retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Mali : 100 nouvelles infections et 88 décès liés au VIH enregistrés chaque semaine, selon un rapport de l’ONUSIDA

Mali web | Mali | 06/09/2023 | Lire l'article original

Au Mali, le secrétaire Exécutif du Haut Conseil National de Lutte Contre le Sida constate avec regret un relâchement des plus hautes autorités dans la prévention du VIH. Il cite par exemple un rapport en date de 2022 de l’ONUSIDA qui fait état de 100 nouvelles infections et 88 décès par semaine.

Alors que l’éradication le VIH/sida dans le monde d’ici 2030 est un défi de l’organisation mondiale de la santé, l’on enregistre encore au Mali 100 nouvelles cas d’infections et 88 décès par semaine. Ces chiffres fournis par un rapport de l’organisation des Nations-Unies  pour le SIDA inquiètent le Haut conseil national  de lutte contre  le sida. Son secrétaire exécutif, Dr Ichaka Moumine déplore un relâchement des mesures  préventives.  De quoi  contribuer, selon lui,  à une nouvelle augmentation du nombre de personnes infectées par le VIH et au décès. Ce relâchement  pourrait s’expliquer  par le sous financement de la lutte contre le sida au Mali.

Le Haut Conseil National de Lutte contre le Sida note un impact négatif sur les engagements  et des partenaires  à cause de la situation socio-politique et économique du pays. Bien qu’il admette que les dépenses liées au VIH ont augmenté de 22,9 milliards FCFA en 2022  comparativement  au 21 milliards  de 2021, le HCNLS estime que les financements sont loin de  satisfaire les planifications qui  s’élèvent  à 27,3 milliards FCFA. Sur le fonds mobilisés en 2022,  l’Etat malien a seulement contribué à hauteur de 2,2 milliards FCFA soit 11% contre 99% du reste  du fonds  en provenance de l’extérieur.

Malgré ces difficultés, le secrétaire exécutif, Dr Ichiaka Moumine Koné,  reste déterminé à atteindre l’objectif de « zéro décès dû au VIH et zéro nouvelle transmission en 2030 ».  Pour ce faire, il a  organisé  la semaine dernière  un  atelier de formation en l’intention de 60 journalistes  dans le but qu’ils contribuent d’avantage  à informer l’opinion  sur la gravité et la menace que représente le VIH. « Vous devriez pouvoir stimuler le changement des mentalités indispensable à la réussite des missions qui nous sont assignées par les plus Hautes Autorités du Mali », a déclaré le Secrétaire exécutif du HCNLS. Il souhaite également que  les bénéficiaires de cette formation se liguent  avec les associations de droits de l’homme contre la non-stigmatisation et la non-discrimination envers les personnes vivant avec le VIH...

Lire la suite sur le site Mali web

Tous les articles

Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !