retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6909 - Août/Septembre 2022 - pages 495-502

photo_auteur Séroprévalence et facteurs associés à l’hépatite virale B chez les agents de santé à Parakou (République du Bénin)note

Auteurs : C.D. Fanou, R. Klipkezo, K. Sake, F. Zinsou, U. Haag, J. Attinon, E. Dansou, I. Mama Cisse, E. Dettin, J. Sehonou - Bénin


Résumé

Introduction : Le but de ce travail était de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’hépatite virale B chez le personnel soignant.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale descriptive et analytique réalisée à l’Hôpital d’Instruction des Armées-Centre Hospitalier Universitaire (HIA-CHU) de Parakou du 1er octobre 2019 au 28 février 2020. Etait inclus tout agent de santé présent durant la période d’étude et ayant accepté de participer après un consentement éclairé. Les paramètres étudiés étaient les données socio-démographiques et les facteurs de risque. La recherche de l’AgHBs sur les prélèvements sanguins a été faite par un test biologique de diagnostic rapide. Les résultats positifs ont été confirmés par la technique ELISA.
Résultats : Cent trente-six soignants ont participé à cette étude (âge médian 34 ans EIQ : 30-38 ans ; sex-ratio : 1,22). Parmi eux, 33% (45) connaissaient leur statut viral B et 36,8% (50) avaient reçu au moins une dose de vaccin anti-VHB. Dix-huit (18) soignants étaient porteurs de l’AgHBs soit une prévalence de 13,23%. Les facteurs associés au portage de l’AgHBs étaient l’âge, les antécédents de scarification et d’accidents d’exposition au sang.
Conclusion : La séroprévalence de l’infection par le VHB est élevée. L’agent de santé est exposé aux facteurs de risque professionnels et extraprofessionnels. Le renforcement des mesures de prévention est indispensable.

Summary
Seroprevalence and factors associated with viral hepatitis B among health care workers in Parakou (Republic of Benin)

Introduction: The aim of this study was to determine the seroprevalence and the factors associated with viral hepatitis B in health care workers.
Materials and methods: This research work is a cross-sectional descriptive and analytical study one carried out at the Military Teaching Hospital of Parakou from October 1st, 2019, to February 28th, 2020. The study population was health care workers present in this centre and who willingly accepted to be involved. The study parameters were sociodemographic data and risks factors. The checking of AgHBs on the target population’s blood has been done through a biological testing of quick diagnosis. The positive results from this testing have been approved by ELISA technic.
Results: One hundred and thirty-six health care workers has been selected for this study (median age 34 years old EIQ 30 to 38 years, sex-ratio 1.22). Among them, thirty-three per cent (33%) meaning forty-five know about their viral B status and thirty-six point eight per cent (36.8%) precisely, fifty received at least a dose of anti-VHB vaccine. Eighteen health care workers were AgHBs positive, which means a prevalence rate of thirteen point twenty-three per cent (13.23%). The factors related to AgHBs carriage were the age, scarification and accidents related to blood exposure.
Conclusion: Seroprevalence of infection VHB is high. The health care workers are exposed to factors related to professional and extra professional risks. As such, it urges to reinforce preventions measures.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 5784 fois, téléchargé 11 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !