Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Campagne de lutte contre les vecteurs des maladies : cap sur le 3e arrondissement de Libreville - 17/02/2015 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Après un retard accusé de plus d’un an, ce projet national qui vise à soulager les populations des vecteurs des maladies connaîtra son effectivité le 18 février à Libreville dans le 3e arrondissement de la capitale gabonaise. C’est ce qui ressort de la séance de préparation qui s’est tenue le 17 février à l’Institut d’Hygiène Publique d’Assainissement (IHPA).

La province de l’Estuaire est donc la première province du Gabon à bénéficier de cette campagne nationale de lutte anti vectorielle. Libreville comme première étape dans son 3e arrondissement se positionne comme la phase pilote de ce projet. Subdivisé en treize (13) micros zones cet arrondissement recevra des brigades du même nombre qui évolueront de proche en proche. Cette stratégie de déploiement, a précisé Pamba Richard le Directeur de l’IHPA, « c’est une phase pilote et de formation pratique à la suite de toutes les formations théoriques qu’il y a eues. Pour l’instant le projet va démarrer dans la province de l’Estuaire, et lorsque l’avenant, car il s’agit d’un contrat bilatéral entre deux pays, quand il sera effectif entre les deux pays, on pourra rattraper le temps perdu. Pour l’heure, nous nous pressons d’utiliser les produits stockés dans nos magasins à Nzeng Ayong et à Okala ».

Le paludisme qui est une maladie à transmission vectorielle est présentée comme la première cause de mortalité au Gabon, tout comme la dingue, et la fièvre jaune sont entre autres autant de maladies qui seront ciblées dans le cadre de cette campagne. Dans le contrat de service lie le Gabon à Cuba, il est prévu un transfert de compétence. Selon Pamba Richard, « il ne s’agit pas seulement de faire l’application des produits, mais aussi de transférer des compétences pour qu’il ait des experts gabonais formés et capables de continuer les opérations, une fois les cubains partis. Il ne sera pas question de baisser la garde, bien au contraire, il faudra maintenir le contrôle en terme de densité ».

Le slogan de cette campagne étant " ensemble luttons contre les moustiques et les rats, pour une meilleure santé", il importe que pour la réussite de cette campagne, il faut une vraie collaboration des populations, « car les produits utilisés sont biologiques, et donc n’ont pas d’effet sur l’homme » a conclu le Directeur de l’IHPA.

Dorian Ondo

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !