Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Halte à la polio et la fièvre jaune ! - 05/05/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la santé publique a lancé hier à Ngoumou, une campagne de vaccination contre ces deux maladies. André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, était hier à Ngoumou, département de la Mefou et Akono, pour procéder au lancement de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune et la poliomyélite. En prélude à cet évènement, le Minsanté a rencontré les hommes de médias jeudi dernier à Yaoundé. L’objectif était de leur donner une information fiable, complète et précise sur le bien fondé de cette campagne supplémentaire.

Malgré la faiblesse de la surveillance épidémiologique, plusieurs cas de fièvre jaune ont été enregistrés au Cameroun durant les dix dernières années. Et entre 2003 et 2007, on a dénombré 12 cas avec la reprise de la surveillance. Si jusqu’ici, le Minsanté a organisé des campagnes de riposte pour faire face à la maladie, la campagne actuelle vise à prévenir la fièvre jaune par une augmentation de l’immunité collective et individuelle de la population des districts de santé à haut risque. En effet, dans le contexte où ces maladies ont quasiment disparu, un seul cas déclaré constitue une épidémie. L’objectif de cette campagne, qui s’étendra du 4 au 11 mai prochain est donc, par la stratégie du porte à porte, d’atteindre au moins 90% de la population dans les 62 districts de santé concernés. Pour André Mama Fouda, il s’agit « d’éviter la recrudescence des épidémies dans le pays».

Si la vaccination contre la polio concerne les enfants de zéro à cinq ans sur l’ensemble du territoire national, celle contre la fièvre jaune est circonscrite à huit des dix régions du pays. Au Programme élargi de vaccination, on explique ce choix par le fait que les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne soient pas exposées à cette maladie mortelle. Par ailleurs dans les districts de santé sélectionnés, la cible est constituée de la population âgée de neuf mois et plus. Excepté les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies immunodépressives.

J.N.M.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !