Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6612 - Décembre 2019 - pages 597-602

Docteur Joseph Akodjènou Décès des nourrissons nés des mères séropositives admis aux soins intensifs du Centre Hospitalier Universitaire de Zone d’Abomey-Calavi (CHUZ-AC) note

Auteurs : J. Akodjènou, E. Ahounou, J. Fandohan, C.O.A. Biaou, E. Chabi, E. Zoumenou - Bénin


Résumé

Introduction : La mortalité des enfants nés des mères séropositives demeure une hantise dans les pays à ressources limitées. Le but de notre étude était de décrire les décès des nourrissons nés des mères séropositives admis aux soins intensifs du Centre Hospitalier Universitaire de Zone d’Abomey-Calavi (CHUZ-AC) au Bénin.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective réalisée en 2019 et qui a concerné les nouveau-nés des mères séropositives, accouchées dans le service de gynécologie-obstétrique du CHUZ-AC du 1er janvier 2014 au 31 janvier 2018. Le diagnostic d’infection de l’enfant a été réalisé par la méthode de la réaction en chaîne par polymérase de l´ADN (PCR-ADN). Il est séropositif si deux tests PCR sont positifs avant 18 mois et la sérologie VIH positive à 18 mois. Les paramètres étudiés étaient : l’âge, le sexe, la PCR-ADN, la sérologie et le motif de décès.
Résultats : Au total, 10.990 grossesses ont été suivies sur la période d’étude dont 396 (3,60%) concernaient les mères séropositives au VIH. Ces dernières ont accouché 398 nouveau-nés parmi lesquels 275 ont pu être dépistés. Le taux de Transmission Mère Enfant du VIH était de 10,54% (n = 29/275). Nous avons enregistré 31 décès dont 22 (70,96%) des nourrissons séropositifs et 9 (29,04%) décès parmi les nourrissons séronégatifs. Le principal motif de décès était les affections diarrhéiques (11/22) chez les nourrissons séropositifs et le paludisme grave (5/9) chez les nourrissons séronégatifs.
Conclusion : Ces résultats ont montré que la mortalité des enfants liée au VIH demeure un problème préoccupant de santé publique dans les pays du sud à la veille de l’échéance de l’objectif mondial 90-90-90 fixé par l’ONU/SIDA pour la riposte face au SIDA.

Summary
Death of infants born to HIV-positive mothers admitted to intensive care at the University Hospital Center of Abomey-Calavi (CHUZ -AC)

Introduction: The mortality of children born to HIV-positive mothers remains an obsession in resource-poor countries. The aim of our study was to describe the deaths of infants born to HIV-positive mothers admitted to the Intensive Care Unit of the Abomey-Calavi University Hospital Center (CHUZ-AC) in Benin.
Patients and methods: This was a retrospective study conducted in 2019 and concerned the newborns of HIV-positive mothers who gave birth in the obstetrics and gynecology department of CHUZ-AC from January 1st, 2014 to January 31st, 2018. Diagnosis of childhood infection was made by the DNA polymerase chain reaction (PCR-DNA) method. He is HIV-positive if two PCR tests are positive before 18 months and positive HIV serology at 18 months. The parameters studied were: age, sex, PCR-DNA, serology and the cause of death.
Results: A total of 10,990 pregnancies were followed during the study period, of which 396 (3.60%) were for HIV-positive mothers. The latter gave birth to 398 newborns, of whom 275 were found. The mother-to-child transmission rate of HIV was 10.54% (n = 29). We recorded 31 deaths, including 22 (70.96%) among HIV-infected infants and 9 (29.04%) deaths among HIV-negative infants. The leading cause of death was diarrheal disease (11/22), seropositive infants, and severe malaria (5/9) in HIV-negative infants.
Conclusion: These results have shown that HIV-related child mortality remains a serious public health problem in southern countries on the eve of the deadline of the UN/AIDS global goal 90-90-90 for the response to AIDS.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (2,7 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 786 fois, téléchargé 9 fois et évalué 3 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !