Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Martine Tchuem Tchuenté:« Personne n’est à l’abri » - 20/02/2008 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Quelle est l’ampleur des maladies cardiovasculaires au Cameroun? Les maladies cardiovasculaires sont réellement présentes au Cameroun. L’hypertension artérielle en particulier existe chez 15 à 20% de la population en milieu urbain. On en parle plus parce que c’est la maladie cardiovasculaire la plus fréquente en Afrique. Elle représente environ 80% de nos motifs de consultations en cardiologie au Cameroun. Les autres maladies cardiovasculaires comme le diabète, l’hypercholestérolémie, l’insuffisance coronarienne, l’insuffisance cardiaque sont un peu moins fréquentes. On a vu que même les sportifs n’étaient pas à l’abri de ce genre de maladies.

Cela signifie-t-il que personne n’est à l'abri ?

Tout le monde peut être atteint par les maladies cardiovasculaires. Cependant, leur fréquence est accrue chez les personnes ayant ce qu’on appelle en cardiologie « les facteurs de risques cardiovasculaires » qui sont l’hérédité (un parent direct a déjà une maladie cardiovasculaire), le tabagisme, l’alcool, l’obésité, l’hypercholestérolémie, la sédentarité, l’hyperglycémie, l’hypertension artérielle, le stress psychosocial, une alimentation trop salée. Si un individu possède un ou plusieurs de ces facteurs, il est plus à risque que celui qui n'a aucun de ces facteurs

Comment peut-on prévenir le mal ?

La prévention des ces maladies consiste à éviter au maximum les facteurs de risques cardiovasculaires par exemple en supprimant le tabac ou l’excès d’alcool, en effectuant régulièrement une activité sportive (éviter la sédentarité). En cas d’attaque, de nombreux gestes peuvent être effectués, notamment le massage cardiaque s'il y a arrêt cardiaque. Mais ici au Cameroun, le plus urgent c’est d’assurer le transfert du malade dans des bonnes conditions en milieu hospitalier où il pourra avoir les soins adaptés en fonction de son cas.

La 6e conférence scientifique organisée par la Société camerounaise de cardiologie (SCC) s’est tenue la semaine dernière. Quelles en ont été les grandes conclusions ?

Nous avons pu développer le thème principal qui était « Cœur et Sport ». Le sport est important. Cependant, il doit être fait après un bilan de santé notamment cardiovasculaire avec réalisation obligatoire d’un électrocardiogramme (ECG).Nous avons développé d'autres thèmes comme les maladies du cœur de l’enfant et la chirurgie cardiaque, le diabète, l’hypertension artérielle, les cardiopathies ischémiques... La SCC a réalisé en prélude de ce congrès des journées de dépistage des maladies cardiovasculaires sur les sites de sport de loisirs à Douala et à Yaoundé. Nous avons ainsi pu prendre la tension artérielle et doser le taux de sucre (glycémie à jeun) chez plus de 1000 personnes. On a constaté qu’il y a environ un cinquième des personnes dépistées qui s’ignorait hypertendu ou diabétique. Nous les avons ensuite conseillées ou adressées celles atteintes de maladies cardiovasculaires dans l’un des hôpitaux publics où elles devraient être consultées gratuitement. La SCC compte réaliser d'autres journées de dépistage plusieurs fois par an.

Propos recueillis par Josiane R. MATIA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !