Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Cancer : le gouvernement déterminé à lutter contre la maladie - 05/02/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La première journée mondiale de lutte contre le cancer a été célébrée hier au “carrefour jeunesse” de Grand-Bassam. Je demande aux populations de croire que le gouvernement est déterminé à lutter contre le cancer, et que la création du Programme national de lutte contre le cancer. Participe de cette détermination. En s’exprimant ainsi lors de la première Journée mondiale de lutte contre le cancer qui a été célébrée hier au carrefour jeunesse de Grand-Bassam, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Allah Kouadio Rémi, a voulu marquer l’engagement du gouvernement dans le combat contre le cancer.

Et cela, d’autant plus que selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le cancer constitue la première cause de mortalité dans le monde. Le thème de cette année est « Le cancer de la femme, diagnostic précoce pour un traitement efficace ». Il a été choisi, parce que, aujourd’hui, les deux cancers de femme que sont le cancer du sein et le cancer de l’utérus font des ravages dans la population. Le cancer a fait 7,6 millions de morts en 2005, et 84 millions de personnes mourront entre 2005 et 2015, si des mesures ne sont pas prises. Et 70% de ces décès se produiront dans les pays en développement qui ne sont pas préparés à faire face à cette augmentation du nombre de cancers. La Côte d’Ivoire n’est pas exclue : le nombre de cas de cancer dans le pays reste préoccupant. L’Oms y compte entre 15.000 et 20.000 nouveaux cas par an.

Cette lutte contre le cancer ne sera pas facile parce que la maladie n’est pas très connue ; mais aussi parce qu’elle nécessite des moyens, des équipements, qui ne sont pas souvent à la portée des pays en voie de développement.

Pour faire front contre la maladie, le ministre a indiqué que la radiothérapie sera sous peu une réalité en Côte d’Ivoire. Il a également demandé à la pharmacie de la santé publique de mener une étude pour que le gouvernement puisse subventionner les médicaments.

Le responsable du département de la Santé répondait ainsi à une préoccupation de Mme Laubouet de la Ligue ivoirienne contre le cancer. Elle a plaidé pour que, à l’image de l’effort qui est fait en direction des malades du Sida, l’Etat, en s’appuyant sur son expérience en la matière, étende au cancer sa politique d’accès aux médicaments et de baisse de coûts des traitements, de manière à les rendre plus accessibles à tous. Elle a souhaité aussi l’équipement des centres de santé, l’installation d’un centre de radiothérapie, ainsi que la formation permanente du personnel de santé.

Quant au professeur Adoubi Innocent, directeur coordonnateur du Programme national de lutte contre le cancer, il a souligné que la journée mondiale de lutte contre le cancer a été instaurée par l’OMS depuis août 2007, lors de la 57ème session OMS Afrique. Et cela, pour montrer l’engagement que l’Afrique prend dans la lutte contre cette maladie non transmissible qui fait des ravages dans la population. Cette journée a été marquée par des séances de dépistage à Bassam, où les femmes étaient mobilisées pour la circonstance.

Le député-maire de Grand-Bassam, M. Jean Michel Moulod et le préfet de région étaient présents à cette cérémonie, ainsi que plusieurs personnalités. Au nombre desquelles le professeur Echimane qui a lutté pour que ce programme national de lutte contre le cancer soit une réalité.

Marie-Adèle Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !