Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Cancer : des centres de dépistage en vue ; Pour le traitement de cancer, trois centres de dépistage sont en projet - 11/05/2010 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La vice-Primature chargée de la Santé publique entend mettre en place trois centres de dépistage de cancer, et ce grâce à une collaboration avec la Fondation Akbaraly et la société de téléphonie Orange. Pour ce faire, le projet de lutte contre les cancers gynécologiques à Madagascar, prévu pour 5 ans, est mis sur les rails. Le coût total est évalué à
20 millions de dollars.

Boeny, Fianarantsoa et Toliara, habités par 4 700 000 habitants, abriteront les nouvelles infrastructures définies par le programme. Outre la prise en charge, les partenaires envisagent de recourir à l'e-médecine afin de permettre à la majorité de la population d'accéder aux soins sans se déplacer.

« Le cancer est un problème important à Madagascar comme dans les pays riches. Malheureusement, il n'y a qu'un seul centre de dépistage pour le traitement de cette maladie », déclare Cinzia Akbaraly, lors de la rencontre des trois parties au Galaxy à Andraharo, hier.

Détection précoce

« Beaucoup de personnes, notamment la population jeune, meurent, faute de détection précoce et à temps de la maladie. Beaucoup de patients ne consultent un médecin que quand ils sont incapables de travailler », a-t-elle précisé. Cinzia Akbaraly rapporte que 60 % des personnes consultant les spécialistes à l'HJRA sont dans la phase critique de la maladie.
« Ce qui est intéressant à Madagascar c'est le saut technologique, notamment en matière de santé. La technologie sert non seulement les malades, mais elle permet aussi de retenir nos élites au pays afin de mettre fin à la fuite des cerveaux », lance le professeur Alain Tehindrazanarivelo, vice-Premier ministre chargé de la santé publique. « Cependant, ce qui importe surtout dans ce projet c'est sa concrétisation », ajoute-t-il.

En 2008, le service d'Oncologie-radiothérapie d'Antananarivo a recensé 1 650 nouveaux cas assortis d'un taux d'accroissement de 10 %. Un chiffre qui est loin d'être représentatif pour le pays car sur la proportion donnée, 30 % seulement relèvent des 21 autres régions de Madagascar. La statistique montre que jusqu'ici, les cancers du sein et du col utérin constituent les premières causes de la mort chez les victimes de la maladie. Ils représentent respectivement 27 et 25 % de décès.

Stephane Solofonandrasana

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !