Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la drépanocytose en milieu scolaire : Antoinette Sassou Nguesso encourage le dépistage précoce - 15/01/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Qu'est-ce que la drépanocytose ? Comment se transmet-elle ? Quels en sont les signes ? La réponse à ces questions figure dans les prospectus distribués lors de la campagne de sensibilisation. L'épouse du chef de l'État a procédé le 15 janvier au lancement de la campagne de sensibilisation de cette pathologie génétique au lycée Savorgnan-de-Brazza, en présence de la directrice de l'UNESCO, Irina Bokova.

Les ministres en charge de l'Éducation, le maire de l'arrondissement 2 (Bacongo), des centaines d'élèves, parents d'élèves, enseignants et autres personnalités ont bravé le soleil de midi et pris d'assaut le lieu de la cérémonie

pour prendre part à la campagne de vulgarisation organisée dans la cour même de l'établissement. Sur les banderoles, les affiches et les tee-shirts portés pour la circonstance, on pouvait lire : « Campagne nationale de sensibilisation et de dépistage sur la drépanocytose en milieu scolaire. La drépanocytose : l'espoir est permis ».

« Par cette sensibilisation, nous allons promouvoir le dépistage en milieu scolaire afin que, très jeunes, nos enfants soient informés des risques de cette pathologie, ce qui leur permettra de ne pas compromettre leur avenir », a indiqué la présidente de la Fondation Congo Assistance. À cet effet, la première dame a invité tous les élèves, parents d'élèves et enseignants au dépistage précoce « afin que la participation et la prise de conscience de tous soient effectives pour faire reculer la maladie ».

Prenant la parole à son tour, la directrice de l'UNESCO a déclaré : « Les campagnes de sensibilisation et de dépistage de cette pathologie génétique constituent une priorité absolue. Il n'y a pas de santé durable sans éducation, et il n'y a pas d'éducation pour tous sans la santé pour chacun. »

De son côté, la ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Rosalie Kama Niamayoua, a pris l'engagement d'œuvrer afin que cette campagne de sensibilisation soit un succès auprès des élèves. Elle a en outre exprimé ses sincères remerciements et ses chaleureuses félicitations à la première dame pour son engagement et sa détermination ainsi que pour la campagne de plaidoyer qu'elle mène au plus haut niveau des instances de décision.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !