Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Mortalité infantile : 87000 décès des moins de 5 ans chaque année - 14/04/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La mortalité infantile continue d’être un souci dans le monde. Le rapport 2008 de l’UNICEF sur «la situation des enfants dans le monde» et particulièrement sur «la thématique de la survie de l’enfant» relève les décès comme un véritable frein au développement. En Côte d’Ivoire, «87.000 enfants de moins de cinq ans meurent encore chaque année», mentionne le rapport. Cette situation, pour la structure avocate des droits de l’enfant, est d’autant inacceptable que «bon nombre de décès pourraient être évités ».

La Côte d’Ivoire se trouve ainsi loin des objectifs du millénaire, qui prescrivent « la réduction du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans de deux tiers entre 1990 et 2015». En effet, précise le rapport, «pour passer à un maximum de 51 décès pour 1000 naissances vivantes, la Côte d’Ivoire aurait dû se retrouver en 2006 avec 79 décès pour 1000 naissances vivantes, soit une réduction de 48% au lieu de 127 ». Malheureusement, le pays se retrouve en deçà des espérances, à cause des pathologies telles que, «la diarrhée, le paludisme, la malnutrition aiguë et le VIH».

C’est pourquoi le bureau Côte d’Ivoire et sa représentante-résidente l’encouragent à plus d’efforts en combattant «les effets dévastateurs de ces pathologies». Toutefois, l’UNICEF apprécie la volonté politique affichée qui a permis à la Côte d’Ivoire «d’adopter la stratégie d’accélération de la survie et du développement de l’enfant (SASDE) », en collaboration avec cette structure, l’OMS, la Banque mondiale et d’autres structures. « Il reste toutefois essentiel d’assurer le renforcement quantitatif et qualitatif de ce programme », selon le rapport.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !