Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

La lutte continue - 01/12/2011 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plusieurs études publiées à l'occasion de la journée mondiale du Sida, le 1er décembre, permettent de faire le point sur la pandémie. Alors qu'au niveau mondial, l'épidémie s'est stabilisée, voire diminue, certains pays, comme les États-Unis, semblent rechuter, ou stagner comme la France.

Au Togo, les données fournies par le Programme des Nations unies sur le VIH /SIDA (ONUSIDA) sont encourageantes. Le rapport 2011 souligne que les les plus fortes baisses ont été enregistrées dans des pays d’Afrique sub-saharienne comme le Botswana, le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Malawi, la Namibie, le Nigeria, la Tanzanie, le Zimbabwe et le Togo.

La lutte porte enfin ses fruits grâce à la palette d'outils pour la prévention et la réduction des risques : préservatif, traitement de maladies sexuellement transmissibles, connaissance de son statut sérologique avec le dépistage, circoncision, programmes d'échanges de seringues et traitement de substitution à l'héroïne pour les toxicomanes.

Pour le traitement, la méthode éprouvée reste l’utilisation des antirétroviraux ; ils sont désormais gratuits au Togo pour tous les malades.

Mis en place à la demande du président Faure Gnassingbé, le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) est chargé de définir et de coordonner les actions de lutte contre la pandémie; il est doté d’un budget de 2 milliards.

Au Togo, le taux d’incidence de l’infection a chuté de 25% entre 2001 et 2009 et le taux de prévalence est estimé à 3%, selon le dernier rapport d’ONUSIDA.

Estimations VIH ET SIDA (2009) pour le Togo

  • Nombre de personnes vivant avec le VIH : 120,000 [99,000 - 150,000]
  • Taux de prévalence chez les adultes de 15 à 49 ans : 3.2% [2.5% - 3.8%]
  • Adultes âgés de 15 ans et plus vivant avec le VIH : 110,000 [91,000 - 140,000]
  • Femmes âgées de 15 ans et plus vivant avec le VIH : 67,000 [54,000 - 83,000]
  • Enfants âgés de 0 à 14 ans vivant avec le VIH : 11,000 [3,700 - 18,000]
  • Décès dus au sida : 7,700 [5,300 - 10,000]
  • Enfants rendus orphelins par le sida âgés de 0 à 17 ans : 66,000 [47,000 - 89,000]

(Sources : ONUSIDA)

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !