Santé tropicale en Centrafrique - Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale en Centrafrique > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6109 - Août/Sept. 2014 - pages 435-440

Monsieur Saint Calvaire Henri Diemer Facteurs de risques de décès après initiation du traitement antirétroviral, chez les enfants vivant avec le VIH, suivis au complexe pédiatrique de BanguinoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : H. Diemer, Y. Biguene-Sapoua-Boka, J.C. Gody, J.D.D Longo, G. Bobossi-Serengbe - Centrafrique


Résumé

Contexte : Principale cause de morbidité et de mortalité chez l'enfant en Afrique subsaharienne, le VIH/SIDA demeure un problème de santé publique.
Objectif : Déterminer les facteurs de risque de décès chez les enfants de 0 à 15 ans vivant avec le VIH et mis sous traitement ARV afin de contribuer à l'amélioration de leur prise en charge.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d'une étude cas-témoins couvrant la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2009. Les cas étaient représentés par les enfants décédés et les témoins, les enfants qui ont survécu pendant la même période. L'étude a reposé sur l'exploitation des dossiers des enfants qui avaient été suivis au complexe pédiatrique de Bangui.
Résultats : Pendant la période de l'étude, 186 patients répartis entre les cas et les témoins ont été examinés. Nous avons noté une prédominance des garçons 99 (53,2%) sur les filles 87 (46,8%) soit un sex-ratio (G/F) de 1,13. Les enfants de plus de 5 ans étaient les plus représentés. Les principaux facteurs de risque liés au décès après initiation du traitement étaient les stades cliniques 3 et 4 de l'OMS, la présence des affections opportunistes telles que les infections broncho-pulmonaires, la tuberculose, la candidose digestive, les otites chroniques et l'anémie.
Conclusion : A l'issue de cette étude, nous avons noté le principal facteur de risque de décès après initiation du traitement antirétroviral était représenté par le stade évolutif de la maladie. La mise en place d'un circuit de dépistage précoce par la PCR constitue une piste pour améliorer la qualité de la prise en charge et de ce fait la réduction de la mortalité des enfants infectés par le VIH.

Summary
Risk factors of death after initiation of antiretroviral treatment, among children living with HIV, followed in the pediatric complex of Bangui

Context: Main cause of morbidity and mortality at the child in sub-Saharan Africa, HIV/AIDS remains a problem of public health.
Objective: To determine the risk factors of death among children from 0 to 15 year-old living with HIV and put on ARV therapy in order to contribute to the improvement of their support.
Materials and methods: It was a case-control study covering the period from January 1st, 2005 till December 31st, 2009. Cases were represented by the dead children and witnesses by the children who survived during the same period. The study was based on the exploitation of the files of children which had been followed at the pediatric complex of Bangui.
Results: During the period of the study, 186 patients distributed between cases and controls were examined. We noticed a predominance of boys 99 (53,2%) on the girls 87 (46,8 %) or a sex-ratio (G/F) of 1.13. Children over 5 years were the most represented. The major risk factors related to death after initiation of therapy were the clinical stages 3 and 4 of the WHO, the presence of opportunistic affections such as the broncho pulmonary infections, tuberculosis, digestive candidiasis, chronic ear infections and anaemia.
Conclusion: At the end of this study, we noted the main risk factors of death after initiation of antiretroviral treatment were represented by the evolutionary stage of the disease. The establishment of a system of early detection by PCR is a track to improve the quality of management and thereby reducing mortality of HIV-infected children.

Cet article est actuellement coté note (1,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1207 fois, téléchargé 60 fois et évalué 3 fois. 1 commentaire a été posté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CentrafriqueSanté tropicale en Centrafrique
Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !