Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7104 - Avril 2024 - pages 253-261

Contacter Monsieur Antoine  Salambo Mabila Connaissances des mesures préventives et attitudes face à l’accident vasculaire cérébral à Kinshasa, R.D. Congonote

Auteurs : A. Salambo Mabila, D.O.L. E-Andjafono - Congo-Kinshasa


Résumé

Contexte : L’AVC est l’une des principales causes de décès et d’invalidité dans le monde. La réduction du fardeau de l’AVC nécessite la participation de la population pour la prévention des facteurs de risque modifiables et la prise en charge rapide en milieu spécialisé. Les données sur la connaissance et la réponse à l’AVC dans la population congolaise sont inexistantes. Notre étude visait à évaluer le niveau de connaissance des mesures préventives de l’AVC et l’attitude de la population de Kinshasa face à l’AVC.
Méthodes : Une enquête communautaire en face-à-face a été menée auprès de 450 habitants de la ville de Kinshasa. Hormis les données sociodémographiques et socio-sanitaires collectées, les participants ont répondu aux questions sur la prévention et l’attitude en cas d’AVC.
Résultats : Soixante-quatorze virgule sept pour cent des enquêtés n’avaient cité aucune mesure préventive de l’AVC. La consultation d’un tradipraticien (10,0%) et le recours à l’église (6,0%) étaient cités par les participants comme meilleures attitudes devant les signes d’AVC. Seuls 46,7% des participants ont reconnu l’existence d’une prise en charge efficace de l’AVC à l’hôpital. Le niveau d’instruction était associé à la connaissance des mesures préventives et de l’attitude face à l’AVC.
Conclusion : Cette étude a révélé que les participants avaient une faible connaissance des mesures préventives de l’AVC et qu’une proportion non négligeable ignorait la meilleure attitude en cas d’AVC. Un renforcement de la sensibilisation de la population sur l’AVC, intégrant des méthodes accessibles aux personnes non-instruites s’avère nécessaire.

Summary
Knowledge of preventive measures and attitudes to stroke in Kinshasa, D.R. Congo

Context: Stroke is one of the leading causes of death and disability worldwide. Reducing the burden of stroke requires the participation of the population for the prevention of modifiable risk factors and rapid treatment in a specialized environment. Data on knowledge of and response to stroke in the Congolese population are non-existent. The objective of our study was to evaluate the level of knowledge of preventive measures for stroke and the attitude of the population of Kinshasa towards stroke.
Methods: A community face-to-face survey was conducted among 450 residents of the city of Kinshasa. Apart from the socio-demographic and socio-health data collected, participants answered questions on stroke prevention and attitude.
Results: The majority of participants (74.7%) did not cite any preventive measures for stroke. Consulting a traditional practitioner (10.0%) and going to church (6.0%) were cited by participants as the best attitudes towards signs of stroke. Only 46.7% of participants recognized the existence of effective stroke management in hospital. Level of education was associated with knowledge of preventive measures and attitude towards stroke.
Conclusion: This study revealed that participants had low knowledge of stroke preventive measures and that a significant proportion were unaware of the best attitude in the event of a stroke. Strengthening public awareness of knowledge and attitude towards stroke, incorporating methods accessible to uneducated people, is necessary.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 409 fois, téléchargé 24 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !