Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Un enfant sur cent malade du cœur - 12/09/2009 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La cardiopathie touche un enfant sur 100. L'opération n'est pas encore réalisable à Madagascar. D'où, le recours à l'étranger qui est très coûteux. Un bébé vient de naître avec une anomalie cardiaque à l'hôpital Befelatanana. Ce bébé issu d'un couple moyen nécessitera tôt ou tard une intervention chirurgicale. « Cette opération sera très coûteuse pour ses parents. En attendant, ils doivent trouver les moyens d’assurer le traitement journalier de ce nourrisson », explique l'assistante sociale chargée des cas sociaux de bébés dans cette maternité.

Selon la statistique médicale, un enfant sur cent souffre de cardiopathie à Madagascar. « La cardiopathie touche dans la plupart des cas des enfants venant de milieux défavorisés. Elle peut aussi être héréditaire. Dans 95% des cas, les malades risquent la mort s'ils ne subissent pas une intervention », souligne un pédiatre.

Sauver des enfants

Pour apporter une aide aux enfants, l'association Cœur d'enfant Nord Madagascar a été créée en 2002. Elle a pu sauver 50 enfants grâce à la prise en charge de leur opération. « Nous avons constaté les problèmes auxquels les familles sont confrontées pour l'opération qui coûte jusqu'à 1200 euros en France en plus des démarches », explique Irène Noromalala, directrice de l'association.

Une longue démarche est nécessaire. « L’enfant cardiopathe opérable est identifié, puis l'association le prépare physiquement et psychologiquement avant son départ en France. Ceci peut durer un an sauf en cas d'urgence. Ensuite, nous le confions à l'association Aviation sans frontières. Elle est composée de retraités d'Air France, d'hôtesses ou de stewards qui, bénévolement, s'occuperont de l'enfant pendant son voyage. À son arrivée, il est pris en charge par une famille d'accueil sélectionnée par l'association du Professeur Leca, mécène de chirurgie cardiaque. L'enfant revient 3 mois après son opération et il est récupéré par l'association avant d'être remis à sa famille », relate la directrice.

Pour le moment, Cœur d'enfant Nord Madagascar intervient dans la partie nord du pays, mais son objectif est de couvrir entièrement la Grande île où plusieurs enfants ont besoin d’être opérés.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !