Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Master en Sciences de l'éducation - Des infirmiers (ères) et sages-femmes reçoivent leur diplôme - 01/01/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les premiers diplômés de Master en Sciences de l'éducation ont reçu leur distinction le 26 décembre 2018, au siège de l'Institut national de formation des agents de la santé (Infas), dans l'enceinte du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Treichville, à Abidjan. Après dix-huit mois de formation, les professionnels de la santé et en particulier dix-neuf infirmiers (ères) et sages-femmes ayant pris part au programme de formation de Master en Sciences de l'éducation, ont reçu leur diplôme des mains du Pr. Joseph Aka, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique.

A cette occasion, l'émissaire du ministre Eugène Aka Aouélé a félicité et salué le courage des professionnels qui ont su combiner travail et études pour parvenir à l'obtention d'un diplôme universitaire.

Avant d’indiquer : « tout fonctionnaire a, le long de sa carrière, besoin de renforcement de ses capacités. Il faut que l'Etat de Côte d'Ivoire fasse en sorte que le niveau de compétence soit rehaussé à travers la formation des fonctionnaires ».

Dix-neuf acteurs de la santé viennent de bénéficier d'une formation qui s'est faite en partenariat avec l'Université d'Aix-en-Provence de Marseille en France.

Et ce, grâce à l'appui financier de l'Agence française de développement (Afd) dans le cadre de la composante santé du Contrat de désendettement et de développement (C2d) conclu entre la Côte d'Ivoire et la France. Ce sont des experts français, à travers des séminaires, qui ont dispensé le savoir.

Les premiers diplômés

Aujourd'hui, l'Infas a ses premiers diplômés en Master en Sciences de l'éducation. Lesquels en plus de leurs connaissances techniques sont désormais aptes à enseigner.

« Je suis heureux que vous ayez ce diplôme qui est une ouverture exceptionnelle. C'est bien que des infirmiers (ères) et sages-femmes aient pu obtenir une formation de haut niveau.

Cela doit être un exemple à suivre. Et chacun devra tout au long de sa carrière se former pour s'adapter aux nouveaux métiers », a-t-il souligné. Avant d'annoncer que les réformes engagées par le ministre Aka Aouélé permettront « l'Infas de devenir un pôle d'excellence et de référence ».

Quant à la directrice de l'Infas, Pr. Meliane N'Dhazt épouse Sanogo, elle a précisé que « cette formation rentre dans le cadre de la valorisation des ressources humaines et a un peu devancé tout ce qui est de la formalisation du LMD (Licence, Master, Doctorat). Et c'est la continuité du Master en pédagogie que nous faisons déjà ».

Et d’ajouter : « la formation a été dispensée à l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et certains vont se proposer pour le Doctorat en vue de poursuivre la carrière universitaire d'enseignant ». Et la directrice de l'Infas d’affirmer : « il y a une nécessité de valoriser toutes ces personnes qui ont été choisies pour faire ce Master pour que leurs actions impactent positivement notre institut ».

Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude à tous ceux qui leur ont permis d'atteindre ce niveau. Et de s’interroger : « les diplômes qui nous sont remis ce jour seront-ils pris en compte par la Fonction publique ? ».

Puis de rappeler : « nos collègues enseignants venus de la France avec les mêmes diplômes (Masters) ont bénéficié d'un reclassement du grade A3 au grade A4 ».

A cette question, l'émissaire du ministre Eugène Aka Aouélé a dit qu'il prenait acte.

Par Guy -Assane Yapy

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !