Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : la Chine installe un centre de recherche à Abidjan ; Les moyens de lutte contre la maladie seront renforcés grâce à la coopération sino-ivoirienne - 07/04/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre du renforcement de la lutte contre le paludisme, le gouvernement chinois, en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a entrepris d’installer un centre de recherche et de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire. La cérémonie de pose de l’enseigne a eu lieu hier, au sein de l’Institut national de la santé publique d’Adjamé. Cette action, au dire de S.E.M. Wei Wenhua, ambassadeur de la République populaire de Chine, s’inscrit dans le cadre de la coopération sino-ivoirienne et succède à la cérémonie de pose de la première pierre de l’hôpital de Gagnoa qui a eu lieu récemment.

Ce centre ambitionne de « faire reculer le paludisme en Côte d’Ivoire », a-t-il dit. SEM. Wei a souligné que ce centre de recherche servira de plate-forme d’échanges dans le domaine médical entre les deux pays. Le ministre de la Santé, Allah Kouadio Rémi, a indiqué qu’en Côte d’Ivoire, comme dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, le paludisme constitue un véritable problème de santé publique de par sa fréquence et est la première cause de consultation médicale dans le pays. C’est pourquoi, dira le ministre, ce centre contribuera à l’amélioration de l’état de santé des populations. Avant d’ajouter, qu’il est le premier maillon d’un Institut de lutte contre le paludisme, qui verra bientôt le jour. Il a cependant invité l’ensemble des chercheurs ivoiriens à s’approprier véritablement ce projet, en contribuant à l’amélioration sensible de la santé des populations.

Pr. Kouassi Dinard, directeur général de l’Institut, a rassuré le gouvernement chinois et le ministre de la Santé sur la bonne utilisation du matériel.

Grâce Ouattara

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !