Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Burkina Fasofleche Paludisme : Réduire de 50% les taux de morbidité et de mortalité

Sidwaya | Burkina Faso | 27/03/2006 | Lire l'article original

Le ministère de la Santé a organisé mardi 21 mars 2006 à Ouagadougou un atelier de validation du plan stratégique 2006-2010 de lutte contre le paludisme au Burkina Faso. Plus de 43 milliards de francs CFA sont nécessaires à la mise en œuvre de ce plan dont le but est de réduire significativement le taux de morbidité et de mortalité du paludisme.

Le plan stratégique 2006-2010 de lutte contre le paludisme, objet de l’atelier de validation vise à terme, la réduction de 50% des taux de morbidité et de mortalité liés à cette maladie au Burkina Faso. Le paludisme représente 32,26% des causes de décès, 57,34% des causes d’hospitalisation en 2004. Avec un taux de 42%, elle demeure la première cause de consultation. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans représentent les groupes les plus vulnérables. En outre, sur le plan socioéconomique, le paludisme constitue un réel frein au développement du fait de son impact sur l’espérance de vie, l’éducation des enfants, la productivité et la production.

Le plan stratégique 2006-2010 dans l’optique de la lutte contre cette maladie tient à relever trois défis. D’abord, rendre disponibles et accessibles aux populations les combinaisons thérapeutiques à base de dérivés d’Artémisinine pour le traitement des cas de paludisme préconisé par la nouvelle politique de traitement adoptée par le Burkina en février 2005. Ensuite, prendre en compte la moustiquaire imprégnée et la Salfadoxine Pyriméthamine dans la politique de gratuité des soins préventifs au profit des groupes vulnérables. Enfin, renforcer les capacités institutionnelles du programme national de lutte contre le paludisme. «Notre mission dans le combat contre le paludisme est de réduire significativement les taux de morbidité et de mortalité qui lui sont imputables» a relevé le secrétaire général du ministère de la Santé, Jean Gabriel Ouango. «Dans les années à venir, on doit être moins souvent malade de paludisme, et nos femmes et nos enfants doivent mourir moins de paludisme», a-t-il ajouté. C’est pourquoi selon lui, sur un montant global de près de quarante quatre milliards (44 milliards) de francs CFA nécessaire à la mise en œuvre du Plan stratégique 2006-2010, la part réservée à l’achat des nouveaux médicaments et des moustiquaires imprégnées d’insecticides représente plus de 90% du budget. Ce plan stratégique tire ses priorités du Plan national de développement sanitaire 2001-2010. Il fait suite à celle de 2002-2005 qui visait à réduire de 25% la morbidité et la mortalité liées au paludisme au Burkina.

Bachirou NANA

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !