Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Février 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Projet de vulgarisation de l’allaitement maternel dans la Boucle du Mouhoun : le programme Alive & Thrive restitue les résultats de ses recherches - 20/01/2018 - Le Faso - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le jeudi 18 janvier 2018, la ville de Dédougou a abrité l’atelier national de présentation des résultats du projet Alive & Thrive (A&T). Cet atelier de dissémination a servi à partager les résultats et leçons apprises par A&T de 2014 à 2017 dans le cadre de ses interventions, mais également de présenter les résultats d’étude d’évaluation des interventions dans la Boucle du Mouhoun conduit par l’équipe indépendante composée de London School of Hygiene and Tropical Medecine, le Centre Muraz et AFRICSanté.

La région de la Boucle du Mouhoun bénéficie du programme Alive & Thrive (A&T), un projet de vulgarisation de l’allaitement maternel exclusif. En effet, le directeur pays de Alive & Thrive, Maurice Gerald Zafimanjaka, a affirmé que ce programme est une initiative pour sauver des vies, prévenir les maladies, et assurer une croissance et un développement sains à travers des pratiques améliorées d’allaitement et d’alimentation de complément.

« Une bonne nutrition au cours des premiers jours de la vie, de la conception à l’âge de deux ans est indispensable pour permettre à tous les enfants d’avoir une vie plus saine et plus productive », a-t-il estimé.

Selon lui, A&T a démontré pendant ces cinq premières années, (2009-2014) que des approches novatrices pour l’amélioration des pratiques alimentaires peuvent être mises en œuvre avec impact. C’est dans cette dynamique que ce programme soutient le gouvernement du Burkina Faso dans la mise en œuvre de son Plan National de Passage à l’échelle de la promotion des pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) en mettant l’accent sur la mise au sein précoce du bébé dans l’heure qui suit la naissance et l’allaitement exclusif pendant les six (06) premiers mois dans toutes les treize régions.

Ce programme, ainsi mis en place par le gouvernement burkinabè a pour objectif de prévenir la malnutrition et améliorer la survie des enfants à travers la mise en œuvre d’un paquet intégré de services d’ANJE et d’accroitre la pratique d’allaitement maternel exclusif à 80% au plus tard en 2025.

C’est dans le cadre de ce plan que Alive & Thrive a conduit dans la région de la Boucle du Mouhoun de 2015 à 2017, une recherche visant à améliorer les pratiques d’allaitement. Pour documenter les résultats des interventions dans la dite région, London School of Hygiene and Tropical Medecine, avec le Centre Muraz et AFRICSanté ont mené une évaluation externe et mixte dans 37 communes de 2015 à 2017. Les communes étaient randomisées pour servir de zones témoins (19 communes) ou de zones d’intervention (18 communes), qui ont reçu deux interventions essentielles.

Aujourd’hui, ceux qui ont piloté ce projet depuis ce temps ont jugé nécessaire de restituer les résultats des recherches avec l’ensemble des partenaires. D’où l’organisation de cet atelier de dissémination pour partager les résultats et les leçons apprises à travers les interventions menées pendant la période de 2014-2017 au Burkina Faso ainsi que les effets sur les pratiques d’allaitement pendant l’intervention communautaire testée au niveau de la Boucle de Mouhoun. Ces résultats et leçons apprises seront capitalisés dans les interventions à l’échelle de la période 2018-2021.
Ainsi, les principaux résultats mesurés par l’évaluation de l’impact de ce paquet d’intervention étaient des indicateurs clés de l’allaitement. Ainsi, 2 288 paires de mère-enfant de moins de 12 mois ont été échantillonnées au départ et 2 253 au final. Les tendances entre 2015 et 2017 ont été comparées entre les 18 communes d’intervention et les 19 communes témoins. Les résultats de l’évaluation ont montré des augmentations significativement plus importantes des pourcentages de mères rapportant l’allaitement dans l’heure suivant l’accouchement et l’allaitement exclusif au cours des six premiers mois de vie dans les communes d’intervention par rapport aux communes témoins. Toujours selon l’évaluation d’impact, la quasi-totalité des mères dans les communes d’intervention ont déclaré avoir donné le colostrum 96% comparées à 74% dans les communes témoins.

Par ailleurs, on peut noter certaines réalisations du programme d’interventions de la Boucle du Mouhoun à savoir :

381 agents de santé au niveau des centres de santé formés équipés de cahier d’IEC pour enregistrer et suivre les réalisations ; 219 130 contacts avec femmes enceintes ou allaitantes qui ont reçu des counseling individuels et/ou de groupe à travers des travailleurs de santé formés sur l’ANJE ; 1 226 ASBC (Agents de Santé à Base Communautaires) formés et équipés de cahier de VAD (Visites à domicile) pour enregistrer et suivre les réalisations et 38 365 VAD réalisées.

Le programme Alive & Thrive, pendant sa première génération au Burkina Faso, s’est focalisé sur l’amélioration de l’allaitement, en mettant l’accent sur quatre pratiques prioritaires :

  • Mettre le bébé au sein dans l’heure qui suit la naissance ;
  • Donner le colostrum au bébé ;
  • Allaiter exclusivement le bébé jusqu’à l’âge de 6 mois ;
  • Ne pas donner de l’eau, des tisanes ou d’autres liquides.

Ce projet est financé par la fondation Bill & Melinda Gates et le gouvernement de Canada (The governments of Canada and Ireland and managed by FHI 360).
A&T a reçu un nouveau financement pour renforcer les interventions déjà réalisées avec le Gouvernement et les partenaires pour la période de 2018 à 2021. En plus de l’allaitement, A&T va aussi se focaliser sur l’alimentation de complément au niveau du système de santé et tester la nutrition maternelle pendant les soins prénatals et un modèle durable pour la promotion à base communautaire des pratiques d’alimentation de complément.

Romuald Dofini

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !