Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Anémie : 74 % d’enfants de moins de 5 ans en sont victimes - 04/09/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les enfants de moins de 5 ans sont les principales victimes de l’anémie en Côte d’Ivoire. Selon Dr. Malan Anglade, directeur du Laboratoire national de santé publique, 74% de cette catégorie de personnes contractent régulièrement la maladie. Il l’a indiqué hier, au cours d’un séminaire de trois jours (3, 4 et 5 septembre) de sensibilisation et de formation des minotiers des pays de l’Uemoa), sur la fortification de la farine des céréales en fer, en acide folique et en zinc. C’était à l’hôtel Ibis, au Plateau. Dr. Malan y représentait le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Alla Kouadio Remi.

En outre, a-t-il indiqué, l’anémie demeure la première cause de mortalité maternelle et infantile. C’est l’une des raisons fondamentales qui ont amené le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, en collaboration avec l’ONG «Helen Keller» à initier cette rencontre sous-régionale dénommée «Fortifier l’Afrique de l’Ouest». Au cours de cette rencontre, des conseils pratiques ont été donnés aux participants de sorte à réduire l’ampleur de la maladie dans la sous-région. Plusieurs minotiers ainsi que des experts du monde de la santé et de l’alimentation ont pris part à la rencontre. L’ONG «Helen Keller» y était représentée par Mme Marianne Flash, directrice régionale adjointe pour l’Afrique. Pour elle, cette rencontre entre les différents secteurs du développement va aider, de façon durable, à résoudre des problèmes de santé publique, qui constituent, à ce jour, un véritable obstacle au développement.

Casimir Djezou

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !