Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Morts en cascades dans les hôpitaux : le Rotary Club interpelle Gbagbo et son gouvernement - 26/02/2008 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Réunis à Yamoussoukro, le 23 février dernier, le président de l’inter ville 2008 du District 9.100 du Rotary Club. Me Cheickna Sylla, a sévèrement dénoncé les maux qui minent les hôpitaux ivoiriens. 60% des enfants qui naissent meurent dans les conditions non hygiéniques. Il a affirmé, qu’après le constat fait à l’hôpital général de Yamoussoukro, tous les hôpitaux publics, les centres de santé sont dans un état de délabrement avancé. En plus des enfants, des adultes meurent aussi pour plusieurs raisons.

Ce sont entre autres le manque de salles de soins équipées dans les hôpitaux. « Les urgences et réanimations n’ont aucun lit, ni de médicaments de premières nécessités » a-t-il déploré. Eu égard à la paupérisation grandissante en Côte d’Ivoire depuis l’avènement du Front Populaire Ivoirien (FPI) au pouvoir, a-t-il commenté, les Ivoiriens n’arrivent plus à se payer une ordonnance de 1.000 et 2000 FCfa. Le Rotary, dans ses actions humanitaires, ne fait qu’accompagner l’Etat. Mais, c’est l’Etat, a précisé Me Sylla qui a l’obligation d’offrir les soins aux populations ivoiriennes.

Etant entendu que ce club service ne pouvant tout prendre en charge, il a interpellé le chef de l’Etat sur la nécessité de mettre tous les moyens « conséquents » à la disposition du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique .A l’effet d’entretenir et équiper les hôpitaux ivoiriens. Le président de l’inter ville, Cheickna Sylla et le comité d’organisation du 26ième inter ville du Rotary, se sont dit surpris de voir l’état de délabrement avancé du CHR de Yamoussoukro .Le Club d’Adjamé de cette organisation, principal coordonnateur des activités du 26ème inter ville, a choisi le Centre Hospitalier de Yamoussoukro, pour offrir et équiper deux salles pour un coût de 5.000.000 Fcfa .Il s’agit de la salle de réanimation qui était complètement dégradée et sous-équipée, et la salle de nutrition en pédiatrie où les enfants mourraient en cascades.

JAQUELLIN MINTOH

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !