Santé tropicale en Centrafrique - Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale en Centrafrique > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6111 - Novembre 2014 - pages 537-542

Professeur Serge Magloire Camengo Police Les complications de la cirrhose à l’hôpital universitaire de l’amitié de BanguinoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : S.M. Camengo Police, B. Koffi, N. Boua-Akelelo, M. Mbeko Simaleko, D. Mossoro Kpinde, J.D.D. Longo, H. Diemer, M. Kanzila Tangbanda, J.R. Molowa Kobendo - Centrafrique


Résumé

Objectif : Déterminer les principales complications et les causes de la cirrhose à Bangui.
Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude prospective descriptive d’une durée de 20 mois menée dans le service d’hépato-gastroentérologie et de médecine interne de l’Hôpital Universitaire de l’Amitié de Bangui. Etaient inclus dans l’étude, tous les patients âgés d’au moins 18 ans chez lesquels le diagnostic de cirrhose décompensée était retenu quelle que soit l’étiologie.
Résultats : Neuf-cent soixante-trois (963) patients étaient hospitalisés pendant la période d’étude. Le diagnostic de cirrhose était retenu chez 190 patients (19,7%). La cirrhose était décompensée dans 184 cas (19,1%). Il s’agissait de 122 hommes (65,9%) et 62 femmes (34,1%). Le sex-ratio (H/F) était de 1,97. L’âge moyen de nos patients était de 44 ans avec des extrêmes de 18 et 88 ans. Les principales complications de la cirrhose étaient l’ascite associée ou/non à l’œdème des membres inférieurs (74,9%), l’hémorragie digestive (35%), l’infection du liquide d’ascite (23,3%), l’encéphalopathie hépatique (22,3%), le carcinome hépatocellulaire (20,2%), le syndrome hépatorénal (2,2%). L’étiologie de la cirrhose était post-hépatitique B (62,5%), post-hépatitique B et alcoolique (3,3%), alcoolique (17,9%), post-hépatitique C (8,7%), post-hépatitique B et D (3,8%), et indéterminée (3,8%).
Conclusion : La cirrhose est découverte souvent au cours des complications. La présence d’un facteur de risque de cirrhose doit amener à poser précocement le diagnostic dont la prise en charge permettrait d’éviter ou de retarder la survenue des complications.

Summary
Complications of the cirrhosis to the university hospital “Amitié” of Bangui

Objective: To determine the main complications and the reasons of the cirrhosis in Bangui.
Patients and method: It was about a descriptive prospective survey with a duration of 20 months in the hepatology gastroenterology and internal medicine units of the University hospital of “Amitié” of Bangui. Were included in the survey, all patients aged at least 18 years in whom the diagnosis of complicated cirrhosis was retained regardless of the etiology.
Results: Nine hundred and sixty-three (963) patients were hospitalized during study period. The diagnosis of cirrhosis was retained in 190 patients (19,7%). The cirrhosis was decompensated in 184 cases (19,1%). It was about 122 (65,9%) men and 62 (34,1%) women. The sex-ratio (H/F) was 1,97 in favor of men. The average age of our patients was of 44 years with extremes of 18 and 88 years. The main complications of the cirrhosis were ascites associated or/no with edema of the lower limbs (74,9%), digestive hemorrhage (35%), infection of ascite fluids (23,3%), hepatic encephalopathy (22,3%), hepatocellular carcinoma (20,2%), hepatorenal syndrome (2,2%). The etiology of cirrhosis was post hepatitic B (62,5%), post hepatitic B and alcoholic (3,3%), alcoholic (17,9%), post hepatitic C (8,7%), post hepatitic B and D (3,8%), and indeterminate (3,8%).
Conclusion: Cirrhosis is often discovered during complications. The presence of a risk factor for cirrhosis should lead to early diagnosis and the management would permit to avoid or delay the onset of complications.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2700 fois, téléchargé 58 fois et évalué 1 fois. 4 commentaires ont été postés à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CentrafriqueSanté tropicale en Centrafrique
Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !