Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Analanjirofo : le taux de malnutrition avoisine les 18% - 13/05/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Sur 20187 enfants de moins de 2 ans pesés, 10337 enfants ont rattrapé le poids nécessaire à leur croissance. C’est ce que l’on a enregistré dans la région Analanjirofo durant le mois d’avril dernier. Une campagne de diffusion de message est lancée dans la commune rurale d’Ampasina Maningory en début de semaine. Ceci pour au moins maintenir à 18% le taux de malnutrition dans la région. 22685 enfants de moins de 2 ans sont identifiés dans les 31 sites éparpillés dans les 54 communes bénéficiant de l’action de l’ONN à Analanjirofo.

Ceci pour dire que 52% des enfants ont gagné le poids nécessaire selon leur catégorie d’âge. Pour ce faire, une action dénommée LAMISAIBO ou « Ny lanja miakatra sy ampy isam-bolana » et littéralement gain de poids idéal par mois est mis en pratique depuis quelques mois dans la région. Au fait, les accompagnateurs nutritionnels ont procédé à des conseillings à travers le poids des progénitures de chaque foyer. Des conseils nutritionnels et en matière de santé sont accordés à chacun des parents dans les sites ou durant les visites de chaque paillote. Notons que ce gain de poids est de l’ordre de 500 grammes par mois pour les moins de 5 mois, 300 grammes entre 6 et 11 mois et 200 grammes entre 12 et 23 mois. « La troisième phase de la lutte contre le malnutrition n’est pas seulement le fait d’enregistrer un gain de poids mais que ce dernier soit dans les normes requises pour la croissance de l’enfant », a lancé le coordonnateur régional de l’ONN Tiandrazana Angelo lors de son intervention. Et le directeur national de SEECALINE, Botosalama Jean, de renchérir que « le LAMISAIBO enregistrerait un impact économique pour le pays avec un gain de 100 Ariary par enfant et par jour s’il est appliqué sur toute l’étendue du territoire national en accordant ainsi des centaines de milliards d’Ariary à l’économie nationale par an qui ne sont plus jetées par la fenêtre de la santé et des dépenses inutiles ». Jean-Claude STEVE

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !