APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 7103 - Mars 2024

Médecine d'Afrique Noire

N° 7103 - Mars 2024

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2401 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 7103 - Mars 2024

Monsieur Bitti Adde Odo Carcinome colorectal en Côte d’Ivoire : étude comparée des caractéristiques épidémio-cliniques et histopathologiques selon la tranche d’âge inférieure et supérieure à 50 ans
B.A. Odo, K.K.Y. Kouassi, H. Issaka, B.P.L. Nzamba, Y.L. Toure, O.P.M. Sougue, F.A. Sessegnon, P.G.L.K. Toure, N.M.P. Mebiala, A.A.D.A Traore-Danielle, K. Samassi, M.S. Koffi, A.M.B.Y. Nobou, S. Traore, M. Toure - Côte d'Ivoire - 137-144


X

Monsieur Bitti Adde Odo Carcinome colorectal en Côte d’Ivoire : étude comparée des caractéristiques épidémio-cliniques et histopathologiques selon la tranche d’âge inférieure et supérieure à 50 ans Carcinome colorectal en Côte d’Ivoire : étude comparée des caractéristiques épidémio-cliniques et histopathologiques selon la tranche d’âge inférieure et supérieure à 50 ans est évalué 1 étoiles

Auteurs : B.A. Odo, K.K.Y. Kouassi, H. Issaka, B.P.L. Nzamba, Y.L. Toure, O.P.M. Sougue, F.A. Sessegnon, P.G.L.K. Toure, N.M.P. Mebiala, A.A.D.A Traore-Danielle, K. Samassi, M.S. Koffi, A.M.B.Y. Nobou, S. Traore, M. Toure - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - 137-144


Résumé

Introduction : Cette étude menée au Centre Hospitalier Universitaire de Treichville avait pour objectif principal d’identifier l’impact du facteur âge sur les caractéristiques épidémio-cliniques, histo-pronostiques et la survie du cancer colorectal (CCR).
Matériels et méthodes : Nous avons mené une étude descriptive, rétrospective et comparative sur cinq ans (janvier 2015-janvier 2020) incluant 78 patients porteurs d’un adénocarcinome colorectal. Les patients ont été stratifiés en deux groupes < 50 ans (n = 30), ≥ 50 ans (n = 48), afin de répondre à la problématique posée.
Résultats : Toutes tranches d’âges confondues, le CCR est survenu à un âge relativement jeune, en moyenne 52 ans avec des extrêmes de 23 et 79 ans. Il n’existait pas de différence significative sur le plan épidémiologique et clinique entre les deux groupes d’âge. Les facteurs histopronostiques notamment le sous-type histologique mucineux, le type en cellules en bague à chaton, le caractère indifférencié, étaient plus fréquemment retrouvés dans le groupe I (âge < 50 ans), respectivement 16,7% versus 6,2% ; 13,3% versus 2,1 ; 16,7% versus 2,1%. La survie globale était beaucoup plus importante chez les sujets de plus de 50 ans (médiane de survie globale : 19 mois vs 15 mois). En analyse multivariée, les facteurs influençant la survie étaient le stade et le délai diagnostique.
Conclusion : Les CCR chez les sujets de moins de 50 ans comparés à ceux de plus de 50 ans étaient beaucoup plus corrélés aux facteurs histopronostiques péjoratifs.


Summary
Colorectal carcinoma in Ivory Coast: comparative study of epidemioclinical and histopathological characteristics according to age group under and over 50 years of age

Introduction: The main objective of this study, conducted at the University Hospital of Treichville, was to identify the impact of the age factor on the epidemio-clinical, histopronostics characteristics, and survival of colorectal cancer (CRC).
Material and methods: We conducted a five-year descriptive, retrospective, and comparative study (January 2015-January 2020) including 78 patients with colorectal adenocarcinoma. The patients were stratified into two groups <50 years (n = 30), ≥ 50 years (n = 48), to respond to the problem posed.
Results: All age groups combined, CRC occurred at a relatively young age, on average 52 years with extremes of 23 and 79 years. There was no epidemiologically and clinically significant difference between the two age groups. The histopronostic factors in particular the mucinous histological subtype, the type in kitten ring cells, the undifferentiated character, were more frequently found in group I (age <50 years), respectively 16.7% versus 6.2%; 13.3% versus 2.1; 16.7% versus 2.1%. Overall survival was much greater in subjects over 50 years of age (median overall survival: 19 months vs. 15 months). In multivariate analysis, the factors influencing survival were stage and time to diagnosis.
Conclusion: CRCs in subjects less than 50 years old compared to those over 50 years old were much more correlated with pejorative histopronostic factors.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur El Hadji Cheikh Ndiaye Sy Prise en charge des traumatismes du rachis cervical chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Fann, Dakar, Sénégal
E.C.N. Sy, M. Thioub, A. Ansaou, D. Wague, M. Mbaye, A.B. Thiam, M.C. Ba - Sénégal - pages 145-150


X

Docteur El Hadji Cheikh Ndiaye Sy Prise en charge des traumatismes du rachis cervical chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Fann, Dakar, Sénégal Prise en charge des traumatismes du rachis cervical chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Fann, Dakar, Sénégal est évalué 1 étoiles

Auteurs : E.C.N. Sy, M. Thioub, A. Ansaou, D. Wague, M. Mbaye, A.B. Thiam, M.C. Ba - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 145-150


Résumé

Introduction : Les traumatismes du rachis cervical chez l’enfant sont graves par l’instabilité qu’ils peuvent entraîner. Ils sont rares chez l’enfant et peuvent engager le pronostic fonctionnel et vital. L’objectif de notre étude était de décrire la prise en charge de ces lésions dans notre service de neuro-chirurgie.
Matériel et méthodes : Nous avions réalisé une étude rétrospective analytique et descriptive sur les cas de traumatismes du rachis cervical chez les sujets âgés de 6 à 18 ans étalée sur une période de 8 années (janvier 2015 - décembre 2022) au service de neurochirurgie de Fann de Dakar. La classification ASIA (American Spinal Injury Association) était utilisée pour évaluer l’état neurologique de nos patients.
Résultats : Au total 22 cas ont été colligés durant cette période d’étude. L’âge moyen était de 14 ans avec des extrêmes de 6 ans et 18 ans. La prédominance masculine a été notée (81,8%) avec un sex-ratio à 4,5. L’étiologie la plus fréquemment retrouvée était la rixe avec 8 cas soit 36,3%. Le déficit neurologique était dominé par la tétraplégie relevée dans 63,6% (n = 14) des cas et 45,5 % (n = 10) de nos patients était classés ASIA A. Le traitement chirurgical a été réalisé dans 41% (n = 9) des cas et 59 % (n = 13) de nos patients ont bénéficié d’un traitement orthopédique. Après un suivi d’un an, nous avions observé une amélioration clinique dans 54,5% (n = 12), un état neurologique stationnaire dans 31,8% des cas (n = 7). Le taux de mortalité était de 13,6% (n = 3) et concerné essentiellement les patients classés ASIA A dont deux décès avant chirurgie.
Conclusion : La prise en charge des traumatismes vertébro-médullaires chez l’enfant demeure à ce jour délicate d’où l’importance d’une prévention rigoureuse.


Summary
Management of cervical spine injuries in children at the University Teaching Hospital of Fann, Dakar, Senegal

Introduction: Cervical spine injuries in children are serious due to the instability they can cause. They are rare in children and can have a functional and vital prognosis. The objective of our study was to describe the management of these lesions in our environment.
Material and methods: We carried out a retrospective analytical and descriptive study of cases of cervical spine trauma in subjects aged 6 to 18 spread over an 8-year period (January 2015 - December 2022) at the Fann neurosurgery department in Dakar. The ASIA (American Spinal Injury Association) classification was used to assess the neurological status of our patients.
Results: A total of 22 cases were collected during this study period. The mean age was 14 years, with extremes of 6 and 18 years. Male predominance was noted (81.8%), with a sex-ratio of 4.5. The most common etiology was brawling, with 8 cases (36.3%). Neurological deficit was dominated by tetraplegia in 63.6% (n = 14) of cases, and 45.5% (n = 10) of our patients were classified as ASIA A. Surgical treatment was performed in 41% (n = 9) of cases, and 59% (n = 13) of our patients received orthopedic treatment. After a follow-up of one year, we observed clinical improvement in 54.5% (n = 12), and a stable neurological state in 31.8% (n = 7). The mortality rate was 13.6% (n = 3) and mainly concerned patients classified as ASIA A, including two deaths before surgery.
Conclusion: The management of vertebro-medullary trauma in children remains a delicate issue, underscoring the importance of rigorous prevention.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Modou Ndiaye Néphrostomie percutanée en urgence dans les rétentions hautes d’urines. Quelles indications devant le développement de l’endo-urologie
M. Ndiaye, T.O. Diallo, N.S. Ndour, A. Sarr, A. Thiam, B. Sine, C.Z. Ondo, O. Sow, A. Ndiath, E.H.M. Diaw, Y. Sow, B. Diao, P.A. Fall, A.K. Ndoye - Sénégal - pages 151-158


X

Docteur Modou Ndiaye Néphrostomie percutanée en urgence dans les rétentions hautes d’urines. Quelles indications devant le développement de l’endo-urologie Néphrostomie percutanée en urgence dans les rétentions hautes d’urines. Quelles indications devant le développement de l’endo-urologie est évalué 1 étoiles

Auteurs : M. Ndiaye, T.O. Diallo, N.S. Ndour, A. Sarr, A. Thiam, B. Sine, C.Z. Ondo, O. Sow, A. Ndiath, E.H.M. Diaw, Y. Sow, B. Diao, P.A. Fall, A.K. Ndoye - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 151-158


Résumé

Contexte : La néphrostomie percutanée (NPC) est l’une des techniques de dérivation des urines contenues dans les cavités rénales. Cette technique reste indiquée de nos jours devant certaines uropathies obstructives non accessible au drainage internes des cavités rénales par une sonde JJ ou sonde urétérale. L’objectif de cette étude était de mettre en exergue notre pratique de néphrostomie percutanée dans les rétentions hautes d’urine en décrivant la technique et évaluer ses indications, leur résultat et leur morbidité dans notre service.
Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude transversale, descriptive et concentrique se portant sur les patients ayant eu une néphrostomie percutanée indiquée pour une rétention haute d’urine dans notre service sur une période de 30 mois (1er janvier 2017 au 30 juin 2019). Les paramètres étudiés étaient : l’effectif, l’âge, le sexe, la latéralité, la créatininémie avant et après la néphrostomie, le grade de l’hydronéphrose, les indications de la néphrostomie, le type d’anesthésie, les résultats globaux et les complications et leur prise en charge. Les résultats étaient jugés : réussite ou échec en fonction que la sonde de néphrostomie soit ou pas dans les cavités pyélo-calicielles et drainant des urines.
Résultats : Soixante-douze patients ont été inclus. Le nombre total de néphrostomie était de 87. L’âge moyen était de 48,4 ± 18,4 ans (6 et 88 ans). Le sex-ratio était de 1,7. La néphrostomie droite était plus fréquente (44,4%). La néphrostomie était bilatérale chez 21% des patients. Le grade IV de la dilatation des cavités pyélo-calicielles était plus observé (44,4%), suivi du grade III (38,9%). La médiane de la créatininémie avant la néphrostomie était de 18 mg/L (4,2 mg/L et 199 mg/L). Les pathologies bénignes étaient les indications les plus fréquentes (58,3%). Soixante-huit patients (94,4%) avaient une anesthésie locale. Quatre patients (5,6%) avaient une anesthésie générale. Le taux de réussite était de 87,4% (76) et le taux d’échec de 12,6% (11) des patients. Les complications les plus fréquentes étaient les hémorragies mineures, les drains de néphrostomie bouchés et les chutes de la sonde de néphrostomie. La médiane de la créatininémie de contrôle après un recul de 7 jours était de 13 mg/L (4,2 mg/L et 211 mg/L).
Conclusion : La NPC garde toutes ses indications dans nos régions où le développement de l’endo-urologie n’est qu’à un état embryonnaire. En effet nos résultats montrent un taux de réussite satisfaisante avec un nombre de complication acceptable malgré nos conditions de travail.


Summary
Emergency percutaneous nephrostomy in high urinary retention: what indications for the development of endo-urology

Background: Percutaneous nephrostomy is one of the techniques for diversion of urine contained in the renal cavities. This technique remains indicated today for certain obstructive uropathies not accessible to internal drainage of the renal cavities by a JJ stent or ureteral stenting. The objective of this study was to highlight our practice of percutaneous nephrostomy in high urinary retention by describing the technique and to evaluate its indications, their result, and their morbidity in our service.
Patients and method: This was a cross-sectional, descriptive, and concentric study of patients who had percutaneous nephrostomy indicated for high urinary retention in our department over a period of 30 months (January 1st, 2017, to June 30th, 2019). The parameters studied were: number, age, sex, laterality, serum creatinine before and after nephrostomy, grade of hydronephrosis, indications for nephrostomy, type of anesthesia, overall results and complications and their management. The results were judged: success or failure depending on whether or not the nephrostomy probe was in the pyelo-calicielles cavities and draining urine.
Results: Seventy-two patients were included. The total number of nephrostomies was 87. The mean age was 48.4 ± 18.4 years (6 and 88 years). The sex ratio was 1.7. Right nephrostomy was more common (44.4%). nephrostomy was bilateral in 21% of patients. Grade IV of the dilation of the pyelocaliceal cavities was more observed (44.4%), followed by grade III (38.9%). The median serum creatinine before nephrostomy was 18 mg/L (4.2 mg/L and 199 mg/L). Benign pathologies were the most frequent indications (58.3%). Sixty-eight patients (94.4%) had local anesthesia. Four patients (5.6%) had general anesthesia. the success rate was 87.4% (76) and the failure rate was 12.6% (11) of patients. The most common complications were minor bleeding, blocked nephrostomy drains and nephrostomy tube fallout. The median control serum creatinine after a 7-day follow-up was 13 mg/L (4.2 mg/L and 211 mg/L).
Conclusion: The NPC keeps all its indications in our regions where the development of endourology is only at an embryonic state. Indeed, our results show a satisfactory success rate with an acceptable number of complications despite our working conditions.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Coffi Denis Fanou Accidents d’exposition au sang en milieu hospitalier à Parakou (République du Bénin). Prévalence, attitudes pratiques des soignants et raisons de la sous-déclaration
C.D. Fanou, K. Sake, I. Mama Cisse, T. Bognon, F. Zinsou, R. Klipkezo,A. Dadjo, J. Attinon, R. Hounsou, Y. Chabi, E. Dansou, J. Sehonou - Bénin - pages 159-166


X

Docteur Coffi Denis Fanou Accidents d’exposition au sang en milieu hospitalier à Parakou (République du Bénin). Prévalence, attitudes pratiques des soignants et raisons de la sous-déclaration Accidents d’exposition au sang en milieu hospitalier à Parakou (République du Bénin). Prévalence, attitudes pratiques des soignants et raisons de la sous-déclaration est évalué 1 étoiles

Auteurs : C.D. Fanou, K. Sake, I. Mama Cisse, T. Bognon, F. Zinsou, R. Klipkezo,A. Dadjo, J. Attinon, R. Hounsou, Y. Chabi, E. Dansou, J. Sehonou - Bénin
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 159-166


Résumé

Introduction : Dans les pays en développement particulièrement au Bénin, il y a une forte prévalence des agents viraux (VHB, VHC et VIH) responsables des pathologies chroniques au sein de la population et une protection insuffisante des agents de santé. Cette situation est aggravée par l’état embryonnaire des services de médecine de travail dans la plupart des hôpitaux et la sous-déclaration des Accidents d’Exposition au Sang (AES). L’objectif de ce travail était de déterminer la prévalence des accidents d’exposition au sang et de répertorier les raisons de la sous-déclaration.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale descriptive à visée analytique réalisée à l’Hôpital d’Instruction des Armées-Centre Hospitalier Universitaire (HIA-CHU) de Parakou du 1er au 31 juillet 2019. Etait inclus tout agent de santé présent durant la période et ayant accepté de participer à l’étude après un consentement éclairé. Les paramètres étudiés étaient les données socioprofessionnelles, l’antécédent d’un Accident d’Exposition au Sang (AES), l’attitude du soignant, la déclaration de l’AES et la vaccination antivirale B complète.
Résultats : Cent vingt-sept agents de santé ont participé à cette étude (âge moyen 34,7 ± 5,9 ans ; sex-ratio : 1,3). Le taux de participation était de 85,2%. La couverture vaccinale antivirale B était de 25,2%. La prévalence de l’accident d’exposition au sang était de 38,6% (n = 49). L’attitude de la majorité des soignants (95,9%) était le lavage abondant et la désinfection avec un antiseptique et la réalisation de la sérologie VIH au patient (source). La recherche de l’hépatite B et C n’était pas systématique chez les patients (source) en ce qui concerne l’attitude pratique des soignants. La déclaration de l’AES a été faite dans 8,2% (n = 4) des cas. Les raisons de la sous-déclaration des AES étaient : la banalisation du risque (42,2%), la négligence (26,7%), l’ignorance de la procédure (20%) et le stress lié au suivi (11,1%).
Conclusion : L’accident d’exposition au sang est fréquent en milieu hospitalier à Parakou. Il est sous-déclaré par l’agent de santé avec une banalisation du risque qui est notée. Le renforcement des mesures de prévention et la mise en œuvre efficiente des procédures de déclaration restent des piliers essentiels de contrôle des accidents d’exposition au sang dans les hôpitaux.


Summary
Blood exposure accidents in hospitals in Parakou (Benin). Prevalence, practical attitudes of carers and reasons for under-reporting

Introduction: In developing countries, particularly in Benin, there is a high prevalence of viral agents (HBV, HCV and HIV) responsible for chronic diseases in the general population, and insufficient protection for healthcare workers. This situation is exacerbated by the embryonic state of occupational medicine departments in most hospitals, and the under-reporting of Blood Exposure Accidents (BEA). The objective of this study was to determine the occurrence of blood exposure accidents, to repertory the reasons of under-reporting.
Materials and methods: This was a descriptive cross-sectional study with an analytical aim carried out at the Military Teaching Hospital - University Hospital Center (MTH-UHC) of Parakou from 1st to 31st July 2019. Were included, caregivers working in the hospital during the study period and who gave their informed consent to be enrolled in the study. Data were described following socio-professional status, history of a Blood Exposure Accident (BEA), attitude of the caregiver, declaration of the BEA and vaccination status against hepatitis B virus.
Results: One hundred and twenty-seven caregivers were enrolled in the study (mean age 34.7 ± 5.9 years; sex-ratio 1.3). Acceptance of participation rate was 85.2%. Coverage rate of complete vaccination against Hepatitis B was 25.2%. The occurrence of blood exposure accidents was 38.6% (n = 49). The majority of caregivers (95.9%) washed and disinfected the wound with an antiseptic and perform HIV serology on the patient source of the exposition. Hepatitis B and perform are not systematic on the patient source of the exposition. The BEA was reported only in four cases (8.2%). The reasons for under-reporting were: banalization of the risk (42.2%), carelessness (26.7%), ignorance of the procedure (20%), and stress related to follow-up (11.1%).
Conclusion: Blood exposure accidents are frequent in hospitals in Parakou. It is under-reported by the caregiver mostly because of banalization and low assessment of risks. The strengthening of prevention measures and the efficient implementation of reporting procedures remain the essentials pillars for controlling blood exposure accidents in hospitals.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Kouadio Antoine Kouamé Profil clinique et évolutif des patients Covid-19 admis à l’unité de réanimation du centre de prise en charge Covid-19 de l’hôpital général d’Anyama (Côte d’Ivoire)
K.A. Kouame, P.D. Ango, K. Kone, S.S. Sai, S.E. Adingra, S. Diomande, N. Kone, N. Boua - Côte d'Ivoire - pages 167-174


X

Docteur Kouadio Antoine Kouamé Profil clinique et évolutif des patients Covid-19 admis à l’unité de réanimation du centre de prise en charge Covid-19 de l’hôpital général d’Anyama (Côte d’Ivoire) Profil clinique et évolutif des patients Covid-19 admis à l’unité de réanimation du centre de prise en charge Covid-19 de l’hôpital général d’Anyama (Côte d’Ivoire) est évalué 1 étoiles

Auteurs : K.A. Kouame, P.D. Ango, K. Kone, S.S. Sai, S.E. Adingra, S. Diomande, N. Kone, N. Boua - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 167-174


Résumé

Introduction : En réponse à la morbi-mortalité croissante de la 3ème vague de la COVID-19 en Côte D’Ivoire, des centres de traitement annexes de la COVID-19 ont été ouverts dont celui de l'hôpital général d’Anyama. L’objectif de notre étude était de décrire les caractéristiques cliniques et évolutives des patients admis en réanimation.
Méthodes : Etude prospective observationnelle réalisée sur une période de 9 mois au service de réanimation du Centre de traitement de l'Hôpital d’Anyama. Ont été inclus, tous les patients testés positifs au SRAS-CoV-2 et/ou suspectés cliniquement et radiologiquement de la COVID-19.
Résultats : Sur un effectif de 337 patients hospitalisés dans le centre de traitement COVID-19, 53 patients (15,72%) ont été admis en unité de réanimation. Le diagnostic du SRAS-CoV-2 a été retenu chez 39 patients (73,58%) dont 27 patients (69,23%) avec un test RT-PCR COVID-19 positif. L'âge moyen de ces patients était de 57,95 ± 18,16 ans. Le sexe masculin prédominait (59,25%). Des comorbidités coexistaient chez 32 patients (82,06%). Il s’agissait surtout de l'hypertension artérielle (48,72%) et le diabète (28,21%). La dyspnée (94,87%) était le principal motif d’admission. Le SDRA était la principale complication observée (n = 39). La VNI a été instaurée chez 21 patients et la ventilation mécanique invasive chez 18 patients. La létalité était de 51,28% (n = 20).
Conclusion : Les patients COVID-19 admis en réanimation à Anyama étaient surtout de sexe masculin, non-vaccinés, hypertendus et développaient des formes sévères de SDRA associés à un pronostic sévère.


Summary
Clinical and evolutionary profile of Covid-19 patients admitted to the intensive care unit of the Covid-19 management center at Anyama general hospital (Ivory Coast)

Introduction: In response to the increasing morbidity and mortality of the 3rd wave of COVID-19 in Côte D'Ivoire, additional COVID-19 treatment centers have been opened, including one at Anyama general hospital. The objective of our study was to describe the clinical and evolutionary characteristics of patients admitted to the intensive care unit.
Methods: Prospective observational study conducted over a 9-month period in the intensive care unit of the Anyama Hospital treatment center. All patients testing positive for SARS-CoV-2 and/or clinically and radiologically suspected of COVID-19 were included.
Results: Of a total of 337 patients hospitalized at the COVID-19 treatment center, 53 patients (15.72%) were admitted to the intensive care unit. SARS-CoV-2 was diagnosed in 39 patients (73.58%), including 27 (69.23%) with a positive COVID-19 RT-PCR test. The mean age of these patients was 57.95 ± 18.16 years. Males predominated (59.25%). Comorbidities coexisted in 32 patients (82.06%). These were mainly arterial hypertension (48.72%) and diabetes (28.21%). Dyspnea (94.87%) was the main reason for admission. ARDS was the most common (n = 39). NIV was initiated in 21 patients and invasive mechanical ventilation in 18. Case fatality was 51.28% (n = 20).
Conclusion: COVID-19 patients admitted to the Anyama intensive care unit were predominantly male, unvaccinated, hypertensive and developed severe forms of ARDS associated with a poor prognosis.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Madjé Koffivi Sassou Foadey Prise en charge des amputations de membres pelviens au Centre Hospitalier Régional de Sokodé (Togo)
M.K.S Foadey, Y.Y. Delan, T. Dossouvi, K. Kanassoua, I. Kassegne - Togo - pages 175-180


X

Monsieur Madjé Koffivi Sassou Foadey Prise en charge des amputations de membres pelviens au Centre Hospitalier Régional de Sokodé (Togo) Prise en charge des amputations de membres pelviens au Centre Hospitalier Régional de Sokodé (Togo) est évalué 1 étoiles

Auteurs : M.K.S Foadey, Y.Y. Delan, T. Dossouvi, K. Kanassoua, I. Kassegne - Togo
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 175-180


Résumé

Introduction : L’amputation est une chirurgie mutilante qui reste un acte lourd dans ses conséquences tant psychologiques que physiques quels qu’en soient sa cause ou son niveau. L’objectif de notre étude était de décrire les aspects épidémiologiques, les indications et l’évolution post-opératoire des amputations de membres pelviens au Centre Hospitalier Régional de Sokodé/Togo.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive sur 5 ans, sur 240 cas d’amputations de membres pelviens réalisées chez 227 patients.
Résultats : La fréquence annuelle des amputations de membres pelviens était de 2,8% des activités du bloc opératoire avec une prédominance masculine des patients amputés (71%). L’âge moyen était de 43 ans avec des extrêmes de 1 à 91 ans. La pathologie vasculaire avait constitué la première indication d’amputation (50,4%) dont l’artériopathie diabétique comme indication la plus fréquente dans 49,6%. Les traumatismes avaient représenté 27,1%, les gangrènes après fractures ouvertes ou fractures traitées traditionnellement représentaient 44,7% des amputations traumatiques. La jambe était le segment le plus amputé (51,8%) sur des arguments cliniques. Les suites opératoires étaient marquées par 17,9% de complications dominées par la gangrène du moignon. La mortalité était 19,8%.
Conclusion : Les amputations de membres pelviens sont fréquentes dans notre pratique. La gangrène diabétique est de loin l’indication opératoire la plus dominante. Une bonne prise en charge du diabète, le contrôle des facteurs de risque en général et surtout une bonne sensibilisation de la population réduiraient fortement la prévalence des amputations au Centre Hospitalier Régional de Sokodé, Togo.


Summary
Support of pelvic limb amputations at the Regional Hospital Center of Sokode (Togo)

Introduction: Amputation is a mutilating surgery which remains a serious act in its consequences, both psychological and physical, whatever its cause or level. The objective of our study was to describe the epidemiological, etiological and progressive aspects of pelvic limb amputations at the Sokode Regional Hospital Center.
Materials and methods: This was a retrospective study which extended over a period of 5 years and concerned 240 cases of amputations carried out in 227 patients.
Results: The annual frequency of pelvic limb amputations was 2.8% of operating room activities with a male predominance of amputee patients (71%). The average age was 43 years with a range of 1 to 91 years. Vascular pathology constituted the first indication for amputation (50.4%), with diabetic arteriopathy as the most frequent indication in 49.6%. Trauma represented 27.1%, gangrene after open fractures or traditionally treated fractures represented 44.7% of traumatic amputations. The leg was the most amputated segment (51.8%) based on clinical arguments. The postoperative course was marked by 17.9% complications, dominated by gangrene of the stump. Mortality was 19.8%.
Conclusion: Pelvic limb amputations are common in our practice. Diabetic gangrene is by far the most dominant surgical indication. Good management of diabetes, control of risk factors in general and above all good awareness of the population would greatly reduce the prevalence of amputations at the Regional Hospital Center of Sokode, Togo.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Thibaut Songo-Kette Gbekere Facteurs associés aux accouchements à domicile en zone semi-urbaine : cas de la commune de Bimbo en République Centrafricaine
T.C.B Songo-Kette Gbekere, G.D. Kossa-Ko-Ouakoua, H.J. Bendot Gueguet Yacka Kongo Holibalomon, K. Mbano-Dede Matike Ayamboka, N.R. Ngbale, A. Sepou - Centrafrique - pages 181-187


X

Docteur Thibaut Songo-Kette Gbekere Facteurs associés aux accouchements à domicile en zone semi-urbaine : cas de la commune de Bimbo en République Centrafricaine Facteurs associés aux accouchements à domicile en zone semi-urbaine : cas de la commune de Bimbo en République Centrafricaine est évalué 1 étoiles

Auteurs : T.C.B Songo-Kette Gbekere, G.D. Kossa-Ko-Ouakoua, H.J. Bendot Gueguet Yacka Kongo Holibalomon, K. Mbano-Dede Matike Ayamboka, N.R. Ngbale, A. Sepou - Centrafrique
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 181-187


Résumé

Introduction : L’Accouchement A Domicile (AAD) demeure encore l’une des principales causes de morbidité et de mortalité maternelles et néonatales dans la plupart des pays en développement. L’insuffisance des connaissances sur les facteurs qui amènent les femmes à accoucher à domicile dans notre contexte nous a conduits à réaliser ce travail.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude prospective, descriptive et analytique sur une période de 6 mois au sein de la Maternité de l’Hôpital de District de Bimbo. Une interview semi dirigée a été conduite avec les accouchées reçues en consultation post-natale (CPN) dans les 30 jours suivant l’accouchement.
Résultats : Deux-cent trois femmes ayant accouché à domicile ont été enregistrées sur un total de 1.471 accouchements. La fréquence des AAD était 13,8 %. La moyenne d’âge était de 29,6 ± 6 ans. Les femmes ayant accouché à domicile étaient principalement des multipares (57,6%), avec un faible niveau d’instruction (89,1%), et n’exerçant pas une activité génératrice de revenus (44,3%). Les consultations prénatales étaient insuffisantes chez 90% d’entre elles. A l’analyse multivariée, les facteurs statistiquement associés à l’accouchement à domicile étaient l’âge maternel avancé (p < 0,001), le faible niveau d’instruction de la femme et son conjoint (p < 0,001), le faible revenu mensuel du couple (p = 0,0011), l’éloignement de la formation sanitaire (p < 0,001), la multiparité (p < 0,0001), les CPN tardives ou inexistantes (p < 0,0001), la méconnaissance des signes du travail et de danger au cours de la grossesse (p < 0,0001).
Conclusion : L’AAD est encore une préoccupation dans notre contexte. Toute action visant à en réduire sa fréquence doit porter sur un rapprochement de l’offre de soins au cours de la grossesse et de l’accouchement auprès des communautés.


Summary
Factors associated with home birth in semi-urban areas: case of the commune of Bimbo in the Central African Republic

Introduction: Home birth still remains one of the leading causes of maternal and neonatal morbidity and mortality in most developing countries. The lack of knowledge on the factors that lead women to give birth at home in our context led us to carry out this work.
Methodology: This was a prospective, descriptive, and analytical study over a period of 6 months in the Maternity Ward of Bimbo District Hospital. A semi-directed interview was conducted with the mothers received in postnatal consultation (PNC) within 30 days of delivery.
Results: 203 women who gave birth at home were registered out of a total of 1,471 deliveries. The frequency of home birth was 13.8%. The average age was 29.6 ± 6 years. Women who gave birth at home were mainly multiparous (57.6%), with a low level of education (89.1%), and not carrying out an income-generating activity (44.3%). Prenatal consultations were insufficient in 90% of them. In multivariate analysis, the factors statistically associated with home birth were advanced maternal age (p < 0.001), low level of education of the woman and her spouse (p < 0.001), low monthly income of the couple (p =0.0011), distance from health facility (p < 0.001), multiparity (p < 0.0001), late or non-existent PNCs (p < 0.0001), lack of knowledge signs of labor and danger during pregnancy (p < 0.0001).
Conclusion: Home birth is still a concern in our setting. Any action aimed at reducing its frequency must focus on bringing the supply of care during pregnancy and childbirth closer to the communities.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Seydou Sy Infections urinaires du sujet âgé : aspects épidémio-cliniques et bactériologiques dans le service de néphrologie du CHU du Point G (Mali)
S. Sy, M. Samake, A.S. Fofana, A.D. Fongoro, M. Sidibe, A. Kodio, D. Maiga, A.M. Dolo, N. Coulibaly, H. Yattara, D. Sy, A. Soukho Kaya, S. Dao, S. Fongoro - Mali - pages 189-195


X

Monsieur Seydou Sy Infections urinaires du sujet âgé : aspects épidémio-cliniques et bactériologiques dans le service de néphrologie du CHU du Point G (Mali) Infections urinaires du sujet âgé : aspects épidémio-cliniques et bactériologiques dans le service de néphrologie du CHU du Point G (Mali) est évalué 1 étoiles

Auteurs : S. Sy, M. Samake, A.S. Fofana, A.D. Fongoro, M. Sidibe, A. Kodio, D. Maiga, A.M. Dolo, N. Coulibaly, H. Yattara, D. Sy, A. Soukho Kaya, S. Dao, S. Fongoro - Mali
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 189-195


Résumé

Introduction : Les Infections Urinaires (IU) du sujet âgé sont très fréquentes et de symptomatologie clinique polymorphe. Il s’agit d’un problème de santé publique tant par la prise en charge que par le coût qu’elles génèrent. L’objectif de notre étude était d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques, bactériologiques de l’IU chez la personne âgée.
Patients et méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective de 82 observations d’IU chez le sujet âgé, colligées dans le service de Néphrologie du CHU Point G entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017. Les patients âgés de moins de 65 ans n’étaient pas inclus quel que soit le sexe.
Résultats : Il y avait 57,3% de femmes et 42,7% d’hommes. La moyenne d’âge était de 84 ans avec des extrêmes de 65 ans et 102 ans. Les formes cliniques observées ont été par ordre de fréquence : la bactériurie asymptomatique (40,24%), la pyélonéphrite aiguë (25,61%), la cystite (24,39%) et la prostatite (9,76%). Les bacilles à Gram négatifs étaient impliqués dans 73,17% des IU dont 56,7% des cas d’infection à E. coli. Les anomalies urologiques sous-jacentes à l’IU décelées à l’échographie étaient fréquentes (62,6%). L’évolution sous traitement antibiotique a été marquée par 3 cas de réinfection aux germes différents.
Conclusion : L’infection urinaire représente un facteur non-négligeable de morbi-mortalité chez le sujet âgé. Le sexe féminin était nettement plus concerné. Les manifestations cliniques sont souvent frustrées et trompeuses chez un patient polypathologique et polymédiqué.


Summary
Urinary tract infections in the elderly: epidemiological and bacteriological aspects in the nephrology department of the University Teaching Hospital of Point-G (Mali)

Introduction: Urinary tract infections (UTIs) in the elderly are very common and have a wide range of clinical symptoms. They are a public health problem, both in terms of management and cost. The aim of our study was to study the epidemiological, clinical, bacteriological aspects of UTI in the elderly.
Patients and methods: This was a retrospective study of 82 observations of UTI in the elderly, collected in the Nephrology Department of the Point G University Hospital between January 1st, 2016, to December 31st, 2017. Patients under 65 years of age were not included, regardless of sex.
Results: 57.3% were women and 42.7% men. The mean age was 84 years, with extremes of 65 and 102 years. The clinical forms observed were, in order of frequency: asymptomatic bacteriuria (40.24%), acute pyelonephritis (25.61%), cystitis (24.39%) and prostatitis (9.76%). Gram-negative bacilli were involved in 73.17% of UTIs, including 56.7% of cases of infection with E. coli. Urological abnormalities underlying the UTI detected on ultrasound were frequent (62.6%). Progression under antibiotic treatment was marked by 3 cases of reinfection with different germs.
Conclusion: urinary tract infection is a significant contributor to morbidity and mortality in the elderly. Females were significantly more affected. Clinical manifestations are often frustrating and misleading in patients with multiple pathologies and multiple medications.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Mademoiselle Ines  Okome Impact de la raideur traumatique du genou sur les capacités fonctionnelles du membre inférieur des patients en Médecine Physique au CHU d’Owendo à Libreville, Gabon
I.M. Okome Obiang, C. Mba Mba, E. Anyunzoghe, J.F. Nang Essone, H. Ngouabe, J.M. Mba Angoué, L. Biteghe Methe, A. Matsanga, E.R. Obame, L. Missounga, P. Kouna Ndouongo - Gabon - pages 196-202


X

Mademoiselle Ines  Okome Impact de la raideur traumatique du genou sur les capacités fonctionnelles du membre inférieur des patients en Médecine Physique au CHU d’Owendo à Libreville, Gabon Impact de la raideur traumatique du genou sur les capacités fonctionnelles du membre inférieur des patients en Médecine Physique au CHU d’Owendo à Libreville, Gabon est évalué 1 étoiles

Auteurs : I.M. Okome Obiang, C. Mba Mba, E. Anyunzoghe, J.F. Nang Essone, H. Ngouabe, J.M. Mba Angoué, L. Biteghe Methe, A. Matsanga, E.R. Obame, L. Missounga, P. Kouna Ndouongo - Gabon
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 196-202


Résumé

Introduction : Les traumatismes du genou sont fréquents. Ils entraînent des raideurs du genou qui altèrent la fonction du membre inférieur et modifient les capacités fonctionnelles des patients. L’objectif de notre étude était de déterminer l’impact des raideurs traumatiques du genou sur les capacités fonctionnelles du membre inférieur des patients suivis en Médecine Physique au CHU d’Owendo.
Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude transversale, prospective et analytique, qui s’est déroulée sur une période de 3 mois, de mai à juillet 2023. Tous les traumatisés du genou ont été inclus. Les paramètres sociodémographiques, cliniques et fonctionnels étaient recueillis. Une analyse descriptive univariée des caractéristiques sociodémographiques et cliniques des patients, suivie d’une analyse bivariée à la recherche des facteurs d’altération fonctionnelle du membre inférieur ont été réalisées.
Résultats : Au total, 65 patients dont l’âge moyen était de 37,5 ± 15,8 ans, extrêmes de 13 et 77 ans. Prédominance masculine, 60,0% soit un sex-ratio de 1,5. Le score moyen d’EVFMI (Echelle d’évaluation Fonctionnelle des Membres Inférieurs) était de 26,3 ± 14,6 ; extrêmes de 10 à 70. L’altération de la fonction du membre inférieur était sévère chez la majorité des patients soit 52,3% (n = 34). La douleur intense (p < 0,001), la limitation d’amplitudes articulaires du genou (p = 0,021) et le déficit moteur (p = 0,020) étaient associés à l’aggravation de l’altération fonctionnelle du membre inférieur.
Conclusion : La raideur du genou, la gonalgie et le déficit musculaire crural constitue les facteurs d’altération du membre inférieur lors d’un traumatisme du genou.


Summary
Impact of knee trauma on the functional capacities of the lower limb of patients in Physical Medicine at Owendo University Hospital in Libreville, Gabon

Introduction: Knee injuries are common. They cause stiffness of the knee, which alters the function of the lower limb and changes the functional abilities of patients. The objective of our study was to determine the impact of traumatic knee stiffness on the functional abilities of the lower limb of patients followed in Physical Medicine at the Owendo University Hospital.
Patients and method: This was a cross-sectional, prospective, and analytical study, which took place over a period of 3 months, from May to July 2023. All knee trauma patients were included. Sociodemographic, clinical, and functional parameters were collected. A univariate descriptive analysis of the sociodemographic and clinical characteristics of the patients, followed by a bivariate analysis of the factors of functional impairment of the lower limb were performed.
Results: A total of 65 patients with an average age of 37.5 ± 15.8 years, 13 and 77 years. Male predominance, 60.0% or a sex-ratio of 1.5. The average LEFS (Lower Extremity Functional Scale) score was 26.3 ± 14.6; extremes of 10 and 70. Impairment of lower limb function was severe in the majority of patients at 52.3% (n = 34). Severe pain (p < 0.001), limitation of knee joint amplitudes (p = 0.021) and motor deficit (p = 0.020) were associated with worsening of lower limb function impairment.
Conclusion: Stiffness of the knee, gonalgia and crural muscle deficit are the factors of alteration of the lower limb during a knee trauma.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 7103 - Mars 2024

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments