Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le choléra bientôt éradiqué dans le grand Kasaï ! - 19/12/2018 - La prospérité - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La campagne de vaccination contre l'épidémie du choléra qui a été lancée officiellement par le Gouverneur de la Province du Kasaï-Oriental, M. Alphonse Ngoyi Kasanji qui, à l'occasion, représentait le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga.

A noter que celle-ci s'est déroulée pendant 5 jours durant lesquels, soit du 13 au 17 décembre 2018. Les cadres, experts et partenaires du Ministère de la Santé Publique étaient tous mobilisés pour barrer la route à cette maladie qui endeuille beaucoup de familles africaines, en général, et congolaises, en particulier.

L'épidémie du choléra qui sévit dans l'espace du grand Kasaï n'a pas laissé indifférentes les autorités sanitaires tant nationales qu'internationales. Notamment : le Ministère de la Santé Publique de la République Démocratique du Congo et ses partenaires traditionnels. Tel que l'OMS qui, du reste, n'a pas hésité un seul instant à mettre le paquet qu'il fallait pour que cette dernière se matérialise dans de bonnes conditions à la satisfaction de tous les acteurs présents sur terrain, bien que les endroits choisis pour ces opérations ne fussent pas accessibles.

Les mauvais états de routes, le manque d'eau, l'une des sources même de cette épidémie.

Après 4 jours de vaccination, comme l'on dit souvent dans nos langages, le passage en revue ou l'évaluation de ce qu'on fait, paraissent toujours importants pour prendre des décisions adéquates car, les activités de vaccination supplémentaires de telle envergure en exigent. Au moment où nous mettions cet article sous presse, les acteurs de terrain se sont réunis dans la salle de réunion de la Division Provinciale de la Santé de la Province du Kasaï Oriental, sous la direction de M. le Chef de Division Provincial, le Dr Marie-Albert Tshizemba Tshitomba, qui représentait la partie ministérielle et le Dr Gervais-Léon Tengomo Folefack, pour le compte de l'OMS, Point focal national Choléra.

Au cours de cette évaluation séance tenante, après avoir passé en revue tous les aspects techniques et logistiques de 4 jours de vaccination dans les 8 Zones de santé retenues pour cette campagne, les résultats suivants ont été produits sur terrain pour la 4ème journée : la Zone de santé de Bibanga 25.822 personnes vaccinées pour un pourcentage de 29 % ; la Zone de santé de Bipemba : 24.653 personnes vaccinées pour un pourcentage de 22 % ; la Zone de santé de Diulu : 27.036 personnes vaccinées pour un pourcentage de 26 % ; la Zone de santé de la Muya : 4.498 personnes vaccinées pour un pourcentage de 26 % ; la Zone de santé de Kasansa : 47.868 personnes vaccinées pour un pourcentage de 28 % ; la Zone de santé de Nzaba : 18.074 personnes vaccinées pour un pourcentage de 25 % ; la Zone de santé de Tshilenge : 47.312 personnes vaccinées pour un pourcentage de 22 % ; la Zone de santé de Tshishimbi : 12.198 personnes vaccinées pour un pourcentage de 21 %.

Après débat et délibération, quelques recommandations ont été portées à l'assistance dans le but de capitaliser les acquits de ces travaux de grandes envergures. Notamment : organiser le monitorage interne dans les Aires de santé ; contacter les Zones de santé pour l'obtention des données provenant des bases disponibles dans les Zones de santé ; accompagner les équipes sur terrain pour corriger les erreurs. Enfin, instruire aux Médecins Chefs de santé de mettre en pratique le plan de distribution des gilets. Nous osons croire avec la détermination des uns et des autres ces défis majeurs, ne resteront pas des simples slogans mais des réalités palpables.

Par Marcus Mbumba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !