Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Espece formation Pierre Fabre : Anémie - Plus d'informations



Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA


Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6711 - Novembre 2020 - pages 579-586

Docteur Chantal Murekatete Evaluation de la justification des examens radiographiques standards réalisés au Centre Hospitalo-Universitaire de Kamenge (Burundi) note

Auteurs : C. Murekatete, E. Ndirahisha, Z. Ndizeye, E. Gikoro, S. Manirakiza, J.C. Nkurunziza - Burundi


Résumé

Introduction : La radiologie technique d’imagerie médicale, basée sur l’atténuation des rayons X est un outil indispensable de diagnostic des pathologies courantes. La radiographie standard, image radiographique conventionnelle obtenue sans injection du produit de contraste, est souvent demandée en première intention dans plusieurs pathologies par les prestataires de soins. Ces bénéfices indiscutables pour les patients ne doivent pas faire oublier les rayonnements ionisants d’où l’intérêt de la justification des examens radiographiques standards pour la radioprotection des patients.
But : Evaluer la justification des examens radiographiques standards réalisés au Centre Hospitalo-Universitaire de Kamenge (CHUK) et déterminer leur profil.
Matériels et méthodes : Etude prospective et transversale portant sur 1200 de mandes d’examen radiographiques standards sur une période de six mois (mars-juin 2019). La justification des examens radiographiques réalisés était appréciée à partir de la qualification des demandes, la validation de l’indication clinique et sur les résultats de l’interprétation faite par le radiologue.
Résultats : Les médecins résidents étaient les premiers prescripteurs des examens radiographiques standards avec 489 demandes (40,75%) suivis par les médecins généralistes avec 479 demandes (39.91%). Les enfants âgés de 0 à 15 ans étaient les plus représentés avec 31,83% de l’effectif total. L’âge moyen était de 48 ans avec des extrêmes de 0 et 96 ans. La radiographie du thorax était la plus réalisée avec une fréquence de 944 demandes, soit 74,21% des cas. Les indications cliniques formulées par les prescripteurs étaient validées et complètes dans 48.40% pour les médecins résidents ; validées mais incomplètes dans 45.97% pour les médecins généralistes et non-validées dans 44.8% pour les médecins spécialistes. Les résultats pathologiques et les résultats normaux étaient représentés à des proportions presque égales, soit 50,28% pathologiques contre 49,72% normaux. Les comptes rendus étaient normaux dans 57,17% des cas pour les prescriptions faites par les médecins généralistes. La finalité de l’examen n’était pas renseignée dans 98.53% pour les prescriptions faites par les internes et dans 97.14% pour les prescriptions faites par les internes. Les médecins résidents et les spécialistes n’ont pas renseigné la finalité de l’examen à des taux respectifs de 96.52% et 95.50%.
Conclusion : Les radiographies standards étaient prescrites par des praticiens de qualification diverses et ne sont pas toujours justifiées. Un guide de bon usage des examens de radiologie et une formation sur les critères de conformité auprès des services demandeurs s’avèrent nécessaire. Cela améliorera la qualité des demandes et permettrait d’épargner les patients de l’irradiation médicale inutile au Burundi.

Summary
Evaluation of the justification of standard radiographic examinations carried out at the Kamenge University Hospital Center (Burundi)

Introduction: Technical medical imaging radiology, based on attenuation of X-rays, is an essential tool for diagnosing common pathologies. Standard radiography, a conventional radiographic image obtained without injection of the contrast product, is often requested as first line in several pathologies by healthcare providers. These indisputable benefits for patients should not obscure ionizing radiation, hence the importance of justifying standard radiographic examinations for the radiation protection of patients.
Objective: Assess the justification for standard radiographic examinations performed at the Kamenge University Hospital Center (CHUK) and determine their profile.
Materials and methods: Prospective and cross-sectional study of 1200 standard radiographic examination mandates over a six-month period (March-June 2019). The justification for the radiographic examinations carried out was assessed on the basis of the qualification of the requests, the validation of the clinical indication and the results of the interpretation made by the radiologist.
Results: Resident doctors were the first prescribers of standard radiographic examinations with 489 requests (40.75%) followed by general practitioners with 479 requests (39.91%). Children aged from 0 to 15 years were the most represented with 31.83% of the total enrollment. Average age was 48 with extremes of 0 and 96. The chest X-ray was the most performed with a frequency of 944 requests, or 74.21% of the cases. The clinical indications formulated by prescribers were validated and complete in48.40% for resident physicians; validated but incomplete in 45.97% for general practitioners and not validated in 44.8% for specialist doctors. The pathological results and the normal results were represented in almost equal proportions, that is to say 50.28% pathological against 49.72% normal. Reports were normal in 57.17% of cases for prescriptions made by general practitioners. The purpose of the examination was not indicated in 98.53% for prescriptions made by interns and in 97.14% for prescriptions made by interns. Resident doctors and specialists did not inform the purpose of the examination at rates of 96.52% and 95.50% respectively.
Conclusion: Standard X-rays were prescribed by practitioners of various qualifications and are not always justified. A guide to the proper use of radiology exams and training in compliance criteria with the requesting services were necessary. This will improve the quality of requests and save patients from unnecessary medical radiation in Burundi.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 769 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Espece formation Pierre Fabre : Anémie - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !