Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Malformations cardiaques : le coup de pouce des chirurgiens français - 26/05/2008 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une équipe de l’association « Mécenat chirurgie cardiaque » séjourne au Cameroun aux fins de répertorier des jeunes malades du cœur, à soigner en France. La petite Aicha, 13 ans peine à donner le nom de la maladie qui a failli la tuer. « Cardio quelque chose », murmure-t-elle. Mais la jeune fille, qui a passé deux mois en 2006 à l’hôpital Necker de Paris sait qu’elle doit son souffle de vie à l’association « Mécenat Chirurgie Cardiaque » (MCC), que préside le Pr. Francine Leca, célèbre cardiologue français.

Elle a subi avec succès une chirurgie cardiaque et a pu retourner au Cameroun en bonne santé, le coeur refait, et…léger. « Je suis très contente, parce que j’étais très malade, reconnaît-elle auprès de son père. Je vivais dans une famille d’accueil et je n’avais pas de problèmes. »

Depuis le 22 mai dernier, MCC effectue sa première mission au Cameroun. L’équipe, composée du Dr Olivier Bical et de Pascale Grais Lacour assistante du Pr. Leca a examiné au CHU de Yaoundé des enfants déjà opérés, et ceux susceptibles d’être sélectionnés pour une intervention chirurgicale. « Nous venons faire le point de notre action, voir si on peut augmenter le nombre d’enfants qui ne peuvent être opérés sur place. On en a déjà répertorié plusieurs », affirmait vendredi dernier à la Résidence de France, Pascale Grais Lacour. Spécialisés entre autres dans les cardiopathies congénitales qui touchent 8 nouveaux-nés sur 1000, et que l’on retrouve plus au Cameroun, « Mécenat chirurgie cardiaque » fait venir en France des enfants souffrant de malformations cardiaques, pour des opérations très coûteuses, que seules les familles ne peuvent prendre en charge. L’opération effectuée, et la période de convalescence respectée, les enfants retournent ensuite dans leur pays d’origine.

1250 enfants ont ainsi déjà été opérés par cette association humanitaire dans le monde, dont 47 enfants camerounais, en douze ans d’existence. « Ce sont des opérations qui nécessitent au moins dix spécialistes compétents moins les infirmières. Il est difficile d’avoir une équipe homogène, c’est pourquoi les enfants sont évacués en France, les parents se chargeant simplement du billet d’avion, une chaîne de donateurs s’occupe de l’hébergement dans les familles d’accueil et des frais d’intervention. Les enfants sont convoyés par Aviation sans frontières », explique le Dr Olivier Bical. Pourtant, s’il reste des volets à améliorer, c’est bien au niveau des formalités à régler pour le départ des enfants en France, leur suivi post-opération, etc. La mission de Mécénat chirurgie cardiaque s’achève ce jour.

Alain TCHAKOUNTE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !