Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Kiosque APIDPM : En août, c'est le bon moment pour faire le plein de sciences


Suivez-nous :


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Jusqu'au 31 août 2019, profitez de nos offres spéciales.

En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Bilharziose : Un professeur ivoirien trouve un traitement pour les enfants de moins de 5 ans - 08/04/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Avant 2016, les enfants dont l'âge était compris entre 0 et 5 ans, ne pouvaient pas se faire soigner contre la bilharziose (une maladie parasitaire qui sévit dans les régions tropicales et subtropicales, principalement en Afrique. Elle est provoquée par des vers parasites et peut causer une infection sévère et de lourds handicaps.). Aujourd'hui, ce problème pédiatrique va être corrigé, par la disponibilité d'un traitement contre cette maladie, appelé "Praziquantel".

Un médicament fabriqué dans une forme et un dosage en phase avec l'organisme de cette tranche d'âge. L'auteur de ce remède n'est autre que Pr N'goran Kouakou Eliezer de l'université Félix Houphouët-Boigny. En collaboration avec son équipe, il a mené des études sur la forme pédiatrique de cette pathologie, appuyé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires que sont les firmes pharmaceutiques...

Testé sur un échantillonnage de 84 enfants de plusieurs localités du département de Man, les résultats ont été qualifiés de " entièrement satisfaisants". Avant la mise à échelle du remède, le Pr N'goran et son équipe ont entrepris une tournée d'une semaine, pour annoncer la « bonne nouvelle » et sensibiliser les populations sur les comportements à éviter pour ne pas être victime de la bilharziose.

Source : Aip

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !