Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Katanga : 6 cas de décès de choléra à Likasi - 15/01/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Six personnes ont trouvé la mort des suites des diarrhées et vomissements à Likasi, au cours de la période allant du 17 décembre 2007 à ce jour, rapporte l’ACP de source médicale de l’hôpital général de référence Daco. Durant la période précitée, quatre-vingt onze malades ont été pris en charge dans cette formation médicale parmi lesquels six décès ont été enregistrés dont quatre de moins de cinq ans. Vingt cas se trouvent encore en traitement au sein de cet hôpital. Selon l’esprit du communiqué lancé par le médecin inspecteur de district de Likasi, le professeur Kashindji Numbi, diffusé sur les antennes de la Radio communautaire du Katanga (RCK) section de Likasi, tous les cas suspects doivent obligatoirement être transférés à l’Hôpital général de référence Daco pour une prise en charge appropriée.

Cette instruction, selon une autre source médicale, est consécutive au décès d’une femme qui allaitait son enfant atteint de cette maladie. Eu égard à ce qui précède, l’hôpital général de référence Daco est menacé de débordement parce que les cas viennent de tous les coins de la ville, même au centre ville. Pour le médecin-directeur de l’Hôpital Daco, Dr Jacques Mpoyo, la Commission de surveillance et de lutte contre les épidémies devrait déclancher les mécanismes nécessaires susceptibles de mettre à disposition les intrans pour permettre à la sous-commission de la prise en charge de s’acquitter correctement de sa tâche. La situation à l’Hôpital Daco, demeure très préoccupante. L’éclosion de cette pandémie endémique, soutiennent d’aucuns, doit être liée à la pauvre performance de la Regideso pour fournir à la population de l’eau potable. Cette dernière est contrainte à recourir à l’eau des puits et de la rivière. A cette carence d’eau potable s’ajoute l’insalubrité.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !