retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Cooper - 3 mars 2024 : journée mondiale de l'audition - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7012 - Décembre 2023 - pages 717-724

photo_auteur Accident d’exposition au sang chez les étudiants en médecine de la faculté des sciences de la santé de l’Université de Banguinote

Auteurs : H.D. Mossoro-Kpinde, C. Koyambenguia, Y.A.A. Kpangba Mangbé, S.C.H. Diemer - Centrafrique


Résumé

Introduction : Les Accidents d’Exposition au Sang (AES) constituent un problème médical et professionnel. Les étudiants en médecine sont fortement impliqués dans les soins. L’objectif de notre étude était de déterminer l’ampleur des AES chez les étudiants en médecine de la Faculté des Science et de Santé de Bangui et d’en identifier les déterminants.

Matériels et méthode : Une étude transversale était réalisée du 15 janvier au 14 mars 2023 sur les étudiants en médecine de la Faculté des sciences de la santé l’Université de Bangui. Les données ont été recueillies l’aide d’un questionnaire auto-administré.

Résultats : Lors de cette étude, 254 questionnaires ont été renseignés. Les précautions standards et l’interdiction de recapuchonner étaient connues respectivement par 88,1% et 75,8% des étudiants. Le vaccin contre le virus de l’hépatite B était correctement réalisé dans 9% des cas. Cent trente-trois étudiants (52,4%) ont déclaré avoir été victimes d’AES au cours des 12 derniers mois. Les principaux types d’AES étaient les piqûres (62%), les projections de liquide (32%) et Les coupures (6%). Parmi les 133 victimes, 92,9% ont procédé à une désinfection immédiate des mains ou un lavage abondant des yeux, 41,9% ont obtenu la sérologie du patient source et 37% ont déclaré l’accident. Les déterminants associés aux accidents d’exposition au sang étaient l’âge inférieur à 25 ans, la méconnaissance du danger de recapuchonnage des aiguilles et la rareté d’un dispositif d’élimination des déchets.

Conclusion : Il est important que les étudiants très exposés aux AES bénéficient d’une formation continue sur le lieu de stage et de la vaccination contre le VHB.

Summary
Blood exposure accident among medical students at the Faculty of Health Sciences of the University of Bangui

Introduction: Blood Exposure Accidents (BEA) are a medical and professional problem. Medical students are heavily involved in care. The aim of our study is to determine the extent of BSE among medical students at the Faculty of Science and Health in Bangui and to identify the determinants.

Materials and method: A cross-sectional study was conducted from January 15th to March 14th, 2023, on medical students at the Faculty of Health Sciences, University of Bangui. Data were collected using a self-administered questionnaire.

Results: In this study, 254 questionnaires were completed. Standard precautions and the ban on recapping were known by 88.1% and 75.8% of students respectively. The hepatitis B vaccine was correctly administered in 9% of cases. One hundred and thirty-three students (52.4%) stated that they had been the victim of an HAE in the last 12 months. The main types of BEA were puncture wounds (62%), liquid splashes (32%) and cuts (6%). Of the 133 victims, 92.9% immediately disinfected their hands or washed their eyes thoroughly, 41.9% obtained the source patient’s serology and 37% reported the accident. The factors associated with blood exposure accidents were age under 25, lack of awareness of the danger of recapping needles, and scarcity of waste disposal facilities.

Conclusion: It is important that students who are at high risk of exposure to BEAs receive ongoing training at their placement and are vaccinated against HBV.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1220 fois, téléchargé 28 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !