retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7007 - Juillet 2023 - pages 427-482

photo_auteur Prise en charge anesthésiologique des césariennes d’urgence au bloc gynéco-obstétrique du Centre Hospitalier Universitaire communautaire de Bangui, République centrafricainenote

Auteurs : B. Ngboh-Kassah Kainy, G.D. Kossa-Ko-Ouakoua, F.B. Rengaie, R. Folokete, N.R Ngbale, A. Sepou, E. Zoumenou, M. Chobli - Centrafrique


Résumé

Introduction : L’accouchement par césarienne constitue un problème de Santé Publique dans les pays pauvres. L’objectif général de ce travail était d’évaluer la pratique anesthésique en urgence dans la césarienne au Centre Hospitalier Universitaire Communautaire de Bangui (CHUCB).
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude prospective descriptive sur une période de trois mois au sein du bloc opératoire de Gynécologie-Obstétrique du CHUCB. Notre population d’étude était constituée des parturientes venues en urgence au bloc opératoire pendant la période d’étude. L’approbation du comité d’éthique a été obtenue avant le démarrage de l’étude entièrement anonyme. Les paramètres étudiés sont les données sociodémographiques, les types d’anesthésies, les indications de la césarienne en urgence, les drogues utilisées ainsi que les complications anesthésiques. Les données ont été saisies puis analysées à l’aide de logiciel Epi Info 7.
Résultats : Durant la période d’étude, nous avons enregistré 541 accouchements dont 100 césariennes parmi lesquelles 60 en urgence soit 60%. La tranche d’âge de 25 à 40 ans était la plus représentée. Parmi ces parturientes, 95% étaient sans antécédents pathologiques. L’asphyxie fœtale aiguë était l’indication la plus fréquente avec une fréquence de 47%. L’anesthésie générale était pratiquée dans 92% des cas. L’hémorragie était la complication fréquente avec un taux de 29%.
Conclusion : La césarienne en urgence est une situation compliquée devant laquelle le choix d’une technique d’anesthésie dépend autant de l’état du fœtus que de la parturiente.

Summary
Anesthesiological management of emergency caesareans in the gyneco-obstetric block of the community University Teaching Hospital center in Bangui, Central African Republic

Introduction: Cesarean delivery is a public health problem in poor countries. The general objective of this work was to evaluate emergency anesthetic practice in cesarean sections at the Community University Hospital Center of Bangui (CUHCB).
Patients and methods: This was a descriptive prospective study over a period of three months in the operating room of Gynecology-Obstetrics of the CUHCB. Our study population consisted of parturients who came urgently to the operating room during the study period. Ethics committee approval was obtained prior to the start of the fully anonymous study. The parameters studied are the socio-demographic data, the types of anesthesia, the indications for emergency cesarean section, the drugs used as well as the anesthetic complications. Data were entered and analyzed using Epi Info 7 software.
Results: During the study period, we recorded 541 deliveries, including 100 caesarean sections, of which 60 were emergency, i.e. 60%. The age group of 25 to 40 years was the most represented. Among these parturients, 95% had no pathological history. Acute fetal asphyxia was the most frequent indication with a frequency of 47%. General anesthesia was performed in 92% of cases. Hemorrhage was the frequent complication with a rate of 29%.
Conclusion: Emergency caesarean section is a complicated situation in which the choice of anesthesia technique depends as much on the condition of the fetus as on the parturient.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 3117 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !