Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Grève des personnels de Santé : vers la généralisation du mouvement - 02/02/2010 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le mouvement de grève des personnels de Santé se poursuit en dépit des manœuvres pour le discréditer et pour diviser les personnels de Santé. On relève toutefois que les revendications pour un statut particulier et de révision des rémunérations et indemnités font la quasi-unanimité des personnels de Santé qui refusent les propositions faites par la vice-primature en charge de la Santé, jugées peu satisfaisantes et ne répondent pas aux aspirations des personnels. Ils déclarent qu’ils ne cèderont pas et qu’ils vont enclencher la vitesse supérieure.

Au début, la grève des personnels de Santé qui exercent dans le secteur public a consisté à observer ce qu’ils appellent le « week end prolongé ». Ce système a pris par la suite la forme de « service minimum ».

Aujourd’hui, les personnels de Santé menacent d’exercer davantage de pression en voulant cette semaine ne plus considérer que les urgences et la réanimation. Et selon ses leaders, ce mouvement qui implique toutes les catégories de personnels de Santé (infirmiers, sage femmes, laborantins et autres personnels techniques, personnels administratifs, médecins…), toucherait toutes les régions. À Toamasina, par exemple, on apprend que les personnels de Santé des hôpitaux observeront la grève générale après avoir pratiqué le « week end prolongé » sans succès. Les personnels de Santé de la région Ihorombe aussi adhèrent au mouvement de grève. À Soanierana Ivongo, Région Analanjirofo également, les personnels de Santé sont en grève ; cela n’empêche que les patients sont tout de même pris en considération car la grève y est observée un jour par semaine seulement.

Face à l’ampleur du mouvement de grève, on remarque que des voix s’élèvent un peu plus insistantes pour « faire revenir » les médecins à la raison car ils ont prêté serment argumente-t-on. Des anciens députés issus d’un parti réputé « mpisabaka » ou centriste et fervent partisan du régime de fait pour l’avoir installé en lieu et place du précédent qu’il a installé aussi, ont aujourd’hui l’audace ou le toupet de rappeler le respect de la loi. Ils font noter qu’on ne peut prendre les malades en otage. Pire, ils osent insinuer que le contexte ne peut autoriser un tel mouvement de grève et qu’il faut observer la loi et la conscience professionnelle et s’attacher au serment que les médecins ont effectué. En tout cas, la situation est peut-être si grave que des religieux ne s’empêchent plus d’interpeller les grévistes. Faut-il rappeler que le vice premier ministre en charge de la Santé a déjà brandi les 19 000 demandes ou dossiers qui sont sur son bureau pour dire aux médecins et autres personnels en grève qu’il peut se passer des médecins grévistes.

Recueilli par Valis

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !