Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Burkina Faso : journée mondiale de lutte contre le Sida 2012 - «Baisse tendancielle » de l'épidémie dans les Hauts-Bassins - 16/12/2012 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le taux de prévalence du VIH/Sida dans les Hauts-Bassins est passé de 1,8 % à 1% de 2003 à 2010, a annoncé le chef de l'antenne régionale du SP/ CNLS le 5 décembre 2012 à Bobo-Dioulasso. Au cours de la célébration en différé de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, Mme Suzanne Sidibé a déclaré que la riposte nationale contre la pandémie a permis d'enregistrer « des résultats probants » dans les domaines de prévention, du traitement et de la prise en charge de l'infection à VIH.

Elle s'est réjouie de ces avancées, ce, d'autant plus qu'elles sont enregistrées « dans un contexte particulièrement difficile de disponibilité financière ». Le chef d'antenne régionale du Secrétariat permanent du Comité national de lutte contre le sida (SP/CNLS) a cependant déploré la féminisation de la maladie, selon les mêmes chiffres, qui révèlent que pour 10 hommes infectés, il y a 15 femmes infectées dans la région des Hauts-Bassins où les brassages des populations et les multiples sites d'orpaillage sont des facteurs de propagation du fléau.

Raison pour laquelle elle a appelé à la vigilance, parce que des données recueillies en 2010 et 2011 sur des échantillons indiquent des taux supérieurs aux taux nationaux dans des foyers dits à forts potentiels de séropositivité. Il s'agit des travailleurs du sexe, (20%), des détenus (2,7%), des jeunes de 15 à 24 ans (1,9%), des routiers (1,5%), des hommes de tenue (1,3%). Au regard de cette situation, la présidente de la Maison des associations de lutte contre le VIH/Sida (MAS), Christine Kafando, a questionné les populations des Hauts-Bassins sur leurs capacités à relever le défi de « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au VIH/Sida », lancé par le thème de la Journée mondiale de lutte contre le Sida en 2012. Elle a aussi remis un mémorandum au secrétaire général de la région, Joachim Somda, représentant le gouverneur.

En recevant le document, M. Somda a dit être sensible aux interpellations et au plaidoyer de la présidente de la MAS. Il a invité par conséquent Mme Kafando « à bousculer et à poursuivre » les autorités régionales pour que d'ici les six prochains mois, les différents acteurs régionaux de la lutte contre la pandémie se retrouvent pour faire un point positif des doléances contenues dans le mémorandum. Le secrétaire général de la région a également « enjoint » le chef d'antenne du SP/CNLS, d'organiser dans les meilleurs délais, la visite des autorités régionales aux enfants malades du Sida de la région.

Par Mahamadi Tiegna

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !