Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Contre la carie de la petite enfance : le réflexe de la prévention - 08/07/2019 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dès l’apparition des premières dents, les enfants peuvent avoir des caries car l’émail des dents de lait est plus fragile. Cependant, des mauvaises habitudes alimentaires comme des repas trop sucrées ou trop riches, des grignotages, et une mauvaise hygiène bucco-dentaire peuvent favoriser la survenue des caries. Elles peuvent être liées aussi à des facteurs génétiques. Certaines personnes ont un émail plus fragile. A partir de 6 mois en moyenne, le bébé va pousser sa première dent de lait. Jusqu’à 2 ans et demi environ, sa dentition va se construire pour atteindre 20 dents de lait.

La carie de la petite enfance ou carie de biberon, atteint les dents primaires, dès le plus jeune âge. Elle apparaît quand l’enfant s’endort soit avec un biberon dans la bouche, soit au sein de sa mère, alors qu’il a déjà ses premières dents.

Le Dr Amsalla Niang, pédodontiste et chef du service de la pédodontie au Centre hospitalier universitaire d’odontologie stomatologie (CHU-CNOS), explique que la carie de la petite enfance constitue, malheureusement ,une pathologie buccale assez répandue. Ses manifestations cliniques se caractérisent par la présence d’une ou plusieurs surfaces carieuses avec ou sans cavité, qui peuvent se développer rapidement et engendrer une destruction importante et quelquefois douloureuse des dents primaires.

Le praticien hospitalier indique aussi que la carie est une maladie multifactorielle. Plusieurs éléments se mettent ensemble pour former la carie. En plus de la consommation de sucre et de glucide, la présence de bactéries est une condition à la formation des caries. Le toubib précise aussi que les premiers signes de la carie sont l’apparition des taches blanches. Lorsque ces taches ne sont pas prises en charge, elles vont s’étendre sur la surface dentaire et devenir brunes, c’est-à-dire qu’elles vont changer de coloration et de consistance et finir par faire des trous au niveau de la dent. On peut faire disparaître ces taches blanches par un brossage adéquat avec une quantité appropriée de dentifrice fluorée ainsi qu’avec des modifications sur le plan de l’alimentation et l’application de vernis fluore (couche que l’on applique sur la dent permettant de la protéger).

« Si les taches ne disparaissent pas, la carie progresse et la surface de la dent deviendra brune et molle », précise Dr Niang. A ce stade, l’émail, ou la première couche blanche de la dent, est brisé. Le spécialiste explique aussi qu’une fois que la surface devient brune et molle, la douleur peut apparaître. Et si la carie n’est pas traitée, elle peut s’étendre et causer un abcès (enflure et infection douloureuse).
Le médecin du CHU-CNOS, observe que si la carie progresse jusqu’à la cavité, alors elle pourrait nécessiter une obturation voire une extraction de la dent.
A en croire Dr Niang, la mauvaise habitude de brossage, l’alimentation durant le sommeil avec le sein ou un biberon contenant du liquide sucré sont particulièrement néfastes pour les dents. Il rappelle que la salive agit comme barrière protectrice des dents.

Mais durant le sommeil sa protection ralentit. Pour la prévention, le médecin préconise une hygiène bucco-dentaire (lavage total de la bouche) quotidiennement. En effet, pour éviter la carie chez les enfants, le pédodontiste invite les parents à contrôler leur alimentation, à adopter une bonne hygiène bucco-dentaire et consulter très tôt un dentiste au besoin.

Le dentiste fait remarquer que dès l’apparition des premières dents, le brossage doit être instauré. Et les parents doivent brosser les dents de l’enfant matin et soir. Pour lui, c’est à partir de 5 ans que l’enfant peut avoir une certaine autonomie. Il s’empresse de clarifier que même à cet âge, les parents doivent être toujours présents pour surveiller ou finir le brossage. « Cette assistance doit continuer jusqu’à l’âge de 8 ans », conseille Amsalla Niang qui ajoute que la consultation du dentiste est importante car elle permet aux parents d’avoir les informations nécessaires sur les bonnes habitudes alimentaires et la technique de brossage appropriée pour l’enfant. Elle permet aussi de déceler précocement les problèmes en vue d’y apporter des solutions.

Le toubib indique que cette visite doit se faire dans les 6 mois suivant l’apparition des premières dents ou avant un an. Elle doit être semestrielle au moins.
Le pédodontiste recommande aux parents d’intégrer le réflexe des visites chez le dentiste surtout dès la présence de taches sur les dents. Il est convaincu que cette précaution permettra d’éviter l’abcès dentaire, une infection purulente qui survient souvent après une parodontite non traitée.

Rachel Dan GOÏTA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !