MOOC - Ebola, vaincre ensemble - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Mauricefleche Dr D.Y. Patil Medical College : à qui la faute ?

L'Express | Maurice | 02/03/2014 | Lire l'article original

Comment des médecins non enregistrés au conseil de l’ordre ont-ils pu exercer dans un des principaux hôpitaux du pays? La question est sur toutes les lèvres depuis que l’affaire du Dr D.Y. Patil Medical College a éclaté, à la suite des dénonciations de deux anciens étudiants. Ces derniers ont dévoilé qu’ils avaient pratiqué la médecine à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, au cours de leurs études sans être reconnus en tant que médecins par le Medical Council.

Qui ou quoi est à l’origine de cette situation? Nos recoupements font état des responsables de l’école de médecine eux-mêmes, soit le directeur Raj Bappoo et le doyen, le Dr Rakesh Sharma, de ceux de l’hôpital et… des amendements à la loi.

Depuis les amendements à la Medical Council Act l’an dernier, tout aspirant médecin doit prendre part à des examens à la fin de son internat pour être enregistré au conseil de l’ordre. Cette nouvelle règle ne s’applique pas uniquement aux Mauriciens qui viennent de compléter leurs études de médecine, mais également aux étrangers qui veulent exercer à Maurice. Sont exemptés ceux qui ont pratiqué la médecine dans un pays étranger pendant au moins trois ans. Toutefois, le Dr D.Y. Patil Medical College a ignoré cette évolution de la législation.

« Ces médecins ont été inscrits dans notre dos »

Sajay Alias et Harris Joy Varghese, les deux Indiens qui ont dénoncé leur ancienne école de médecine, ont été inscrits en août 2013. Ils n’ont pas pris part au premier examen post-internat en octobre et devaient donc patienter jusqu’au mois de mars, quand le deuxième examen devrait avoir lieu. Il semble que l’école de Raj Bappoo ait choisi de les inscrire tout de même, ce qui suscite l’indignation du Dr Baboo Servansingh, président du Medical Council.

«Au moment même où le médecin paie ses frais d’inscription, il faut déjà vérifier qu’il est enregistré auprès du Medical Council. C’est un must», affirme le président du conseil de l’ordre. Les responsables du Dr D. Y. Patil Medical College, ajoute-t-il, «ont essayé d’induire le Medical Council en erreur et ont inscrit ces médecins dans notre dos».
L’école de médecine doit s’assurer que l’étudiant est enregistré
La théorie du Dr Baboo Servansingh est que les sept mois de cours que Sajay Alias et Harris Joy Varghese auraient suivis d’août à mars auraient compté dans la durée totale des cours. «Ce serait illégal», fait-il valoir. Si les deux médecins étaient reconnus en mars, c’est à partir de ce mois que leur formation comme spécialistes aurait démarré sur le plan légal.

Le Regional Health Director (RHD) de l’hôpital de Rose-Belle et tous les consultants qui travaillent sous sa responsabilité doivent également endosser une partie des torts, soulignent plusieurs médecins que nous avons interrogés. «Le RHD doit absolument vérifier ces choses-là ! Cela fait partie de son rôle», déclare un spécialiste, sous le couvert de l’anonymat.

Le Dr Keshaw Deepchand, Registrar du Medical Council, abonde dans son sens. «Si j’étais le directeur d’un hôpital, je m’assurerais que les médecins concernés sont enregistrés auprès du Medical Council», déclare-t-il. Mais, réitère-t-il, dès le départ, c’est à l’école de médecine de s’assurer que l’étudiant est enregistré avant de l’inscrire.

Par Ronnie Antoine

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !