Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Greffe du rein : 11 millions de fcfa de matériels offerts - 14/01/2013 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur régional de Novartis, Christian Ripoche, remettant symboliquement le don au Pr Ackoundou-N’Guessan. Le directeur régional de Novartis, Christian Ripoche, remettant symboliquement le don au Pr Ackoundou-N’Guessan. Dans le cadre des prochaines greffes rénales à réaliser à Abidjan, le laboratoire Novartis a fait un important don de matériel de chirurgie vasculaire d’une valeur de 11 millions de Fcfa au projet de greffe initié et piloté par le Pr Ackoundou-N’Guessan.

La remise de ce matériel a été faite, hier, dans les locaux de l’Institut de cardiologie de Treichville, par le directeur régional de Novartis, Christian Ripoche, qui était accompagné de quelques collaborateurs. Il s’agit, entre autres, de clamps, d’écarteurs, de ciseaux. Saluant le geste de ce laboratoire, le Pr Ackoundou-N’Guessan a indiqué que ce don va leur (son équipe et lui) permettre de mener les projets de greffe dans de bonnes conditions « et avec beaucoup plus d’autonomie ». On rappelle que les 24 et 25 septembre 2012, la Côte d’Ivoire a réalisé, avec succès, à Abidjan, dans les locaux de l’Institut de cardiologie les deux premières greffes rénales, dans le cadre de ce projet piloté par le Pr Ackoundou-N’Guessan. Ce qui a mobilisé les médecins ivoiriens des services de néphrologie, d’urologie et de cardiologie des Centres hospitaliers universitaires (Chu) de Yopougon et de Treichville. Ils étaient assistés d’experts venus de Tunisie et de Belgique. L’insuffisance rénale étant un véritable problème de santé publique, pour lequel les seuls efforts de l’Etat ne suffisent pas à satisfaire tous les patients, les dons comme celui que vient de faire le laboratoire Novartis, pourraient contribuer à l’autonomisation du projet, espère le Pr Ackoundou-N’Guessan. Celui-ci attend aussi beaucoup de la réhabilitation des Chu qui sont réellement dédiés à ce projet. Faute de quoi, les équipes de greffe continueront de squatter les installations de l’Institut de cardiologie d’Abidjan.

En signant, le 18 janvier 2012, un décret autorisant les prélèvements et l’utilisation de substances thérapeutiques d’origine humaine, le Président de la République, Alassane Ouattara, a ouvert ainsi la voie aux greffes rénales, en Côte d’Ivoire.

Germaine Boni

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !