Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Coopération bilatérale : Bientôt une unité de fabrication de médicaments au Burkina - 09/10/2017 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu, en audience, le lundi 9 octobre 2017, à Ouagadougou, une délégation égyptienne. Au menu des échanges, la coopération bilatérale dans le domaine de la santé. Trois mois après la visite du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en Egypte pour ouvrir différents chapitres de la coopération bilatérale, une délégation du pays des Pharaons est à Ouagadougou pour étudier les opportunités de partenariat dans le domaine de la santé.

Ce pan de la coopération entre l’Egypte et le Burkina Faso a constitué le menu des échanges entre la délégation et le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, au cours d’une audience, le lundi 9 octobre 2017 à Ouagadougou. « Nous sommes venus étudier la possibilité d’accompagner le Burkina Faso dans la lutte contre les hépatites virales B et C. Nous proposons, également à l’Etat burkinabè d’être un fournisseur-clé en médicaments », a confié la chef de la délégation, Pr Madiha Khattab, à sa sortie d’audience. Déjà, ce partenariat semble être parti sous de meilleurs auspices avec l’annonce, par la délégation, de la construction « très prochainement » d’une unité de fabrication de médicaments au Burkina Faso par l’Etat égyptien.

A travers ces engagements, ont soutenu les hôtes du Premier ministre, l’Egypte veut faire profiter aux populations burkinabè, son expertise dans le domaine de la santé. Laquelle expertise a impressionné le ministre de la Santé, Nicolas Méda, qui s’est réjoui de cette approche égyptienne au profit de son département. « L’Egypte est l’un des pays qui a réussi à vaincre les hépatites virales. Elle souhaite donc partager cette expérience avec le Burkina Faso pour l’accompagner dans le combat contre ces pathologies », a-t-il notifié. Cette promesse, pour le ministre Méda, si elle venait à se concrétiser, permettra de soulager plusieurs patients. Car, a-t-il fait savoir, environ 8 et 4% de la population burkinabè souffre respectivement des hépatites virales B et C. Et, dans ce sens, de souhaiter que l’Etat égyptien accompagne son département à monter un programme national d’élimination des hépatites virales au Burkina Faso. Nicolas Méda a indiqué, par ailleurs, que la lutte contre les cancers et l’insuffisance rénale sont d’autres paramètres de la coopération auxquels l’Egypte compte s’intéresser. « L’Etat égyptien nous a promis de monter une usine de fabrication de consommables de dialyse au Burkina Faso. Ce qui nous permettra, d’une part, de combler le besoin au niveau national et, d’autre part, de nous positionner comme premier distributeur de consommables de dialyse à un coût abordable dans la sous-région », s’est-il réjoui.

Joanny SOW
Rachid OUEDRAOGO
(stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !