Mommy's book - Le carnet de santé digital de vos enfants

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Sénégalfleche Couverture maladie universelle : la mise en place des mutuelles de santé se poursuit à l’intérieur du pays

Le soleil | Sénégal | 01/03/2014 | Lire l'article original

Les mutuelles de santé joueront un rôle clé dans la pérennisation de la Couverture maladie universelle (Cmu). Leur processus d’implantation se poursuit. C’est ce qui ressort d’une session de formation des observateurs organisé par l’Institut panafricain de recherche, de formation et d’action pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev).

La Couverture maladie universelle (Cmu) fait son chemin. Après la mise en œuvre de ses axes, comme le renforcement du « Plan sésame », la gratuité des césariennes et des accouchements dans certaines zones, ainsi que celle des soins pour les enfants de 0 à 5 ans, l’implantation des mutuelles de santé se poursuit dans les régions. « En 2013, nous avons commencé par trois départements : Louga, Kaolack et Kolda. Cette année, nous l’avons étendu à 11 autres départements. Et dorénavant, nous ajouterons annuellement 14 départements », a révélé la doctorante en sociologie de la Cellule d’appui à la Couverture maladie universelle (Cmu), Rokhya Badiane Mbaye.

Le processus d’implantation des mutuelles est donc enclenché. Des manuels de formateurs et de procédures ont été déjà élaborés. « Il y a une volonté politique affichée d’accompagner le processus de mise en œuvre de la Cmu. Et des subventions totales et d’autres ciblées ont été données pour étendre le paquet de prestations des mutuelles », a indiqué Mme Badiane. Selon les intervenants, les mutuelles joueront un rôle essentiel dans la pérennisation de cette politique puisque les adhérents apporteront une contribution pour supporter la démocratisation de l’accès aux soins de qualité. L’Etat va cotiser pour les personnes vulnérables.

Démocratisation de l’accès aux soins

« La collecte des revenus permettra de fidéliser les mutualistes. Il y a aussi l’assurance maladie qui fait partie des missions des mutuelles. Lesquelles signent des conventions avec les prestataires de soins. De même, nous avons la mise en commun des risques. Cela aidera les mutualistes à bénéficier du paquet de services offerts dans le cadre de la Cmu », a expliqué Ndèye Fatou Dione de l’Union régionale des mutuelles de santé.

Pour le directeur exécutif de l’Institut panafricain de recherche, de formation et d’action pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev), Amadou Kanouté, la pérennisation de cette vision du président Macky Sall nécessite l’implication de tous. « Il y a un leadership vertical. Il faut un leadership horizontal pour que tout le monde se l’approprie. La Cmu doit être l’affaire de tous. C’est ainsi qu’elle sera pérennisée. Il nous faut une coalition nationale autour d’elle », a-t-il plaidé.

Des observateurs pour assurer la mise en œuvre

La Cicodev et Open society initiative for west Africa (Osiwa) ont organisé une formation des observateurs issus des localités de Fatick, Kolda, Diockoul, Saint-Louis, Dakar, Dakar-banlieue, Diourbel, Tambacounda et Ziguinchor. « Des initiatives de gratuité ont connu des échecs. Cette fois-ci, il faudrait que cette vision ait des effets. Pour assurer sa pérennisation et sa mise en œuvre, il nous faut des observateurs qui suivront la mise en œuvre de la Cmu », a justifié M. Kanouté.

Les observateurs, à l’aide des indicateurs identifiés, documenteront le processus de matérialisation de cette vision. Les informations seront remontées au niveau central pour une large diffusion, avec l’aide de la presse. « L’un des objectifs de ces observateurs, c’est de comprendre ses forces et faiblesses », a ajouté le directeur de Cicodev à la clôture de l’atelier où les bénéficiaires ont appris à collecter, analyser et diffuser les données.

Idrissa SANE

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !