retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Côte d'IvoirePersonnes vivant avec un handicap : Les sourds de Côte d'Ivoire sollicitent l'appui de l'État pour une meilleure condition de vie

Fraternité matin | Côte d'Ivoire | 25/09/2020 | Lire l'article original

Les sourds de Côte d'Ivoire à travers leur association demandent une assistance à l'Etat ivoirien afin de bénéficier de meilleures conditions de vie. Ils l'ont signifié le jeudi 24 septembre 2020, à l'occasion d'une conférence de presse organisée à cet effet, à la maison de la presse au Plateau et animée par Ouattara Yegueleworo, président du conseil d'administration (Pca) de ladite association.

Le but de la rencontre est de mieux sensibiliser les populations à l'importance des langues des signes pour la pleine réalisation des droits fondamentaux des personnes sourdes. Et promouvoir l'égalité des chances pour une meilleure condition de vie.
Selon M. Ouattara, l'objectif de la conférence est de sensibiliser et de promouvoir l'égalité des chances des personnes sourdes vivant en Côte d'Ivoire. Surtout montrer que la langue des signes est une condition préalable essentielle pour assurer la pleine participation des personnes sourdes dans leurs communautés et pour assurer la pleine réalisation de leurs droits humains.

C'est pourquoi selon le Pca de l'association nationale des sourdes de Côte d'Ivoire (Anaso-ci), les gouvernements doivent soutenir l'acquisition précoce de la langue des signes et offrir une éducation bilingue inclusive et de qualité.
Mieux, dira-t-il, les gouvernements doivent fournir et financer des interprètes professionnels et formés en langue des signes pour permettre la participation des personnes sourdes à la société.

Pour Ouattara Yegueleworo, beaucoup reste à faire malgré les efforts consentis par le gouvernement ivoirien dans sa politique de l'école obligatoire pour tous qui a permis l'inclusion des enfants sourds dans dix villes de Côte d'Ivoire. Ainsi que des sessions de recrutement dérogatoire des personnes en situation de handicap à la fonction publique dont 190 personnes recrutées à ce jour, et du décret gouvernemental relatif à l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap dans le secteur privé.
« Il existe depuis 1974 une seule et unique école spécialisée pour les enfants sourds. Les sourds collégiens, lycéens, universitaires rencontrent d'énormes difficultés dans leurs cursus scolaires dues à un manque criard d'interprètes en langue des signes pour transmettre dans leur langue maternelle », déplore-t-il.

Il encourage néanmoins les autorités à relever le défi en termes de soutien de la langue des signes utilisés par les sourds ivoiriens, avant de les exhorter de l'appui dans sa mission pour améliorer les conditions de vie des personnes sourdes en Côte d'Ivoire.
Il faut signaler que cette association est créée en 1991. Sa mission est d'informer, former et promouvoir le sourd en Côte d'Ivoire.

Jean Bavane Kouika

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !