Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale en Guinée > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6306 - Juin 2016 - pages 333-337

Docteur Fodé Amara Traoré Tolérance et observance aux ARVs chez les personnes vivant avec le VIH suivis au service des maladies infectieuses de l'hôpital national Donka de Conakry, GuinéenoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : F.A. Traore, F.B. Sako, M. Keita, T.M. Tounkara, M.M. Soumah, D. Sylla, M. Bangoura, M. Traore, A. Keita, A. Sidibe, M. Barry, M. Cisse - Guinée


Résumé

Introduction : L’initiative Guinéenne d’accès aux ARV promulguée en 2003, a apporté un véritable élan de prise de conscience sur la nécessité que toutes les Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) du pays accèdent à un traitement. Les objectifs de ce travail étaient de déterminer la fréquence des effets indésirables (EI) survenus chez les PVVIH en fonction des régimes thérapeutiques, d’évaluer le niveau d’observance ainsi que d’identifier les facteurs associés à l’inobservance aux ARV.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale qui s’est déroulée du 1er juillet au 30 septembre 2014 dans le service des maladies infectieuses de l'hôpital National Donka de Conakry. Pour une file active de 2341 PVVIH, 2118 étaient sous ARV (90,47%). Seuls 1325 (56,6%) répondaient à nos critères d’inclusion.
Résultats : La moyenne d’âge était de 37,8 ± 11,1 ans et 67,3% était des femmes. L’AZT+3TC+NVP (59,9%) suivi de TDF+3TC+EFV (28,2%) étaient les principaux schémas thérapeutiques prescrits. La durée du traitement était inférieure à un an chez 30,7%, comprise entre 1 et 5 ans chez 62,4%. Les effets indésirables du traitement ont été retrouvés chez 13,4% des patients. L’anémie, le rash cutané, la fièvre étaient les principaux effets indésirables retrouvés chez les patients sous AZT+3TC+NVP. Ceux soumis à l’AZT+3TC+EFV présentaient essentiellement une anémie. L’inobservance globale au traitement a été rapportée chez 15,8% des patients. Les principaux facteurs associés à cette inobservance étaient la durée du traitement (p = 0,009) et l’altération de l’état général (p = 0,000001).
Conclusion : Le maintien voire l’amélioration de ces résultats nécessite une surveillance régulière des effets indésirables ainsi que de l’observance.

Summary
Tolerance and compliance to ART in people living with HIV/AIDS followed in the infectious diseases unit of Donka National Hospital in Conakry

Introduction: The Guinean ARVs access initiative enacted in 2003, provided a real boost awareness on the need for all people living with HIV/AIDS (PLWHA) in the country access to treatment. The objectives of this study were to determine the frequency of adverse effects (AEs) occurred among PLWHA according to therapeutic regimens, to assess the level of compliance as well as to identify factors associated with non-adherence to ARVs.
Patients and method: This was a cross-sectional study was conducted from July 1st to September 30th, 2014 at the infectious diseases unit of Donka National Hospital of Conakry. For an active file of 2341 PLWHA on ART in 2118 were (90.47%). Only in 1325 (56.6%) met our inclusion criteria.
Results: The average age was 37.8 ± 11.1 years. Female gender was the most affected (67.3%). AZT+3TC+NVP (59.9%) followed by TDF+3TC+EFV (28.2%) were the main prescribed treatment regimens. The duration of treatment was less than one year in 30.7% between 1 and 5 years at 62.4%. Treatment AEs were found in 13.4% of patients. Anemia, rash, fever were the main adverse effects found in patients on AZT+3TC+NVP. Those subjected to AZT + 3TC + EFV showed mainly anemia. The overall non-compliance to treatment was reported in 15.8% of patients. The main factors associated with non-adherence to ARVs were treatment duration (p = 0.0089), and alteration of general health (p = 0.000001).
Conclusion: The maintenance or improvement of these results requires regular monitoring of adverse effects and adherence.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1371 fois, téléchargé 22 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !