Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Cancer : l'appareil de radiothérapie en panne - 09/05/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cancer touche de plus en plus un bon nombre de la population quel que soit l'âge. Un des problèmes à résoudre serait la panne de l'appareil de radiothérapie. 80 % des cancéreux ont besoin d'une radiothérapie. Or, depuis 2009, notre appareil est en panne. C'est ce qui explique la baisse du nombre de personnes qui viennent traiter le cancer chez nous », révèle le professeur Florine Rafaramino, chef de service oncologie à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. Le seul appareil de radiothérapie pour tout Madagascar se trouve à l'hôpital de Befelatanana. Mais, suite à un vol, ceci est devenu inutilisable. À Ampefiloha, l'hôpital dispose d'une soixantaine de lits pour tous les malades. Actuellement, selon les chiffres du service oncologie, 1208 personnes, dont le plus jeune a trois mois, sont touchées par le cancer. Plus de 50% sont atteintes d'un cancer de sein et du col de l'utérus.

Selon toujours, le professeur Florine Rafaramino, la plupart des personnes atteintes de ces deux types de cancer ont besoin d'une radiothérapie. « Pour certains cancers, la radiothérapie aide à guérir et pour d'autres à atténuer la douleur », poursuit-elle. Ce que l'on peut faire, ce sont la chirurgie et le traitement médicaux.

« Mais ceux qui ont les moyens peuvent être évacués à l'étranger. Pour les autres, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a », confie le professeur.

Évitables

À entendre ses explications, certains types de cancer sont évitables, comme le cancer pulmonaire qui peut être évité en ne fumant pas de tabac, le cancer du col de l'utérus causé par le papillomavirus humain (des virus qui ne montrent aucun symptôme et disparaissent seuls en quelques mois. Pour certaines femmes, ils peuvent persister provoquant le cancer du col). « Ce type de virus exige la fidélité vu qu'il est transmissible par un rapport sexuel. On peut aussi l'éviter en respectant l'hygiène génitale, mais le plus important, c'est le vaccin contre le papillomavirus que l'on peut faire à partir de 11 ans », conseille le professeur.

Pour le cancer du sein, le professeur propose, comme solution, la soumission au dépistage précoce. « On doit faire une visite des seins une fois par an. À partir de 45 ans, l'on doit faire une radio mammographie pour détecter les maladies infracliniques (se dit d'une maladie qui ne provoque pas de manifestation décelable à l'examen du malade) », ajoute-t-elle. À part cela, la non-accumulation des facteurs de risque qui sont la règle précoce, la ménopause tardive, l'absence de grossesse et d'allaitement permettent d'éviter les cancers.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !