Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

SANTÉ PUBLIQUE - Les victimes des bactéries multirésistantes se multiplient

L'express de Madagascar | Madagascar | 29/04/2024 | Lire l'article original

Les professionnels de la santé renforcent la communication sur le risque de la prise inappropriée d’antibiotiques, néfaste pour la santé.
« Nous avons recommandé aux professionnels de santé de porter des équipements de protection individuelle en entrant dans les chambres des malades du service de réanimation ces derniers temps. Plusieurs patients porteurs de bactéries multirésistantes y ont été hospitalisés. Certains d’entre eux ont succombé», témoigne un professionnel de santé d’un Centre hospitalier universitaire de la capitale cette semaine.

Les Bactéries multirésistantes, ou BMR selon le jargon médical, signifient que les bactéries ne sont plus sensibles qu’à un très petit nombre d’antibiotiques. Elles auraient tendance à proliférer. «Des cas de BMR ont toujours existé en milieu hospitalier, notamment dans le service de réanimation. Malheureusement, ils sont devenus fréquents. Il y a des cas toutes les semaines. Les cas de choc septique que nous rencontrons, par exemple, sont dus à cette résistance aux antibiotiques», explique un médecin travaillant dans un service de réanimation.

Les négligences des patients et des milieux hospitaliers sont pointées du doigt. «Les bactéries deviennent insensibles à certains antibiotiques lorsque ces derniers ne sont pas utilisés correctement, comme lorsque les doses ne sont pas suffisantes, ou lorsqu’elles sont prises même si ce n’est pas nécessaire. Les antibiotiques sont vendus et consommés comme des petits pains dans les épiceries. Le manque d’hygiène en milieu hospitalier peut également favoriser leur propagation, par exemple lors de l’utilisation d’aspirateurs sur plusieurs patients sans désinfection adéquate», expliquent nos sources.

Les BMR sont souvent mortelles. « Les médicaments qui les traitent sont inaccessibles. Ils coûtent très cher et parfois ils n’existent pas à Madagascar. C’est le cas des traitements d’un jeune musicien décédé dans un hôpital il y a quelques semaines », explique le Dr Eric Andrianasolo, président de l’Ordre national des médecins.

Lire la suite sur le site L'express de Madagascar

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !