retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Biogaran Formation - Dossier spécial sur l'épilepsie - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Vaginose bactérienne : Dr MoSidi Fofana parle des causes, conséquences et moyens de prévention

Guinée 360 | Guinée | 04/04/2023 | Lire l'article original

La vaginose bactérienne est une pathologie qui touche plusieurs femmes de nos jours. Cette infection se caractérise par une sécrétion vaginale des fluides, grisâtres ou blanches, pouvant être abondantes et ayant une odeur de poisson. Afin d’en savoir plus sur cette pathologie, nous avons interrogé Dr MoSidi Fofana, MD-MPH Gynécologue médical spécialisé en sciences de la sexualité et relations interpersonnelles, reproduction humaine assistée, médecine esthétique et réparatrice génitale, Praticien-chercheur à l’Hôpital Femme Mère et Enfant de Bron-Lyon.

Guinée360 : Qu’est-ce qu’une vaginose bactérienne ?

Docteur MoSidi FOFANA : La vaginose bactérienne (VB) est une infection vaginale qui survient lorsque l’équilibre des bactéries vaginales est rompu. Ce déséquilibre se caractérise, d’une part, par une diminution du nombre de “bonnes bactéries” telles que les bacilles ou la flore vaginale de Doderlein (les lactobacilles) ou par une augmentation relative du nombre de “mauvaises bactéries” (Gardnerella, Peptostreptococcus, Provetella, des germes divers responsables d’infections sexuellement transmissibles…), d’autre part.
La vaginose bactérienne est plus fréquente chez les femmes ayant une ou des infections sexuellement transmissibles ou utilisant un dispositif intra-utérin (DIU). Elle provoque des sécrétions fluides, grisâtres ou blanches, qui peuvent être abondantes et avoir une odeur de poisson.

Quels sont les symptômes de la vaginose bactérienne (VB)?

La VB n’entraîne aucun symptôme dans la moitié des cas, mais dans le cadre d’une vaginose bactérienne expressive, les pertes vaginales peuvent être blanches ou grises, légères ou abondantes. Généralement, elles ont une odeur de poisson. L’odeur peut s’accentuer après des rapports sexuels et lors des règles. Les démangeaisons, l’érythème (rougeur de la muqueuse vaginale) et un gonflement sont rares. On estime la prévalence de la vaginose bactérienne à environ 10%. Cette prévalence peut aller jusqu’à 30% chez les femmes enceintes. Si elle est contractée pendant la grossesse, cette infection peut entraîner une naissance prématurée de l’enfant.

Est-ce que la vaginose bactérienne est grave ?

La vaginose bactérienne peut provoquer de graves complications, telles qu’une maladie pelvienne inflammatoire et, comme nous venons de le souligner précédemment, chez la femme enceinte, une infection des membranes qui entourent le fœtus (infection intra-amniotique), un travail et un accouchement prématurés, et des infections de l’utérus après l’accouchement ou après un avortement.

Comment attrape-t-on une vaginose bactérienne ?

La vaginose bactérienne est plus fréquente chez les femmes présentant les caractéristiques suivantes :

  • Les rapports sexuels non protégés ;
  • Plusieurs partenaires sexuels ;
  • Utilisation d’un dispositif intra-utérin (DIU) ;
  • Celles qui pratiquent des toilettes ou douches vaginales rigoureuses et/ou qui pratiquent une automédication par usage périodique ou abusif d’antibiotiques et/ou d’antiseptiques.

Est-ce qu’avoir plusieurs partenaires sexuels peut entraîner la vaginose bactérienne ?

Oui, la vaginose bactérienne est plus fréquente chez les femmes qui ont une infection sexuellement transmissible ou qui ont plusieurs partenaires sexuels. C’est par cette voie que se transmettent les mauvaises bactéries qui viennent coloniser le vagin lorsqu’en même temps d’autres facteurs de risque sont présents (douches vaginales, automédication…). Autrement dit, la vaginose affecte les femmes ayant des partenaires sexuels multiples. À chaque rapport différent, les muqueuses vaginales s’adaptent aux bactéries du partenaire et se renouvellent, ce qui peut conduire à favoriser la formation d’une infection. Le sperme très alcalin modifie le pH du vagin. L’acidité vaginale se situe autour de 4 à 4,5. Si le pH augmente, le vagin devient plus vulnérable et plus sensible aux bactéries. En raison d’une défaillance de la flore, les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des conditions propices au développement de la gardnerella vaginalis, bactérie responsable de la vaginose lorsqu’elle est perturbée. Le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH), l’herpès simplex, la chlamydia et la gonorrhée sont également des causes.
Le DIU perturbe également les sécrétions naturelles et le pH du vagin. Une étude canadienne de février 2012 montre que sur 70 femmes ayant reçu un stérilet, 7 ont développé une vaginose bactérienne.

Les rapports homosexuels entre femmes entraînent la transmission de cette affection lorsque l’une des partenaires est affectée. La vaginose peut également toucher les jeunes filles et les femmes vierges présentant une carence en œstrogènes. Le microbiote vaginal étant lié de près aux taux d’hormones.

L’excès d’hygiène et de douches vaginales provoque une destruction progressive des bactéries positives du vagin et favorise l’apparition d’infections comme la vaginose, la cystite ou la vaginite.

Pourquoi fait-on des vaginoses à répétition ?

Lire la suite sur le site Guinée 360

Tous les articles

Biogaran Formation - Dossier spécial sur l'épilepsie - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !