Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : 172 enfants décèdent par jour en Côte d’Ivoire - 25/04/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La célébration nationale aura lieu le 16 mai à Agou. Les chiffres sont alarmants. L’Unicef demande de redoubler d’effort contre la maladie mortelle qu’est le paludisme. Et cela à la faveur de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie célébrée hier, et dont la manifestation officielle en Côte d’Ivoire sont prévues pour le 16 mai prochain. Sous le thème : «Paludisme, une maladie sans frontière ». Avec pour slogan : « Tous unis contre le paludisme ». Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr. Allah Kouadio, a indiqué dans la déclaration qu’il a faite au nom du gouvernement, que près de 172 enfants de moins de 5 ans décèdent tous les jours du paludisme. Pour lui, il s’agit d’une journée de détermination et d’optimisme.

Car la communauté internationale a maintenant suffisamment de preuves que le combat peut être remporté si les partenaires collaborent efficacement aux niveaux communautaire, local, national, régional et international. En Côte d’Ivoire, le paludisme est la première raison de consultation et d’hospitalisation. Environ 3,5 millions d’enfants de moins de cinq ans et un million de femmes enceintes y sont exposés.

L’Unicef affirme par ailleurs que cette maladie est l’une des premières causes de mortalité chez les touts- petits. 63000 enfants de moins de cinq ans meurent en moyenne chaque année dans les hôpitaux du paludisme. Et chaque heure, environ sept enfants. Ce mal représente 33% de tous les décès survenant dans les hôpitaux. De plus, près de 50% des pertes agricoles et 40% de l’absentéisme scolaire sont dus au paludisme. Il est urgent, selon l’organisation, d’appuyer la Côte d’Ivoire dans l’approvisionnement en moustiquaires imprégnées et médicaments pour pouvoir prévenir et traiter la maladie de façon correcte et adéquate. Mme Ann M.Veneman, directrice générale de l’Unicef, a déclaré qu’il est inacceptable que le paludisme tue chaque année plus d’un million de personnes en majorité des enfants.

Les statistiques de l’OMS indiquent que la maladie fait plus d’un million de victimes chaque année dans le monde, dont 90% en Afrique au sud du Sahara. Aussi le secrétaire général de l’ONU a-t-il demandé aux praticiens de traiter le palu avec beaucoup plus de rigueur et de sérieux.

Marie-Adele Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !