Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L’épidémie de la rougeole refait surface dans l'Extrême-Nord - 15/04/2012 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Déjà 7 décès pour 2 257 cas notifiés depuis le début de cette année à l’Extrême-Nord. La révélation a été faite par Babila Akaou, le secrétaire général des services du gouverneur de l’Extrême-Nord. En 2011, cette région avait enregistré 1 627 cas de rougeole dont 17 décès des suites de cette maladie.

Pour cette année 2012 qui vient de commencer, le compteur des malades est déjà à 2 257 et celui du nombre de décès est sur 7. Cette épidémie touche déjà 7 des 28 districts de santé de la région. Ces informations ont été données le 11 avril dernier à l’occasion du lancement, à Maroua, de la première édition de la semaine d’actions de santé et de nutrition infantile et maternelle (SASNIM). Cette campagne qui va jusqu’ au 15 avril prend en compte plusieurs maladies. Jusqu’à dimanche prochain donc, des doses de vaccin contre la poliomyélite vont être administrées aux enfants âgés de 0 à 5 ans ; ceux âgés de 9 mois à 5 ans vont être vaccinés contre la rougeole. Les capsules de vitamine A seront administrées aux enfants de 6 mois à 5 ans, tandis que les enfants de un à 5 ans seront déparasités toujours dans ce laps de temps. Quant aux femmes, il sera question de recevoir des gouttes de vitamine A à celles qui viennent d’accoucher il y a au moins deux mois. Tout ceci est gratis.

Cette fois-ci, les autorités en charge de la santé ont opté pour deux systèmes de vaccination. D’abord, celui de poste fixe qui consiste à vacciner dans toutes les formations sanitaires. Ensuite, le système de poste fixe mobile qui invite à vacciner dans les lieux publics tels que les marchés, les lieux de culte, les écoles…Dr Rebecca Djao, le délégué régional de la Santé Publique de l’Extrême-Nord a saisi l’opportunité du lancement de cette semaine de santé pour sensibiliser les parents sur la dangerosité des maladies contre lesquelles les enfants doivent être vaccinés, à savoir la poliomyélite et la rougeole ; de même, elle a attiré leur attention sur l’importance de la vitamine A ainsi que le déparasitage des enfants. A juger par les bousculades des parents qui, après avoir suivi ces conseils sont venus faire vacciner leurs enfants, on peut affirmer que le message n’est pas tombé dans les oreilles des sourds.

Patrice MBOSSA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !