Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Médecine d'Afrique noire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7001 - Janvier 2023 - pages 43-52

Docteur Heman Kabemba Incidence de la lèpre parmi les enfants de moins de 15 ans à Moba, sud-est de la République Démocratique du Congo note

Auteurs : H. Kabemba Bukasa - Congo-Kinshasa


Résumé

Introduction : La lèpre ou Hanseniase est une Maladie Tropicale Négligée (MTN) transmissible, chronique et curable qui affecte la peau et les nerfs périphériques. Elle est causée par le Mycobacterium leprae et constitue un problème de santé publique dans plusieurs pays. Le territoire de Moba demeure endémique de lèpre et constitue à cet effet l’un des grands foyers en Afrique, mais aucune étude n’a encore été envisagée sur la proportion de lèpre chez les enfants. Cette étude a été menée dans l’objectif de décrire la situation de la lèpre parmi les enfants de moins de quinze ans.
Méthodes : Nous avions mené une étude rétrospective transversale, sur la période de quatre ans, soit de 2017 à 2020. Elle couvre les données de surveillance de la lèpre dans la zone de santé de Moba, province du Tanganyika, au Sud-Est de la République Démocratique du Congo.
Résultats : Les résultats de cette étude nous renseignent que 1062 cas de lèpre ont été enregistrés dont 198 chez les enfants de moins de quinze ans, soit 18,6%. L’incidence pour cent mille habitants est de 30,6 dans la tranche de 0-14 ans, et 14 pour cent mille habitants pour la population totale. L’âge moyen est de 9,7 ans, avec des extrêmes de 2 et 14 ans. La tranche d’âge de 10 à 14 ans (119 cas, 60,1%) et le sexe féminin (9115 cas, 58,1%) ont été les plus affectés. Les aires de santé lacustres de Mulunguzi et Kansenge sont les plus touchées (foyers de lèpre). La lèpre paucibacillaire représentait 68,7% des lépreux. Le taux de guérison à la polychimiothérapie anti-lépreuse avec suivi adéquat de traitement a été de 96,0%. Deux cas de réactions lépreuses et cinq cas d’infirmités avaient été rencontrés.
Conclusion : L’incidence de la lèpre parmi les enfants étudiés indique une pérennisation de la contagiosité et la vulnérabilité des enfants. Des efforts doivent être fournis pour rompre efficacement le cycle de contamination (lutte contre la stigmatisation et la discrimination, détection active ciblée, chimioprophylaxie préventive des cas contacts) et l’accès de tout malade au traitement adéquat. Les campagnes communautaires de dépistage et l’implication des communautés concernées devraient être préconisées sans délai.

Summary
Incidence of Leprosy among children under 15 years of age in Moba, South-East of the Democratic Republic of Congo

Introduction: Leprosy or Hanseniasis is a transmissible, chronic and Neglected Tropical Disease (NTD) that affects the skin and peripheral nerves. It is caused by Mycobacterium leprae and is a public health problem in several countries. The Moba district remains endemic for leprosy and is one of the major hotspots in Africa, but no study has yet been considered on the proportion of leprosy in children. This study was conducted with the objective of describing the situation of leprosy among children under 15 years of age.
Methods: We conducted a retrospective cross-sectional study over the four-year period from 2017 to 2020. It covers leprosy surveillance data in the health zone of Moba, Tanganyika province, South-Eastern of the Democratic Republic of Congo.
Results: The results of this study show that 1062 cases of leprosy were recorded, of which 198 were in children under 15 years of age, i.e. 18.6%. The incidence per hundred thousand inhabitants is 30.6 in the 0–14-year age group and 14 per hundred thousand inhabitants for the total population. The mean age was 9.7 years, with extremes of 2 and 14 years. The 10-14 age group (119 cases, 60.1%) and the female gender (9,115 cases, 58.1%) were the most affected. The lake health areas of Mulunguzi and Kansenge were the most affected (foci of leprosy). Paucibacillary leprosy accounted for 68.7% of leprosy cases. The cure rate for multidrug leprosy therapy with adequate follow-up treatment was 96.0%. Two cases of leprosy reactions and five cases of disability were encountered.
Conclusion: The incidence of leprosy among the children studied indicates continued contagiousness and vulnerability of the children. Efforts must be made to effectively break the cycle of contamination (fight against stigma and discrimination, targeted active detection, preventive chemoprophylaxis of contact cases) and access to adequate treatment for all patients. Community screening campaigns and the involvement of the communities concerned should be advocated without delay.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de APIDPM Santé tropicale.
Il a été consulté 3287 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour - Sommaire de ce numéro

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?




img_produit

Vidéo formation

Académie Biogaran

vig_video4
L'antibiorésistance en Afrique : usage des béta-lactamines et profils d'antibiorésistance en RDC - Données du Centre Médical de Kinshasa

encart_diam_biogaran
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !