a height, a road traffic accident or a sports accident. More generally, subtalar dislocation can occur in any direction, conditioning associated lesions, the most common of which are skin pain and the occurrence of fractures (malleolar, talus, or metatarsal) [1].
We report the case of a young musician artist of 37 years old, received in the trauma service of the UTH-BSS of Kati, presenting a pure traumatic medial subtalar dislocation and supported in our service.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 6710 - Octobre 2020

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Les numéros de


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments