Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Interview. Dr Douba Alfred, assistant à l’UFR des sciences médicales de l’Université de Cocody : “Ce qu’il faut faire pour éviter des maladies en saison pluvieuse” - 20/07/2009 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Patriote : Y a-t-il une différence entre les maladies de l’eau et les maladies provoquées par l’eau ?

Dr Douba : Oui. Il y a une grande différence entre les maladies liées à l’eau et les maladies de l’eau. Nous avons le paludisme, la fièvre jaune et le choléra qui sont des maladies liées à l’eau. Parce que l’eau intervient dans leur transmission. Pour la fièvre jaune et le paludisme, le vecteur de transmission qui est le moustique se développe dans l’eau. Donc s’il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de moustique, donc pas de transmission de ces maladies. Idem pour le choléra qui se transmet également par l’eau. Mais l’eau n’intervient pas dans la transmission de la drépanocytose, du rhumatisme, ni dans le déclenchement d’une crise d’asthme. Alors que les personnes souffrant de ces maladies ont des fréquentes crises durant la saison pluvieuse. Ce qui nous amène à faire la différence entre les maladies liées à l’eau et celles qui ne sont pas liées à l’eau mais qui connaissent une recrudescence avec la saison des pluies.

Mais, on ne peut pas dire que beaucoup de personnes tombent malade en saison pluvieuse. On n’a pas de données scientifiques à ce niveau. Mais, par contre, on a constaté qu’il y a un certain nombre de maladies qui existent déjà, mais qui connaissent une recrudescence pendant cette saison. Pour des raisons bien précises.

LP : Lesquelles ?

Dr Douba : On peut regrouper ces maladies en deux grandes catégories. D’un côté, les maladies transmissibles, endémiques ou épidémiques. Et de l’autre, des maladies non transmissibles. On entend par maladies transmissibles, les maladies qui se transmettent par un vecteur. A titre d’exemple, on a le paludisme et la fièvre jaune. Dans cette même catégorie, nous avons les maladies épidémiques dont le choléra. C’est une maladie qui ne nécessite pas un vecteur. Elle se transmet par les aliments ou l’eau souillée. Le paludisme et la fièvre jaune connaissent une recrudescence de cas pendant l’hivernage, à cause des eaux stagnantes des caniveaux ou de certains réservoirs comme les pneus usés, les boîtes de conserves. Mais aussi de certaines plantes comme les bananiers qui de par leur structure recueillent et conservent l’eau de pluie.

Ce sont ces réservoirs d’eau qui permettent un développement des moustiques. Et puisque ces maladies se transmettent par moustiques, plus le nombre de moustiques augmente, plus le risque de transmission est élevé. Par conséquent, on a de plus en plus de cas de ces maladies pendant la saison pluvieuse. En ce qui concerne le choléra, comme je l’ai dit, c’est une maladie qui se transmet par les aliments souillés, l’eau de boisson contaminée et les mains sales. Au cours de la saison des pluies, le manque d’hygiène alimentaire, de l’eau de boisson et des mains favorise la transmission de cette maladie.

Et les maladies non transmissibles ?

Dr Douba : Ce sont des maladies qui ne peuvent pas être transmises d’une personne à une autre. Dans cette catégorie, nous avons les affections broncho-pulmonaires (maladies qui touchent les bronches et les poumons). A titre d’exemple, il y a l’asthme et les broncho-pneumopathies. En saison des pluies, on constate une recrudescence des crises d’asthme à cause de la fraîcheur. L’air frais respiré par les asthmatiques est un des facteurs de déclenchement des crises. Toujours dans ce même groupe, nous avons la drépanocytose. L’un des facteurs déclenchant des crises de la maladie est également le froid.

Ce qui fait qu’en saison des pluies, on a un nombre élevé de crises de drépanocytose. Il y a également le rhumatisme articulaire. L’un des facteurs déclenchant cette maladie est aussi le froid. C’est ainsi que durant la saison des pluies, les crises sont fréquentes chez les drépanocytaires. A côté de ces maladies, on peut également citer les pieds d’athlètes. Des maladies dont on ne parle pas assez, mais qui sévissent en cette période de l’année, car elles sont provoquées par l’humidité. Quand on marche dans les flaques d’eau, on a tout le temps les chaussures et les orteils qui sont mouillés. Ce qui favorise les pieds d’athlètes. Si ce sont des pieds d’athlètes qui ne sont pas infectés, on peut se déplacer facilement. Mais, il arrive que chez certaines personnes, les pieds d’athlètes s’infectent, en ce moment les blancheurs entre les orteils évoluent pour donner des plaies. On a donc des difficultés de porter des chaussures fermées.

LP : Alors quelles sont les précautions à prendre pour ces deux catégories de maladies ?

Dr Douba : Concernant les maladies transmissibles, on connaît déjà les modes de transmission. On sait que la fièvre jaune et le paludisme se transmettent par les moustiques. Il faut donc éviter de se faire piquer par les moustiques. Le moyen mécanique le plus efficace est de dormir sous la moustiquaire imprégnée d’insecticide. A côté de cela, on peut également utiliser des lotions et des pommades anti moustique vendues dans les pharmacies. Mais la moustiquaire est plus bénéfique parce qu’on l’achète moins cher et elle dure longtemps, seulement, il faut la re-imprégner tous les 6 mois.

En ce qui concerne le choléra, il faut conseiller à la population de consommer de l’eau potable et des aliments bien cuits, de se laver les mains avant chaque repas, avant de faire la cuisine et après les selles. Il faut toujours désinfecter les crudités en utilisant de l’eau de javel. Pour ce qui est des maladies non transmissibles, étant donné que ce sont des maladies chroniques, il est conseillé aux personnes souffrant de ces maladies de bien suivre leur traitement. Par exemple, pour les asthmatiques, il leur est conseillé d’avoir en permanence leur bronchodilatateur. Les crises de drépanocytose nécessitent une prise en charge médicale. Il en est de même pour les rhumatismes. Pour les pieds d’athlètes, il faut veiller à ce que l’espace entre les orteils soit toujours sec.

LP : Au plan sanitaire, quelles sont les mesures qu’un gouvernement doit prendre pour atténuer les souffrances des populations, surtout pour les maladies liées à l’eau ?

Dr Douba : La saison des pluies est une saison particulière. Elle cause de nombreux dégâts. Etant donné qu’on sait que durant cette période, il y a une recrudescence de certaines maladies. On peut agir sur certains facteurs pour diminuer le nombre de cas de ces maladies. En ce qui concerne les maladies épidémiques et les maladies à vecteur, il faut éliminer les gites larvaires, c’est-à-dire les points d’eau où les moustiques vont pondre. Cela revient à curer les caniveaux en vue de permettre l’écoulement des eaux, éliminer les boîtes de conserves et les pneus usés. Les particuliers doivent éliminer les bananiers et nettoyer la broussaille autour de leurs maisons. En ce qui concerne le choléra, il faut suivre les conseils que nous avons donnés plus haut.

Réalisée par Dao Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !