Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 27-30

Contacter Monsieur Daniel Armand Kago Maladie de Crigler-Najjar de type II et sa difficulté diagnostique. A propos d’un cas pédiatrique au Camerounnote

Auteurs : D.A. Kago Tague, D. Enyama, A.A. Tchouamo Sime, S. Nguefack - Cameroun


Résumé

La maladie de Crigler-Najjar de type II est une maladie génétique rare transmise selon un mode autosomique récessif. Elle est liée à une mutation responsable du déficit complet de l’activité de la bilirubine glucuronyltransférase. Elle se manifeste par un ictère néonatal précoce et intense avec un risque élevé de survenue d’une encéphalopathie hyper bilirubinémique. La recherche de mutations sur le gène UGT1A1 qui permet de poser le diagnostic étiologique n’est pas disponible pour le moment au Cameroun. Le diagnostic peut également être envisagé devant la baisse du taux de bilirubine après administration de phénobarbital. Nous rapportons ici le cas d’un nourrisson pour mettre en lumière les difficultés diagnostiques et thérapeutiques de cette pathologie rare dans le contexte d’un pays à ressources limitées.

Summary
Crigler-Najjar disease type II and its diagnostic difficulty. A paediatric case in Cameroon

Crigler-Najjar disease type II is a rare genetic disorder transmitted in an autosomal recessive fashion. It is linked to a mutation responsible for a complete lack of bilirubin glucuronyltransferase activity.
It manifests itself as intense, early-onset neonatal jaundice, with a high risk of hyperbilirubinemic encephalopathy. The search for mutations in the UGT1A1 gene, which enables an aetiological diagnosis to be made, is not currently available in Cameroon. The diagnosis may also be considered when bilirubin levels fall after administration of phenobarbital. We report here the case of an infant to highlight the diagnostic and therapeutic difficulties of this rare disease in the context of a country with limited resources.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1292 fois, téléchargé 35 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !