retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7009 - Août/Septembre  2023 - pages 467-473

photo_auteur Profil épidémio-clinique et tendance du mélanome au Togo sur 30 ansnote

Auteurs : P. Kassang, S. Akakpo Sefako, K. Amegbor, T. Darre, N. Teclessou, K. Nitiema, B. Saka, G. Napo-koura, K. Kombaté, P. Pitche Palokinam - Togo


Résumé

Introduction : Le mélanome est une tumeur maligne développée aux dépens des mélanocytes. Son incidence à l’échelle mondiale est variable en fonction de la latitude (soleil) et des caractéristiques ethniques des populations. Elle est très élevée dans certaines régions d’Australie, alors qu’elle est très faible en Afrique sub-saharienne et en Asie. L’objectif de ce travail était de décrire le profil épidémio-clinique et tendance du mélanome au Togo.
Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective descriptive dans le laboratoire national d’anatomie pathologique du CHU Sylvanus Olympio sur une période de 30 ans.
Résultats : Sur 423 cancers cutanés diagnostiqués dans le laboratoire national d’anatomie et cytologie pathologique du Togo, 45 (10,6%) étaient des mélanomes cutanés. L’âge moyen des patients était de 54,8 ans et les femmes étaient les plus touchées. Le mélanome acro-lentigineux était le forme histoclinique la plus retrouvée (92,6%). Le taux d’incidence du mélanome cutané au Togo était de 0,02 cas/100.000 habitants/an sur la période d’étude. Ce taux d’incidence était respectivement de 0,07 cas/100.000 habitants/ an entre 1991 et 2000 ; de 0,02 cas/100.000 habitants/an entre 2001 et 2010 ; et de 0,01 cas/100.000 habitants/an entre 2011 et 2020.
Discussion : Les données épidémio-cliniques de notre étude sont superposables aux données de littérature sur le mélanome en population noire. Cependant, contrairement à ce qui est décrit dans les pays du Nord à population blanche, le taux d’incidence du mélanome reste faible et stable dans la population togolaise sur les trois dernières décennies.

Summary
Epidemiological profile and trends in melanoma in Togo over 30 years

Introduction: Melanoma is a malignant tumour that develops at the expense of melanocytes. Its incidence worldwide varies according to latitude (sunshine) and the ethnic characteristics of populations. It is very high in certain regions of Australia, whereas it is very low in sub-Saharan Africa and Asia. The aim of this study was to describe the epidemiological and clinical profile of melanoma in Togo.
Methods: We conducted a retrospective descriptive study in the national anatomical pathology laboratory of the Sylvanus Olympio University Hospital over a 30-year period.
Results: Of 423 skin cancers diagnosed in the national anatomy and pathology laboratory of Togo, 45 (10.6%) were cutaneous melanomas. The average age of the patients was 54.8 years and women were the most affected. Acro-lentiginous melanoma was the most common histo-clinical form (92.6%). The incidence rate of cutaneous melanoma in Togo was 0.02 cases/100,000 inhabitants/year over the study period. This incidence rate was respectively 0.07 cases/100000 inhabitants/year between 1991 and 2000; 0.02 cases/100000 inhabitants/year between 2001 and 2010; and 0.01 cases/100000 inhabitants/year between 2011 and 2020.
Discussion: The epidemiological and clinical data of our study are superimposed on the literature on melanoma in the black population. However, contrary to what is described in northern countries with white populations, the incidence rate of melanoma remains low and stable in the Togolese population over the last three decades.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2364 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar19
Mycoses cutanées superficielles - Pr Boubacar Ahy Diatta, dermatologue - Sénégal

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !