Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Informations importantes concernant la grippe chez les femmes enceintes - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique : soutien de la CEDEAO a la candidature de notre compatriote Fatoumata Nafo - 06/02/2014 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr Nafo l’ancien ministre de la Santé, notre compatriote le Dr. Fatoumata Nafo, actuellement directrice exécutive du Programme mondial de lutte contre le paludisme, est officiellement la candidate de notre pays au poste de directeur régional de l’OMS pour l’Afrique. Nous l’avons rencontrée la semaine dernière à Addis-Abeba où elle était invitée au 22è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA). Le Dr. Fatoumata Nafo a naturellement saisi l’occasion pour mener campagne en faveur de sa candidature.

Dans un entretien accordé à l’Essor et à l’ORTM, l’ancien ministre de la santé a expliqué les raisons de cette candidature et les changements qu’elle entend opérer une fois élue à la tête de l’organisme onusien. « Le Mali, à travers ma modeste personne, est candidat au poste de directeur régional de l’OMS pour l’Afrique. C’est l’occasion d’être au sommet de l’Union africaine pour pouvoir présenter ma candidature aux différents pays « , a-t-elle confirmé.

Le Dr. Fatoumata Nafo adosse sa candidature sur sa riche expérience dans le domaine de la santé au Mali et sur le plan international. « J’ai occupé des postes éminemment importants au niveau du Mali, de l’Organisation mondiale de la santé, de la Banque mondiale. Aujourd’hui, je suis le directeur exécutif du Programme mondial de lutte contre le paludisme, un programme de partenariat public-privé. J’ai donc travaillé aux niveaux national, régional et mondial dans le secteur de la santé. Je pense qu’aujourd’hui, j’ai toutes les capacités nécessaires pour pouvoir partager mes expériences avec l’ensemble des pays d’Afrique afin d’aider à faire avancer notre continent dans la lutte pour une meilleure santé », a-t-elle indiqué.

Une fois élue, notre compatriote entend mobiliser et capitaliser les ressources nécessaires dans le secteur de la santé afin de relever les différents défis de l’heure. « Aujourd’hui, si nous comparons la situation à celle que nous avons connue dans les dix années passées, nous pouvons dire qu’il y a eu beaucoup de ressources mais peu de résultats tangibles dans la plupart des pays. Il s’agit donc pour nous de faire en sorte que les ressources actuelles soient mieux utilisées pendant que nous continuerons à mobiliser plus au niveau national aussi. Il faut, en effet, que les budgets des Etats contribuent plus dans la santé car lorsqu’on investit dans la santé, on investit dans le capital humain. C’est un investissement qui permettra aux pays d’augmenter leur croissance économique. Comme vous le savez, le paludisme coûte 5 milliards de dollars par an pour l’ensemble des 100 pays qui sont aujourd’hui endémiques de cette maladie. Ce que l’Afrique perd à cause du paludisme, c’est 12 milliards de dollars. Donc, avec uniquement les économies réalisées dans lutte contre le paludisme, ce sont des ressources énormes qui pourraient être investies dans d’autres secteurs du développement. Il n’y a donc pas mieux que d’investir dans le capital humain. C’est tout cela mon engagement pour l’Afrique », a développé la candidate.

La bonne nouvelle est que la candidature du Dr. Fatoumata Nafo est soutenue par les 15 pays de la CEDEAO qui constituent 30% des pays membres de la région Afrique de l’OMS. « C’est un bon soutien que d’obtenir l’apport de la CEDEAO en bloc. Nous allons aussi ratisser dans les autres blocs sous-régionaux – SADC, CEEAC, Afrique de l’est. Nous restons confiants parce que nous avons la meilleure candidature », a assuré le Dr. Nafo.

M. KEITA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !